Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 06:55

 

Publié dans la collection Domaine Policier chez 10-18, voici un roman percutant dans l’authentique tradition de type Série Noire : Personne bouge de Denis Johnson. À savourer sans modération…

Même vêtu d’une tenue de gala, Jimmy Luntz n’est pas exactement le type le plus brillant de Californie. Il s’est endetté auprès de cette crapule de Juarez, qui jongle avec toutes les combines possibles. Venu en Cadillac depuis leur QG de la ville d’Alhambra, Ernest Gambol est chargé de relancer Jimmy Luntz. Gambol ne gobe pas les bobards de Jimmy, qui promet une fois encore être bientôt capable de rembourser. Ils sont sur la route 70 près d’Oroville, quand Jimmy troue la cuisse de Gambol d’un coup de feu. Sur ce parking où ils s’arrêtent, l’émissaire de Juarez saigne sévèrement. Abandonné là par Jimmy, Gambol téléphone à Alhambra afin d’obtenir de l’aide. Juarez lui envoie une blonde grassouillette quadragénaire nommée Mary. Une infirmière idéale, car efficace et discrète.

JOHNSON-2011Jimmy Luntz a poursuivi sa route dans la Cadillac de Gambol, vers la rivière Feather. Il se débarrasse vite du flingue trop compromettant, mais palpe le fric du portefeuille bien garni de sa victime. Il termine cette sale journée dans un bar-karaoké du coin. C’est là que son chemin croise celui d’Anita. Elle se trouve aussi dans une situation précaire, cette Indienne accro à la vodka. Son mari Hank Desilvera vient de la larguer, divorce validé par le juge local, complice de l’époux. Elle n’a pas un rond, alors qu’elle va être condamnée au tribunal pour avoir détourné 2,3 millions de dollars. Elle devra rembourser 800 dollars par mois durant le reste de sa vie. Jimmy et Anita passent la nuit ensemble. Le lendemain, deux agents du FBI (Bureau fédéral des Témoins de Jéhovah, version Jimmy) s’intéressent au pactole qu’Anita est censée avoir dérobé.

Protégé par Mary, Gambol se remet très lentement, restant en contact avec Juarez. Sa soigneuse connaît quelques détails sur Juarez, qui n’est pas Latino comme on le croit. Manquant de fric, Mary ne serait pas contre le fait de gagner un peu plus des 20000 dollars qu’elle va toucher pour ses services. Jimmy et Anita ont besoin d’une planque, au moins jusqu’à mercredi, jour où la divorcée passe au tribunal. Son ami Jay Capra va les héberger chez Sol Fuchs (surnommé Sally Fuck), patron d’un bar-restaurant pour bikers. Pas vraiment la lune de miel pour le couple d’amants, mais ça permet de patienter. Anita rêve de se venger de son mari et du juge, de mettre la main sur les 2,3 millions. Dès qu’il se sent un peu mieux, muni d’une arme achetée par Mary, Gambol est prêt à repartir en chasse. D’autant que, grâce à un tuyau, Juarez vient de localiser la planque de Jimmy. Ce dernier promet un peu tard à Jay Capra de ne pas s’éterniser ici…

Pour l’ambiance, on est plongés dans cette sorte de culture de la marginalité qui semble typique de la Californie. À l’est de Los Angeles, le désert est le repaire des losers. Ces foireux y traînent en espérant une étincelle, une aubaine, un miracle. C’est le terrain parfait pour tous les règlements de comptes, si possible pétaradants. Tout ce que souhaite Jimmy, c’est s’en sortir sans trop de casse, sans que Juarez et Gambol s’en prennent à ses parties intimes. Quant à savoir qui profitera des 2,3 millions détournés, on verra si c’est le plus motivé, le plus lâche ou le plus fourbe ? La narration est nerveuse, le langage est cru, le climat délicieusement amoral ne manque pas d’un humour décalé. Un noir polar rythmé et solide, extrêmement plaisant.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

fred gevart 21/01/2011 11:42


Elles sont notées et appréciées, oui !


holden 20/01/2011 11:27


a au fait
bonjour à M. gevart
je vais bientot lire votre livre
on en reparle


Claude LE NOCHER 20/01/2011 15:02



Fred Gevart ne manquera pas de noter tes salutations.


A bientôt.



holden 20/01/2011 11:26


yeahhhhhhhhhhhhhhhhhhh
j'avais adoré


Claude LE NOCHER 20/01/2011 15:01



Salut Holden,


Merci de cette confirmation... et de ton enthousiasme. Un auteur à retenir.


Amitiés.



fred gevart 18/01/2011 23:39


Je m'aperçois que je n'ai pas forcément été clair : j'ai beaucoup apprécié "personne bouge", justement pour ce côté direct, et aussi pour l'exercice de style réussi avec brio, mais il est vrai que
Johnson a fait à mon sens encore mieux, avec des anges, et aussi ce fantastique recueil de nouvelles qu'est "jesus' son".
Amitiés


Claude LE NOCHER 19/01/2011 07:28



Je suis convaincu, cher Fred, que Denis Johnson est un auteur de qualité - à propos duquel je me renseignerai davantage à l'avenir.


Je reviens (c'est un clin d'oeil) sur le mot "Folklore", qui n'était pas déplacé. Ce mot vient de l'anglais "Science du peuple", autrement dit survivance des
traditons populaires. Justement, c'est bien dans le cas de "Personne bouge", qui s'inscrit dans la forme du roman noir populaire. Nous sommes donc d'accord...


Amitiés.



Fred gevart 18/01/2011 19:01


Oui, "des anges" est un formidable roman noir. J'en avais préféré la lecture à personne bouge, qui joue dans un registre beaucoup plus folklorique.


Claude LE NOCHER 18/01/2011 20:39



Bonjour Fred "Bois" Gevart !


"Folkorique", ce mot me plait. Dans "Personne bouge", on retrouve cette tonalité des romans genre Série Noire des années 1950, 60, 70, qui n'est pas pour déplaire
aux passionnés, il me semble. Comme chez Walter Mosley, fidèle lui aussi, à la grande tradition. Il est certain que l'écriture actuelle (n'est-ce pas) cherche des formes moins "directes", mais je
reste sensible au côté "nerveux" de cette écriture-là (sachant que "Personne bouge" date de 2009, donc pas une antiquité).


Je vais me renseigner sur le titre en question, et plus largement sur cet auteur qui m'était encore inconnu (eh, je ne peux pas tout connaître, il faut bien que j'en
découvre encore).


Amitiés.



maneval eric 18/01/2011 11:36


Je te conseille "des anges", qu'on peut considerer comme un polar, avec des scènes extraordianires.


Claude LE NOCHER 18/01/2011 20:32



Je vais me renseigner.


A bientôt !



maneval eric 18/01/2011 09:04


Super auteur.
Content que ça sorte en poche.


Claude LE NOCHER 18/01/2011 11:05



Salu Eric,


J'avoue avoir raté jusqu'à présent cet auteur ("Jesus'Son", "Fiskadoro", "Le nom du monde", "Arbre de fumée"). Va falloir que je me rattrappe, car c'est excellent,
si j'en juge par ce "Personne bouge". Qui plus est, version poche, une bonne occasion de découvrir Denis Johnson.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/