Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 05:20

 

La grande diversité du polar nous permet de lire du roman d’enquête, du roman noir, des intrigues variées et toutes les sortes de suspense. On y approche aussi le thème de la folie, comme dans le remarquable De peur que les ténèbres ne tombent (Presses de la Cité, coll.Sang d’Encre) de Charles Maclean.

MACLEAN-2012Début des années 1980, Martin Gregory est âgé de trente-trois ans. Cadre dans une société d’ordinateurs à New York, il habite près du village de Bedford. Il vit là avec son épouse d’origine autrichienne Anna, vingt-huit ans, et leurs deux chiens. Le couple adore Klaus et César, des goldens retrievers. Le jour de l’anniversaire de sa femme, Martin a prévu une surprise pour elle. En réalité, il va commettre un acte macabre à son insu. Il tranche la gorge des deux chiens et dispose leurs cadavres dans une grande caisse posée sur le sol du salon. Laissant sur place un énigmatique poème, Martin se rend en train à New York. Il s’enferme pendant deux jours dans une miteuse chambre d’hôtel, en proie à une crise hallucinatoire qui dure. Ce geste terrible et incroyable, il s’agira ensuite de le comprendre.

Tandis qu’Anna a été éloignée de Martin, celui-ci accepte de suivre une thérapie. Il ne croit guère aux psys, et ce n’est pas sa rencontre avec la Dr Hartman qui peut arranger les choses. Le test de Rorschach apparaît ridicule dans son cas. Martin est dirigé vers le Dr Somerville, un psy lui semblant plus compétent. En outre, Martin n’est pas insensible à sa belle assistante Pénélope. Son enfance aux Philippines, sa relation avec les chiens, il en parle au médecin. Pendant ce temps, les crises hallucinatoires se poursuivent. Manifestement, mon rêve avait un rapport avec mon état de frustration, mon sentiment de culpabilité et aussi mon inquiétude à l’égard d’Anna. Dès la deuxième séance, le Dr Somerville propose d’utiliser l’hypnose. D’ailleurs, Martin le sujet idéal pour une telle expérience.

Pour le psy, difficile de tirer des conclusions sur les rapports de Martin avec les chiens. Par contre, l’image d’une enfant sans doute morte nommée Missy, gisant recroquevillée dans le coin d’une cabane, parait hanter Martin. Il n’est pas encore question d’internement, mais le médecin est sûr de la violence interne du patient. Martin ne lui raconte pas qu’il sent parfois une odeur de moisi, ou alors d’amande, autour de lui. Il garde pour lui ce qu’il sait du mythe de Magmel et des Kendals, les gardiens du Cristal. Autant de passages hors du réel, peuplées de références personnelles et de sombres images fantomatiques. Sachant qu’ils sont toujours amoureux, le retour à un certain équilibre peut permettre de reprendre la vie commune avec Anna. Toutefois, elle reste en danger car les hallucinations de Martin ne cessent jamais vraiment, et sa confiance en Somerville disparaît…

 

Excellente initiative que cette réédition 2012 d’un roman qui fut publié autrefois sous le titre Le guetteur (1983). D’abord, il est bon de souligner la construction du récit. Narration à la première personne, rapports médicaux du psy, extraits du journal de Martin, l’histoire n’a rien de linéaire. Essentiel, car cela nous permet de cerner tous les aspects mentaux du personnage central. Ça va d’une presque normalité jusqu’à des scènes gravement délirantes et sinistres. Ce qui fascine, c’est que ce portrait est celui d’un monstre, avec sa dangerosité paranoïaque et ses secrets enfouis, sans qu’on puisse le juger abominablement antipathique.

Petit exemple de l’état d’esprit singulier de Martin : Au moment où j’avais frappé, j’avais éprouvé une soudaine exaltation, comme si j’avais été sous l’effet d’une drogue, d’une poussée d’adrénaline qui était encore en train de retomber. Je me sentais vidé, épuisé, tendu à l’extrême. Pour me calmer, je pris la bible de Print Begley et en feuilletai les pages piquées de moisissure. C’était lui ou moi, je n’avais pas vraiment le sentiment d’avoir fait quelque chose de mal, mais c’était la première fois que je tuais quelqu’un. Le parcours psychiatrique de Martin nous offre un roman qui fait frémir, tout autant qu’il nous captive jusqu’au bout. Une jolie réussite.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Crismelomone 24/12/2013 17:42

Ce polar, que je vois pas trop comme un classique polar, m'a fascinée, voire envoûtée. Même si certains passages, ceux portant sur "ses vies antérieurs", m'ont laissé dans le doute, ou la certitude plutôt, que le personnage était complètement "ailleurs". En revanche, l'écriture est très recherchée, riche, et d'une fluidité presque poétique, agréable à lire. Ce bouquin marque, on le referme pas pour passer à autre chose, on en garde une empreinte... Vraiment, des comme ça, je veux bien qu'on m'en remplisse mon cercueil pour partir tranquillement vers l'infini ! Merci à l'auteur.

Claude LE NOCHER 24/12/2013 18:00

Bonjour
Les étiquettes sont toujours relatives. Un roman marquant, c'est évident. Sur la névrose et la normalité, ce que les psys actuels nomment troubles bipolaires. Une histoire intemporelle, puisqu'écrite il y a une trentaine d'années. Et réussir à ne pas rendre le héros antipathique, ni pitoyable, est un bel exploit.
Plutôt que de penser au cercueil, accordons-nous un joyeux Noël !
Amitiés.

Patrick 04/08/2012 06:24

Bonjour
Je trouve "Livrenpoche " un peu cher....
Bon samedi.
Patrick

Claude LE NOCHER 04/08/2012 06:46



Bonjour Patrick


Encore un auteur d'autrefois aujourd'hui, pour l'article du week-end !


Amitiés.



Patrick 03/08/2012 18:01

En fait le livre était indisponible (problème du vendeur), du coup je l 'ai trouvé chez A..... dans la collection terreur pocket , pour 3 euros port compris...L'est pas belle la vie ?:)
Bonne soirée...

Claude LE NOCHER 03/08/2012 18:08



Parmi les bons plans, il y a aussi www.livrenpoche.com bons prix, délais rapides


"Quand on n'est pas le plus puissant, faut être le plus malin" disait mon grand-père.


Amitiés.



Max 02/08/2012 12:50

Lu il y a très longtemps, et le souvenir d'un excellent bouquin !!

Claude LE NOCHER 02/08/2012 15:50



Bonjour Max


J'avoue avoir zappé la première édition française de ce livre. On l'a souvent répété, il y a des rééditions qui sont les bienvenues. Incontestablement, celle-ci en
fait partie.


Amitiés.



Philippe 02/08/2012 11:36

Bonjour M. Le Nocher,

Juste pour dire que l'histoire me fait penser à deux films :

Equus ( 1977 ),de Sidney Lumet, pour l'acte de départ.
Un psychiatre pour enfants ( Richard Burton ) doit examiner le cas d'un adolescent qui a crevé les yeux des chevaux dont il s'occupait au haras.

http://en.wikipedia.org/wiki/Equus_%28film%29

http://www.amazon.fr/Equus-Colin-Blakely/dp/B000176OC0/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1343898276&sr=8-1

http://en.wikipedia.org/wiki/Equus_%28play%29

La Maison du docteur Edwardes ( Spellbound ) ( 1945 ), d'Alfred Hitchcock, avec Gregory Peck et Ingrid Bergman, pour les séquences de rêves et d'hallucinations.

C'est Salvador Dali qui avait dessiné ces scènes dans ce film.

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Maison_du_docteur_Edwardes

http://en.wikipedia.org/wiki/Spellbound_%281945_film%29

http://www.amazon.fr/maison-du-Dr-Edwards/dp/B0001XJNPO/ref=sr_1_4?s=dvd&ie=UTF8&qid=1343899275&sr=1-4

Cordialement

Claude LE NOCHER 02/08/2012 15:52



Bonjour Philippe,


Cruauté envers les animaux et rêves hallucinatoires figurent parmi les caractéristiques des criminels les plus dangereux, atteints de folie ou tueurs en série,
c'est un fait.


Amitiés.


 



Patrick 02/08/2012 08:38

Sous le titre " Le guetteur" effectivement..Puis la couverture donne envie...
Et puis pour 0,90 plus quelques frais de port ...pourquoi s'en priver...

Claude LE NOCHER 02/08/2012 10:16



Les derniers exemplaires d'occasion vont vite disparaitre, cher Patrick. Un très bon bouquin.


Amitiés.



Lystig 02/08/2012 08:15

à 3 € chez un partenaire du fleuve !

Claude LE NOCHER 02/08/2012 08:19



Et hop, on en profite !


Amitiés.



Lystig 02/08/2012 08:14

merci pour ces précieuses infos !
j'y retourne (je suis tjs quiche... un concurrent au fleuve ???? lequel ?)

Claude LE NOCHER 02/08/2012 08:18



Eh eh, un peu d'astuce est toujours utile pour nos budgets livres, Lystig !


 



La petite souris 02/08/2012 08:09

je ne sais pas pourquoi, est ce parce que cela me fascine, mais j'ai toujours été interessé par les histoires de folies. Je note celui ci dont le titre de sa premiere édition me dis quelque chose.
Pour Lystig, le livre en poche est sorti en poche ya longtemps on le trouve encore d'occasion, j'ai fait une petite recherche avec son titre " le guetteur" et je l'ai vu à moins de 4 euro sur un
bien connu concurrent du fleuve impétueux ! ^^

Claude LE NOCHER 02/08/2012 08:17



Salut Bruno


Je te promets que tu vas te régaler si tu le lis car, ce qui m'a paru marquant, ce n'est pas la brutalité de la folie, mais bien les hallucinations introspectives du
personnage. Plaisir de lecture assuré, me semble-t-il... (Oui, il doit rester des exemplaires de la version d'oririgne).


Amitiés.



Lystig 02/08/2012 07:35

pour Patrick : pas vu le format poche !

Claude LE NOCHER 02/08/2012 08:11



Bonjour Lystig


Je pense que Patrick a demandé la prémière édition, "Le guetteur", à Amazon, puisqu'il en reste quelques exemplaires en circulation. Sinon, c'est ici en grand
format.


Amitiés.



Lystig 02/08/2012 07:34

un thriller frissonnant sous la folie... je le note (et le souligne)

Claude LE NOCHER 02/08/2012 08:13



Eh oui, Lystig, inquiétante ambiance de démence, pour un délicieux suspense frissonnant.


Amitiés.



Patrick 02/08/2012 07:17

Bonjour
Commandé ce matin en format poche,avec un si bon résumé ....:)
Bonne journée ..

Claude LE NOCHER 02/08/2012 08:10



Bonjour Patrick


Et encore, mon petit résumé ne révèle pas certaines clés de l'intrigue, bien sûr !


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/