Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 06:08

 

Prix mystère de la critique, "Attention les fauves" (Éd.Plon, coll. Noir Rétro 2010) date de 1981, et méritait cette réédition. Comme la quasi-totalité des titres du regretté Brice Pelman. Il serait inutile de vanter les qualités de cette intrigue. L’histoire d’une fluidité exemplaire, le suspense permanent autour du sort des deux enfants, les facettes souriantes grâce au commérage de quartier, tout est ici impeccable.

PELMAN-2010Jeune veuve, Doria Deslandes vit seule et heureuse dans la villa Paprika avec ses jumeaux âgés de 11 ans, corniche des Oliviers, sur les hauteurs de Nice. Lors d’une visite tardive, son voisin Jourdain, frustré sexuellement, la viole et l’étouffe. Dormant à l’étage, Patrick et Marieke n’ont rien entendu. Quand ils découvrent le corps de leur mère, les deux enfants mesurent la catastrophe. Qui prévenir ? M.Fink, leur sévère instituteur ? La mort de leur mère signifie qu’on va les mettre en pension, les séparer. Ils décident de ne rien dire, de vivre comme si rien ne s’était passé. Une journée ordinaire commence par l’école. Ils ont aussi besoin de provisions, quelques courses. Non seulement cette vieille bigote qu’est Mme Josepha leur pose des questions, mais elle promet de passer voir leur mère. Patrick et Marieke vont devoir ruser, écarter le danger. D’autant que leur tante Françoise, une véritable casse-pieds qui prétend faire sa loi, vient aussi en visite. Doria n’étant pas là, elle veut s’installer à la villa pour s’occuper des jumeaux. Et puis, il y a ce curieux voisin, que les enfants connaissent à peine, Jourdain.

Celui-ci n’en mène pas large depuis le crime. Déjà que sa vie n’a rien de drôle, avec son épouse Marie-Louise en mauvaise santé. Et il ne sait plus ce qu’il a fait de la culotte de Dora. Il rôde près de chez elle. Aux abords de la villa, Jourdain réduit encore sa vitesse. Il est presque déçu de voir que tout est calme alentour. Il s’attendait au moins à ce qu’une voiture de police stationne devant l’escalier. Même si on le considère comme un honnête citoyen, chef d’entreprise respectable, Jourdain n’a pas la conscience tranquille. Il se prépare à répondre aux policiers, s’étonnant qu’il n’y ait pas plus rapidement d’enquête. S’agit-il d’un subterfuge, d’une manœuvre le visant ? Ou bien la jeune femme en a-t-elle finalement réchappé ? Il approche donc les enfants, qui déclarent que leur mère est en voyage. Aurait-elle abandonné ses mômes, à cause du choc peut-être ?

Cette sale bique de tante Françoise finit par exaspérer les deux enfants. Un lourd cendrier permet à Patrick de protéger sa sœur de la violente tante. Elle ne parlera plus, ne les enverra pas en pension. Un jour ou l’autre, c’est forcé, oncle Paul qui est polytechnicien se mettra en quête de sa femme mais il est éloigné pour le moment. Néanmoins, Patrick et Marieke risquent qu’on s’aperçoive de la mort de Doria. À cause de son absence, d’un carreau cassé, de l’odeur aussi. Mme Josepha et Jourdain rôdent toujours autour de la villa Paprika. L’éditeur, pour lequel Doria est traductrice, voudrait aussi la joindre. Le gendarme Bonnechaux et son chef ne sont guère convaincus par le témoignage abstrait de Mme Josepha. S’en tenir à une vague enquête préliminaire risque d’être insuffisant. Combien de temps cacheront-ils la vérité ? Si l’oncle Paul y met son grain de sel, ça va compliquer encore les choses. Dépassé par l’affaire, Jourdain échappera-t-il à la Justice ?

Voilà l’occasion de redécouvrir ce grand romancier populaire que fut Brice Pelman, un des ténors de la collection Spécial-Police du Fleuve Noir d’antan.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Serge 31 03/07/2010 00:41


Amis du noir fluvial d'antan (Claude, Paul... et bien d'autres, j'espère), je le redis: Noir Rétro est à saluer bien bas. Textes intelligents, concis et populaires: Brice Pelman a su le faire.
"Attention les fauves" en est l'emblème. Et un de mes Pelman préférés, aux côtés de "Angela" et, surtout, "Morte avant terme"... Amitiés...


Claude LE NOCHER 03/07/2010 07:35



 Salut Serge,


"Angela" est le roman le plus insolite de Brice Pelman, évoluant de façon surprenante. "Morte avant terme" est ce que je qualifie de roman-malin. "Echec au
mage" (mon préféré) était destiné à la collection Le Masque, qui le refusa, et finalement publié chez Spécial-Police. "L'avenir dans le dos" a été inspiré à Pelman par... Léo Malet (d'après une
histoire vécue par celui-ci). Ecrit en totale improvisation, "Psychodrame" est aussi un roman très excitant. Il faudrait encore retenir "La bascule" pubié chez L'Instant Noir, un des plus
solides romans de Pelman (il en était particulièrement fier). Et tant d'autres...


On peut compter sur moi pour perpétuer la mémoire de Brice Pelman, de son oeuvre. Aux éditeurs de faire leur métier, de publier de nouveau ces romans. Aux lecteurs
de suivre ces initiatives bienvenues.


Et quand tu évoques la concision, Serge, j'ajoute qu'un roman de 200 pages bien pensé vaudra toujours mieux qu'un pavé de 400 pages ou plus contenant trop de scènes
supefétatoires, de psychologie approximative et de descriptions lassantes. On en revient toujours à l'anecdote connue : Pour faire un bon film, il faut trois choses... D'abord, une bonne
histoire, ensuite une bonne histoire, enfin une bonne histoire. Ben ouais, on n'est pas exigeants : ce que nous souhaitons, c'est que les romanciers nous racontent des histoires captivantes
et réussies, voilà tout !


Amitiés.


 



Paul Maugendre 01/07/2010 16:43


Mon cher Claude
excellente initiative que celle des éditions Plon Et Brice Pelman est (était)un de mes auteurs préférés du Fleuve Noir avant la réforme. Nous sommes rencontrés à plusieurs reprises à Reims et
Grenoble, nous avons correspondu et même téléphoné. Mais je peux t'informer que je ne suis pas polytechnicien, tout juste bac -3. Ou alors il s'agit de quelqu'un d'autre (Je rigole comme disent les
jeunes!)
Amicalement à Toi
L'oncle Paul


Claude LE NOCHER 01/07/2010 17:17



Salut Paul,


Oui, l'Oncle Paul du roman joue un rôle final ici. J'allais dire : un de mes romans préférés de B.Pelman, mais je les ai tous aimés.


J'ai eu le bonheur d'être reçu en août 1998 par Brice Pelman, avec son épouse Nicolette et leur fils Eric, dans leur villa du Calvados. Une journée mémorable, après
un échange épistolaire passionnant (qui s'est poursuivi longtemps ensuite). Ces moments-là sont de ceux que je garde précieusement en mémoire.


Et j'espère bien que d'autres éditeurs auront la riche idée de rééditer Brice Pelman.


Amitiés (entre éternels admirateurs du Fleuve Noir de ce temps-là).



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/