Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 06:46

 

Coup de cœur pour le suspense d’Åsa Schwarz Nephilim publié dans la collection Sang d’Encre, aux Presses de la Cité. Entre questions actuelles sur l’environnement et série de meurtres, une intrigue absolument captivante…

Nova Barakel est une jeune Suédoise de dix-neuf ans vivant à Stockholm. Elle milite activement pour Greenpeace. Les arguments ne suffisent pas à influer sur les entreprises les plus polluantes. Avec ses amis Arvid et Eddie, Nova a décidé d’aller plus loin encore. Bien que sa mère soit décédée depuis peu, l’opération est lancée. Nova s’introduit par effraction chez Josef F.Larsson, PDG de la société Vattenfall qui exploite des centrales nucléaires. Sa femme et lui sont censés être absents. Après avoir tagué des slogans sur les murs de l’appartement, Nova se rend compte que Larsson, son épouse et leur chien, ont été assassiné. Les corps sont disposés dans un étrange mise en scène. Apeurée et écœurée, Nova se réfugie avec Eddie et Arvid dans les locaux de Greenpeace, avant de rejoindre son domicile. Elle sait avoir laissé des traces sur les lieux du crime.

SCHWARZ-2011Amanda Nilsson est une policière âgée de trente-neuf ans. Son enquête sur le spectaculaire accident de voiture d’Elisabeth Barakel est close. Il n’est pas exclu que ce soit un suicide. Bien que souffrant déjà de nausées, Amanda est bientôt chargée du meurtre de Larsson. Elle ne voit guère le lien entre un verset de la Genèse inscrit chez la victime et ce meurtre cruel. Son amant Moïse, médecin légiste, ne lui est pas d’un réel secours quant à son état de santé. Amanda va s’interroger sur l’implication de Nova dans cette affaire. De son côté, la jeune fille hérite de sa mère une très grosse somme, pour moitié avec la fondation FON représentée par Peter Dagon. L’homme de loi Nils Vetman refuse d’en dire plus sur cette association inconnue. Si le crime donne une image négative du combat pour l’environnement, Arvid reste motivé. Il pirate avec succès le réseau téléphonique de la compagnie d’aviation SAS, brouillant tous les appels.

Chacune séparément, Amanda et Nora se renseignent sur les Nephilim, évoqués dans le verset de la Genèse. Fouillant par ailleurs dans les papiers de sa défunte mère, Nova se sent brutalement seule, sans racines, sans repères. Quand Jan Mattson, PDG de la compagnie SAS, est assassiné à son tour, Nova semble de nouveau impliquée. Amanda n’ignore pas que la jeune fille a naguère déjà tué un homme, dans des circonstances particulières. Quand la police intervient chez elle, Nora s’échappe par les toits. Le domicile est truffé de preuves contre la fuyarde. Tandis qu’Arvid est arrêté et interrogé, Nora s’arrange pour qu’on perde sa trace, créant de fausses pistes. Au risque qu’une bavure ne se produise à l’aéroport. Équipée pour la randonnée et le camping, Nora reste anonyme dans la région de Stockholm. Elle ignore encore qui sont vraiment ses adversaires, ces secrets Nephilim, un clan de purs et durs tuant sans pitié pour leur cause…

 

Ce premier roman de la Suédoise Åsa Schwarz publié en France est réellement une excellente surprise. D’abord, nous suivons une héroïne idéaliste qui, plongée dans une énigmatique suite criminelle, parvient à surmonter fort habilement les épreuves. Malgré un certain désarroi, puisqu’elle vient de perdre sa mère. On est vraiment avec elle, plutôt content qu’elle berne longtemps la police. Pourtant, on a aussi de la sympathie pour Amanda, l’autre personnage principal. Si elle se trompe de coupable, ce n’est pas là sa seule erreur. Car la manipulation est ici présente sous plusieurs aspects. La narration installe un bel équilibre entre ces deux femmes, en évitant le piège d’une complémentarité factice. Elles sont très différentes, mais confrontées à une affaire qui leur donne des points communs.

La référence biblique aux Nephilim est astucieuse, puisque permettant une sorte de parallèle actuel. Quant à L’anomalie d’Ararat, c’est une des clés du mystère. Par ailleurs, les questions de bilan carbone restent assez floues pour la plupart d’entre nous, même sensibilisés au sujet environnemental. Néanmoins, l’auteur introduit quelques bons argumentaires sur les problèmes des gaz à effet de serre. Notamment à propos des sociétés se prétendant vertueuses en matière d’écologie, vaste hypocrisie. Elle cite aussi la position des sceptiques. Voilà un suspense riche en thématiques et en péripéties dangereuses. C’est bien ce qui rend sa lecture enthousiasmante. Soulignons la traduction de Caroline Berg, qui apparaît de belle qualité, ajoutant sans doute de la fluidité au récit.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Coups de Cœur
commenter cet article

commentaires

claire 16/03/2011 20:57


à le poulpe il y a une époque j'en est lu plusieurs j'aime beaucoup ecrit par un écrivain different à fois j'essaye de me faire la collection mais il y en a beaucoup ce soir je suis hs je vais
commence le roman le chuchoteur de donato carrisi si je ne m'endort pas avant mal au dos bonne soirée bizzz


Claude LE NOCHER 17/03/2011 06:57



Bonjour Claire, j'espère que "Le chuchoteur" n'a pas provoqué de cauchemars...


La série Le Poulpe a connu du bon et du moins bon, avouons-le. Mais correctement dirigée aujourd'hui, ce sont des "épisodes" plutôt convaincant qu'on nous propose.
Bonne journée !


Amitiés.



claire 15/03/2011 17:49


un bouquin qui à l'air trés interressant que je vais surrement acheter aujourd'hui beau temps sa fait du bien bonne soirée bizz


Claude LE NOCHER 15/03/2011 18:09



Salut Claire, ravi que le moral soit au beau fixe grâce au soleil...


Oui, "Nephilim" est un roman très complet, très riche en thèmes, et vraiment captivant car assez mouvementé. A découvrir donc !


Bonne soirée !



gridou 15/03/2011 09:31


pareil (que Pierre) !


Claude LE NOCHER 15/03/2011 11:52



Même réponse (qu'à Pierre), na !


Amitiés, ma chère Gridou.



Pierre FAVEROLLE 15/03/2011 08:49


Salut Claude, Tiens ! ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu le droit à un coup de coeur ! Bon, je le note pour plus tard, mais en ce moment je suis un peu débordé !


Claude LE NOCHER 15/03/2011 11:51



Salut Pierre,


Mes "coups de coeur" sont finalement assez rares. Là, j'ai lu ce passionnant suspense en deux jours ce week-end, sans pouvoir décrocher. C'est quand même un sacré
signe, je crois.


Quant à être débordé, oui nous avons trop de bons choix, c'est notre luxe. Hier et ce matin, deux z'amis z'auteurs m'ont envoyé leurs nouveaux titres, je m'en régale
d'avance. Pendant ce temps, d'autres vont attendre...


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/