Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 05:48

 

Ce n’est pas en Sicile qu’Andrea Camilleri situe l’intrigue de Intermittence, mais dans l’Italie actuelle. Un suspense disponible désormais en poche, chez Points.

CAMILLERI-2012PointsMalgré la crise économique, le groupe Manuelli reste une des puissantes sociétés italiennes. Âgé de soixante-quinze ans, même s’il a encore un certain prestige, son fondateur ne la dirige plus. Le vieux Manuelli a réservé un poste supérieur plutôt fictif à son fils quadragénaire Beppo au sein de l’entreprise. Les vrais directeurs généraux sont Mauro de Blasi, et son adjoint Guido Marsili. Le projet qu’ils mènent à bien actuellement, c’est le rachat de la société Artenia. Son président, Birolli, a commis trop d’erreurs pour continuer. Cela va entraîner une sévère casse sociale, une multitude de licenciements. En présentant positivement les dégâts, Mauro et Guido sont sûrs qu’il n’y aura pas trop de contestation. D’autant qu’on peut compter sur le soutien politique d’un député sous-ministre, qui dira ne voir dans ce rachat que des avantages pour l’emploi. Birolli va toucher le pactole pour ses actions, ce qui l’aide à taire ses scrupules.

La vie privée des deux directeurs n’est pas exactement sereine. Marisa de Blasi est une jolie femme, assez instable quant à ses amours. Elle a quitté le policier Formiggi pour épouser Mauro, il y a quelques années. Si Marisa a connu depuis des amants de passage, elle se croit maintenant éprise de Guido Marsili. Celui-ci l’a charmé grâce à la poésie, qu’il aime à lui susurrer tendrement, au point que Marisa songe à quitter Mauro. Cette perspective n’enchante guère Guido, qui tient plus à son poste qu’à cette amourette. Alors qu’ils doivent passer le week-end au chalet de Guido, il la largue en pleine montagne après l’avoir maltraitée.

Mauro a des soupçons sur la fidélité de sa femme. Aussi a-t-il demandé à son chef de la sécurité d’enquêter discrètement. Ce dernier piste la jeune femme, sans définir réellement qui est l’amant. Guido se montre prudent, plus proche que jamais de Mauro de Blasi, lui préparant son discours pour un congrès à venir. Toutefois, Mauro n’est pas irréprochable. C’est que la belle et intelligente Licia Birolli est fort attirante. Âgée de vingt-cinq ans, employée par un autre patron de grosse société, la blonde petite-fille du président de la société Artenia l’a invité à ce congrès de décideurs économiques. Il espère que, malgré ses légers soucis de santé, ce sera une occasion pour devenir intimes. Beppo Manuelli a des soupçons concernant la régularité du rachat de la société de Birolli, tandis que Marisa de Blasi cultive sa rancune contre son amant et son mari…

 

On peut dénoncer brutalement le monde des affaires, les dirigeants décomplexés des grandes entreprises agissant avec le plus arrogant cynisme. Andrea Camilleri préfère illustrer leur état d’esprit en finesse. Pendant la crise économique, les malversations entre combinards de haut niveau continuent. Le pire étant que, en parallèle, ces gens tiennent des discours publics moralisateurs. Sur le thème Responsabilité sociale et éthique de l’entreprise, ils se déclarent vertueux et irréprochables, participant activement au sauvetage des sociétés en péril, se souciant du personnel. Pendant ce temps, des sommes énormes transitent entre eux, illégalement et en secret.

La force de Camilleri consiste y à associer leur vie privée, afin de présenter une vraie intrigue à suspense. Car leurs comportements ne sont pas plus propres que dans leurs professions. Et les femmes gravitant dans ces milieux, ici une séductrice et une jeune femme intelligente, ne sont pas plus morales que ces hommes d’affaires. C’est une jungle où elles doivent se montrer sans pitié, comme les mâles, se sachant meilleures comédiennes qu’eux. Les péripéties ne diluent pas le propos de l’auteur, bien au contraire. C’est une façon de montrer que cet univers est foncièrement pourri. La secrétaire de direction en fait l'amère expérience. Intermittence est un roman qui vise juste, tout en nous offrant une passionnante histoire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Robert PONDANT 03/11/2013 18:39

Salut Claude,
Fidèle à la plupart de tes commentaires, mais aussi de tes estimés collègues complémentaires et non concurrents: je termine "Intermittence" et découvre un nouvel aspect de "Camilléri" dont je possède pratiquemment tous les "Montalbano" et ma foi j'ai apprécié fortement.
Il rejoint ainsi la lignée des pourfendeurs du capitalisme et du libéralisme protégés par des politiciens complices .
Un petit bémol qui n'a sans doute rien à voir avec l'auteur , mais plutôt du régistre de l'éditeur ou du traducteur, le fait, déconcertant, de passer brusquemment d'une situation ou d'un environnement à l'autre sans prévenir . L'utilisation de l' **** aurait été, à mon sens la bienvenue !!!!

Amitiés et encore merci pour ton blog
Robert

Claude LE NOCHER 03/11/2013 20:06

Merci encore et toujours de ta fidélité, Robert
Je réponds en commençant par la fin : cette histoire se veut un chassé-croisé (de pourris, oui), ce qui peut expliquer qu'on ne "marque" pas les scènes. D'autant que tous appartiennent à ce qu'ils croient être une sorte d'élite économique... et nous savons ce qu'il faut en penser. Lucide, Andrea Camilleri ne se prive pas de montrer à quel point leurs tares sont énormes.
Côté blogs, pour ma part, j'ai toujours estimé que nous devons êtres complémentaires. Certains préféreront toujours la rivalité ou la compétition. Mais je crois que beaucoup ne visent qu'à partager une/notre passion.
Amitiés.

La petite souris 12/12/2012 22:18

pour ma part je.......hum......rolalala dur à avouer .....je n'ai jamais lu de camilleri ! ben voilà c'est dit ! j'entends déjà les hOUHOUUU des copains ! ;) La bonne nouvelle c'est que j'ai prévu
de lire celui ci pendant mes prochaines vacances qui approchent ! OUF l'honneur est sauf ! ^^

Claude LE NOCHER 13/12/2012 06:16



Salut Bruno


Y a pas de honte, sauf que tu rates un auteur magistral. D'un côté, ses polars classiques et très subtils. De l'autre, les enquêtes de Montalbano en Sicile.
Rien que de la qualité.


Amitiés.



Oncle Paul 12/12/2012 17:17

Bonjour Claude
Cela fait un petit bout de temps que je délaisse Camilleri... Va falloir que je m'y remette, l'an prochain peut-être parce que la fin de l'année est bien chargée...
Amitiés

Claude LE NOCHER 12/12/2012 17:54



Salut Paul


Je prends un plaisir certain à lire les romans de Camilleri. Pas seulement les enquêtes de Salvo Montalbano, mais également une histoire comme "Intermittence". Le
Maestro est un écrivain qui allie parfaitement le polar et le contexte sociétal, non sans ironie.


Je vais aussi essayer de lire quelques romans "oubliés" en cours d'année, en ce mois de décembre. Mais déjà se profilent les premiers tItres de 2013, très
alléchants.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/