Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 05:21

 

Par sa réputation maléfique, le corbeau est un oiseau souvent associé au polar. On peut recenser quantité de titres y faisant référence : La plume du corbeau de Patricia Wentworth (10-18), Le chant des corbeaux d’Erin Hart (Pocket), Pâté de corbeaux aux amandes amères de Christophe Chaplais (Bargain), Corbeau à Hollywood de Joseph Wambaugh (Points), Les ailes du corbeau d’Ellis Peters (10-18), Les corbeaux de la mi-automne de Tran-Nhut (Ph.Picquier, 2011), Mélancolie des corbeaux de Sébastien Rutès (Actes Noirs, 2011), La nuit des corbeaux de John Connoly (Presses de la Cité, 2012). Il en existe évidemment bien d'autres. Parue une première fois en noir et blanc, en 2004, la bédé de Jean-Christophe Pol Le chant du corbeau est rééditée en version colorisée depuis le printemps 2012 (chez La boîte à bulles).

BD-POL-1Si cette histoire est à la fois poétique et souriante, elle dégage aussi une certaine noirceur. Le héros en est un corbeau solitaire et mélancolique. Autrefois, il appartenait à la bande du dictatorial Rosetta. Heureux temps où les champs s’étendaient à perte de vue, où les corbeaux faisaient la razzia dans les terrains tout juste labourés. Aujourd’hui, il se délecte d’hérissons écrasés par les voitures, mais c’est moins joyeux qu’alors. Un jour, il tomba amoureux de la belle Su-Wan, qui s’intégra à leur bande. Certes, tous deux passaient de bons moments ensemble, mais Su-Wan était fascinée par le mûr corbeau Jack.

Tout ça est loin, Jack et Su-Wan sont morts. Pourtant, il continue à ressasser ses douloureux souvenirs. Les humains, il ne s’en approche guère. À part cette dame âgée qui vit dans une clairière, entourée de sa basse-cour, logeant dans une caravane délabrée. Elle traite le corbeau tel son fils Franck, qu’elle n’a plus vu depuis longtemps. Entre les chasseurs traquant un cerf, et les flics poursuivant un malfaiteur, les humains ne sont pas fréquentables, en effet. Quant à ses secrets, l’oiseau noir finira par les révéler le moment venu…

Le dessin et le cadrage sont relativement simplifiés, ce qui correspond à la tonalité d’une fable. Néanmoins, le scénario est bien pensé. Il y a bel et bien du mystère autour de ce corbeau, de la violence aussi. Voilà une bonne petite bédé destinée aux adultes, très sympa.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/