Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 05:14

 

Les éditions Pascal Galodé nous donnent l’occasion de redécouvrir un joyau de la littérature populaire du 19e siècle, grâce à la réédition du roman d’Émile Gaboriau La clique dorée.

GABORIAU-2012Paris, fin des années 1860. Mlle Henriette loge dans une chambre miséreuse d’un immeuble de mauvaise réputation. Le père Ravinet, brocanteur que l’on dit avare et guère honnête, y habite également. C’est lui qui va sauver la jeune femme, qui vient de tenter de se suicider. Il découvre deux lettres accusatrices, qui l’éclairent sur la situation de sa pauvre voisine. D’autant qu’il semble connaître un nom cité dans ces missives de la suicidaire, Maxime de Brévan. Bien que Mlle Henriette ne cache pas ses réticences, Ravinet décide de se montrer protecteur à son égard. Il est vrai que la jeune femme a connu un parcours des plus chaotiques.

Son père est le comte de la Ville-Haudry, qui fut un riche propriétaire en Anjou. Il se maria avec Pauline de Rupert, qui hérita bientôt d’un oncle. Ambitieuse épouse incitant, vite et sournoisement, le comte à quitter son domaine du Val de Loire pour s’installer à Paris. Ils menèrent une vie mondaine animée dans leur hôtel particulier de la rue de Varennes. La comtesse renoua avec Daniel Champcey, bel officier de Marine, qui était le jeune frère de son amour de jeunesse. Bien que sa fille Henriette ne fut en âge, Mme de la Ville-Haudry songeait sérieusement à la marier un jour avec Daniel Champcey. Mais, menant une vie très active dans la bonne société, elle succomba prématurément à une rupture d’anévrisme.

Devenue orpheline, Henriette ne renonce pas à cette idée de mariage voulue par sa mère. Tous deux sont prêts à se marier un jour à venir. Veuf, le comte de la Ville-Haudry se remet assez vite du décès de son épouse. Il est question qu’il se remarie avec une certaine Sarah Brandon. Si Daniel connaît peu les mondanités parisiennes, il se renseigne auprès de son ami Maxime de Brévan. Ce dernier lui révèle que c’est une fieffée intrigante. Miss Sarah Brandon est bien une des ces aventurières cosmopolites comme les cinq parties du monde nous en envoient depuis les progrès de la vapeur… Ni plus ni moins que les autres, elle est venue tendre à Paris son piège à imbéciles et à pièces de cent sous. Mais elle est d’une pâte plus fine et plus souple que les autres.

En effet, Sarah n’a-t-elle pas ruiné le jeune et riche Charles de Kergrist, dupé la Société d’Escompte mutuel et son comptable Malgat, par exemple. Entourée de mistress Brian et de sir Thomas Elgin, habitant avec elle rue du Cirque, Sarah est une adversaire fort redoutable qui ne peut que contrarier les projets maritaux de Daniel et Henriette. Pourtant, le comte reste certain de la probité de sa future épouse, et cherche à convaincre Daniel. Guère de parade pour Maxime et Daniel, car le cossu mariage du comte est finalement célébré à l’église de Sainte-Clotilde. Tandis que la nouvelle comtesse Sarah se pavane, Henriette est traitée plus que mal chez son père. Si Daniel espère encore renverser la situation, il risque bien d’être prochainement confronté à la Justice pour répondre d’un crime…

 

Il semble parfaitement inutile de vanter les mérites d’un roman d’Émile Gaboriau. C’est un portrait remarquable de l’aristocratie mondaine parisienne de l’époque qu’il nous présente en détail. Le mystère plane autour de tous ces personnages, dont la psychologie et les actes sont finement décrits. L’auteur met en avant le cynisme de ces supposés puissants, leurs manipulations et leur noirceur. Selon le principe du roman-feuilleton, péripéties et rebondissements abondent à chaque chapitre. GABORIAU-T1Rien n’est plus entraînant pour les lecteurs, la découverte progressive de la cause des malheurs d’Henriette et Daniel. Le récit est en permanence captivant sur plus de cinq cent pages. Il faut l’avouer, c’est un pur bonheur de lecture.

 

Peu réédité, ce roman est présenté par Thierry Chevrier, grand spécialiste de l’œuvre d’Émile Gaboriau. Le nom de cet écrivain est naturellement associé à celui de Monsieur Lecoq : un des premiers enquêteurs de la littérature policière, dont s’inspira en partie Sir Arthur Conan Doyle, pour Sherlock Holmes. Les cinq affaires traitées par M.Lecoq ont été rééditées en 2011 et 2012 aux éditions Omnibus. Le premier tome regroupe : L’affaire Lerouge, Monsieur Lecoq, et Le crime d‘Orcival. Dans le second tome, Le dossier n°113 et Les esclaves de Paris, deux romans peut-être moins connus. Dans ces deux volumes, il faut lire les préfaces de Thierry Chevrier, qui situent autant l’auteur et son époque (le Second Empire), que son personnage principal.GABORIAU-T2

Lecoq est un agent de la Sûreté dont les méthodes bousculent les habitudes policières : astucieux, champion du déguisement, il s'attache aux indices pour reconstituer des faits mystérieux, qu'il s'agisse d'usurpation d'identité (L'Affaire Lerouge), de vendetta républicaine (Monsieur Lecoq) ou d'adultère menant au meurtre (Le Crime d'Orcival). Qu'il s'agisse du vol d'une forte somme à la banque Fauvel (Le Dossier n°113) ou de l'effroyable machination orchestrée par un génial trio de maîtres chanteurs qui a placé Paris sous sa coupe (Les Esclaves de Paris), l'inspecteur Lecoq mène l’enquête sans compromis. Des histoires policières qui sont autant de fresques familiales et sociales où se côtoient des aristocrates dévoyés, des fils de famille en rupture de ban, des bourgeois retors, des âmes pures et virginales, des filles perdues et des gredins. Avec ses intrigues tortueuses et énigmatiques, Émile Gaboriau fut un des premiers maîtres de la littérature policière. Un auteur dont le style reste particulièrement palpitant.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

PGE 03/12/2014 11:54

Bonjour à tous,

Nous venons de publier "Le Diable de la Bastille" d'Emile Gaboriau ;) http://www.pascalgalodeediteurs.com/pge_336_romans-policiers_diable-bastille-gaboriau__9782355933066.html

Claude LE NOCHER 03/12/2014 13:09

Merci pour cette info, cher Pascal.
Emile Gaboriau fait partie des auteurs que nous avons toujours grand plaisir à lire. Amitiés.

Philippe 07/08/2012 15:17

Rebonjour M. Le Nocher,

Le numéro 5 de la revue Histoire et histoires du 13ème a un article de cinq pages sur Emile Gaboriau et Monsieur Lecoq.
Je peux le photocopier à partir de mon exemplaire et vous le poster.
Ou vous pouvez contacter l'auteur du site :

http://13envues.fr/

et lui demander directement ce numéro.
C'est à la rubrique " Sommaires " qu'est indiqué l'article sur Gaboriau.
Ou que, dans d'autres numéros, on parle de Nestor Burma dans le 13ème ( n° 2 ) ou de l'auteur contemporain Alain Demouzon ( n° 4 ).

Cordialement

Claude LE NOCHER 07/08/2012 16:53



Merci pour ce lien, cher Philippe.


Je commanderai certainement un ou plusieurs numéros de cette sympathique revue. Le quartier de la Butte aux Cailles a effectivement inspiré quelques auteurs. Dont
l'ami Serguei Dounovetz pour son roman jeunesse "Le rap de la Butte aux Cailles". Alain Demouzon habite dans le 13e, en effet, ainsi que le président de l'association 813, Hervé Delouche.


Amitiés.



Philippe 26/07/2012 18:57

Bonjour M. Le Nocher,

Ce n'est pas récent mais de 2004, mais ce matin j'ai eu connaissance du roman suivant :

http://www.amazon.fr/myst%C3%A8re-chambre-obscure-Guillaume-Pr%C3%A9vost/dp/2841113167/ref=sr_1_5?ie=UTF8&qid=1343320901&sr=8-5

Le Mystère de la chambre obscure
Guillaume Prévost
Nil, septembre 2004

L'enquêteur est le jeune Jules Verne, 27 ans en 1855, qui cherche un tueur photographe.
L'auteur, Guillaume Prévost, est depuis surtout connu pour les enquêtes de l'inspecteur François-Claudius Simon ( La Valse des gueules cassées, Le Bal des équarisseurs, Le Quadrille des maudits ),
chez 10/18 ou Nil.

http://www.amazon.fr/Guillaume-Pr%C3%A9vost/e/B004MO0FU0/ref=ntt_athr_dp_pel_1

Cordialement

Claude LE NOCHER 27/07/2012 06:34



Bonjour Philippe


La série de Guillaume Prévost avec l'inspecteur Simon est excellente, c'est vrai. J'avoue ne pas connaître ce roman ayant le jeune Jules Verne pour héros.


Amitiés.



Philippe 25/07/2012 12:12

Bonjour M. Le Nocher, Oncle Paul,

Il y a quelques jours, à propos de Lecoq et Gaboriau, j'ai vu le lien suivant :

http://www.romanpopulaire.com/livres/gaboriau/gaboriau.shtml

Cordialement

Claude LE NOCHER 25/07/2012 20:06



Bonjour Philippe


Emile Gaboriau est, si je puis dire, un "vieil ami littéraire". Il me reste encore des titres à découvrir de cet écrivain. Mais c'est toujours un grand bonheur de
lire ses romans.


Amitiés.



Oncle Paul 25/07/2012 09:19

Bonjour Claude
et merci à Pascal Galodé de nous proposer des romans méconnus de Gaboriau comme cette Clique dorée et précédemment La vie infernale.
Les autres comme LE crime D'Orcival, Le dossier 113, L'affaire Lerouge ont été réédités à multiples reprises et ça fait du bien de se replonger dans ces vieux textes qui n'ont point perdu cette
vêprée leur fraîcheur initiale...
Amitiés

Claude LE NOCHER 25/07/2012 20:05



Salut Paul


Souvenir perso : ma première lecture de "L'affaire Lerouge" fut une catastrophe. Je pensais aborder un roman moitié-Sherlock, moitié-Zola, moitié Maigret. Trois
moitiés, ça faisait un peu trop, oui. Il est vrai que je n'avais que seize ou dix-sept ans et que, bien que sachant qui était Gaboriau, j'étais loin de ce 19e siècle-là. Entre-temps, j'ai lu "Les
Habits Noirs" de Paul Féval, qui m'a donné la clé pour ces romans. Et c'est ainsi que, depuis, je les vénère.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/