Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 05:47

 

Coup de cœur pour le roman de Stanley Péan Bizango (Éd.Les Allusifs), qui mêle une part de Fantastique à l’intrigue polar…

À Montréal, de nos jours. Domino Roussel, vingt-trois ans, native d’Haïti, arrivée au Québec voilà une douzaine d’années et confiée à une famille bourgeoise, a connu un parcours chaotique. Fugueuse, elle a fini par échouer dans l’entourage de Chill-O, un Haïtien d’origine qui se présente comme producteur de musique hip-hop. Surnommée Gemme, Domino ne reste pas longtemps intouchable auprès de son prince charmant. Chill-O la met bientôt à l’ouvrage comme danseuse nue et prostituée, tandis que lui continue à diriger son bizness de drogue. Malgré les affirmations du patnè (proxénète) Chill-O, les bouzen (putes) sont malmenées par la bande de michan gason (voyous) à son service. Ce soir-là dans un bar, une altercation éclate entre Domino et le bras droit de Chill-O. Un inconnu s’interpose, cognant le nommé Steel, avant de s’enfuir avec la fille.

PéAN-2011Cet homme qui a protégé Domino, la journaliste Andréa Belviso (du Quotidien de Montréal) pense l’avoir rencontré naguère. C’était à New York, au cœur d’un drame. Dans des faits divers, elle a trouvé plusieurs cas d’une présence étrange. Une sorte d’être caméléon apparaît pour aider des gens en péril, adoptant le visage qui rassure le plus les victimes. Il a collaboré un temps avec Mado la voyante, cartomancienne ayant connu une petite notoriété. Pas facile pour Andréa de convaincre son patron qu’il existe là un sujet à explorer.

Lorenzo Appolon est un des rares policiers montréalais d’origine haïtienne. Il a refait sa vie avec Marie-Marthe, sa compagne étant propriétaire de restaurants typiques. Celui qu’Appolon voudrait coincer depuis bien longtemps, c’est Chill-O. Il n’ignore pas grand-chose des activités de cette bande et de son chef. Mais il manque de preuves, l’image publique de Chill-O étant propre. L’altercation entre Domino et Steel est insuffisante. Néanmoins, Appolon est intrigué par l’inconnu ayant secouru la fille. Des êtres bizarres, il en a déjà combattus dans sa vie.

Domino amène son curieux protecteur chez Papy Bòkò, le vieux houngan (prêtre vodou) qui la considère telle sa fille. Le vieillard réalise vite que c’est un bizango. Vouloir désenvoûter le caméléon humain est au dessus des forces de Papy Bòkò, qui doit être hospitalisé. Si le couple s’offre un petit séjour dans un hôtel de luxe du Vieux-Montréal, il est plus prudent pour Domino et son ami de quitter la ville. Ils se réfugient chez Wells, un vieux fermier aveugle qui croit que le bizango est son fils revenu. Sûre que Chill-O enverra ses sbires à leurs trousses, Domino se demande si elle a bien fait de suivre cet inconnu. D’autant qu’il a tué un des hommes de Chill-O dans un restaurant de Marie-Marthe. Le policier Appolon n’obtient pas un total soutien de son supérieur et ami, mais poursuit son enquête. Il est contacté par Andréa, qui lui révèle tout ce qu’elle sait. Face à la violence du gang, Apollon et le bizango réagissent chacun de leur côté…

 

La rencontre entre le bizango et la jeune prostituée marque le début du portrait de cet étonnant personnage, issu des traditions vodous : Malgré ses efforts, il n’arrivait pas à rompre le contact avec cette fille. Et, très vite, le transfert d’informations entre l’esprit de Gemme et le sien gagna encore en intensité. La danseuse porta ses poings à ses tempes, en proie à un vertige soudain qu’elle ne pouvait attribuer au rhum (…) Elle pressait son arcade sourcilière gauche du bout des doigts et sembla hurler «Sortez de ma tête!» Sans que le moindre son franchisse ses lèvres charnues. Au fil du récit, se dessine plus précisément le caractère de cet être errant, portant ses incertitudes et ses propres douleurs, soulageant celles des autres en pénétrant leur âme, devinant leurs cicatrices, prenant le visage ou la forme qui s’adapte à telle situation. Il ne s’agit pas d’un ange gardien ou d’un démon, l’esprit vodou étant subtilement plus nuancé. Assimiler cette religion à des exercices de magies ou à des rituels exotiques, ce serait nier la profondeur de ces croyances (Sérieusement, le vodou, est-ce que ça fonctionne pour de vrai ?).

PéAN-2011À travers les réminiscences de Domino, de Papy Bòkò, et d’autres, des images d’Haïti apparaissent aussi, comme en filigrane de l’histoire. Retenons encore la dimension sociale de ce roman. Dans le Québec actuel, est évoquée la place des populations venues d’Haïti. Très juste sans doute, ce débat télévisé sur la délinquance, avec ses clichés sur la responsabilité des gangs de Noirs. On entendrait le même type d’argumentaire largement vicié en France, hélas. L’auteur compare un peu la cuisine haïtienne à l’intégration des siens, l’une et l’autre n’ayant pas réussi à s’imposer dans la vie québécoise. Être intégré ne garantit pas le bonheur, à l’exemple du policier Appolon, qui reste insatisfait, blessé à l’intérieur, par un épisode précédent ("Zombie blues" chez J'ai Lu).

Un roman comportant plusieurs entrées, comme celui de Stanley Péan, est forcément riche et passionnant. Sans oublier une écriture en finesse et une belle part de suspense. À découvrir, d’autant plus facilement que Les Allusifs, éditeur du Québec, est parfaitement diffusé partout en France.

Ma chronique sur "Le tumulte de mon sang" de S.Péan est ici. 

Découvrez l'univers de l'auteur sur son site.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Coups de Cœur
commenter cet article

commentaires

Richard 13/05/2011 22:51


Bonjour mon ami Claude,
Pris par le travail, j'ai moins le temps de lire et de visiter les blogues de mes amis.
Mais la fin de l'année scolaire me rendra sûrement un peu de temps.
J'ai assisté au lancement de Bizango à la Librairie Gallimard de Montréal; Stanley Péan est un de nos grands romanciers québécois ... et j'adore ce qu'il fait.
Je me garde donc son dernier roman ... comme première lecture de vacances...
Et je t,en reparlerai ...
Au plaisir
Amitiés


Claude LE NOCHER 14/05/2011 06:55



Salut Richard,


Gérer notre temps, plus ou moins disponible, c'est effectivement notre principal souci. Il nous faut parfois ralentir un peu, sans renoncer à nos paisirs de
lecture.


Stanley Péan est très apprécié au Québec, entre autres pour ses romans-jeunesse et ses connaissances musicales, c'est vrai. Si j'ai attribué un "Coup de coeur" à ce
roman, alors que j'en donne très peu finalement, c'est qu'il est riche en qualités. Je suis certain que tu vas aimer... dès que tu auras un peu plus de temps.


Amitiés.



holden 13/05/2011 13:39


allez de même vendu


Claude LE NOCHER 13/05/2011 18:11



Je pense que ça devrait t'exciter, Holden !


Amitiés.



Bruno 11/05/2011 00:38


et bien j'ai pas perdu de temps, il est là, tout chaud sur mon étagère !!!


Claude LE NOCHER 11/05/2011 07:31



Alors là, Bruno, c'est de la réactivité !!! Bravo...


Je retiens aussi que, grâce toi, preuve est faite qu'on trouve aisément les éditeurs et auteurs québécois dans nos contrées.


Bonne lecture à toi,


Amitiés.



Pierre FAVEROLLE 10/05/2011 10:07


Salut Claude , vendu !


Claude LE NOCHER 10/05/2011 17:05



Salut Pierre,


Dans un tout autre genre, ma prochaine chronique concernera un roman vraiment délicieux, pas loin du Coup de coeur aussi. Quant à celui de Stanley Péan, je doute
fort qu'il te déçoive...


Amitiés.



Bruno 10/05/2011 07:41


Un coup de coeur de Claude?? je ne me pose même pas la question, je rajoute le livre sur ma liste de courses !!! reste à trouver la bonne bouteille de vin qui ira avec :)


Claude LE NOCHER 10/05/2011 08:06



Salut Bruno ! Comme promis, au p'tit déjeuner...


Un auteur originaire de Haïti mériterait un ti-punch plutôt que du vin, non ? Oh, le cliché !


Je crois bien que ce roman-là a les qualités pour te séduire.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/