Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 05:50

 

Publié chez Fayard, le nouveau titre de Frédérique Molay Dent pour dent est la deuxième aventure du commissaire Nico Sirsky, chef de groupe à la Brigade Criminelle, 36 quai des Orfèvres. En ce début décembre, il sent revenir la pleine forme après avoir été blessé par balle, trois mois plus tôt, lors de l’arrestation d’un tueur en série. Entre son fils Dimitri et son nouvel amour, Caroline, il aspire à vie équilibrée. Sa mère Anya, d’origine russe, participe à cette sérénité dont il a besoin. Le cas de son ex-épouse, Sylvie, le contrarie quand même. Elle a disparu, mais il retrouve bientôt sa trace du côté de Royan, en cure contre la dépression. Côté police, Nico va contribuer à une opération visant des braqueurs. Ceux-ci ont récemment dérobé pour quatre-vingt-cinq millions d’Euros de bijoux avenue Montaigne. De gros moyens ont été mis en place pour arrêter ces malfaiteurs.

À l’Université Descartes-Paris 5, un groupe d’étudiants dentistes suivent une séance de dissection sur des têtes de cadavres. Dans l’une des bouches, on remarque un plombage grossier, sous lequel on découvre un étrange message disant On m’a tué. Marcel, le préparateur chargé des têtes, alerte tout de suite sa hiérarchie. MOLAY-2011L’équipe de Nico Sirsky est rapidement sur les lieux. La procédure du don des corps à la Médecine permet d’identifier aisément ce n°510. Il s’agit d’un pharmacien nommé Bruno Guedj, dont le suicide par arme à feu semblait une mort naturelle. Le médecin ayant constaté le décès n’est pas en cause. Que penser du curieux message trouvé dans sa bouche, alors ? Un canular de très mauvais goût, un suicide mal explicable, ou bien un meurtre ? Le procureur confie l’affaire au juge Alexandre Becker, qui s’entend bien avec Nico Sirsky.

Les policiers étudient le rapport officiel sur le décès, tentent de comprendre l’origine de l’arme ayant tué Bruno Guedj, effectuent une analyse graphologique confirmant que l’homme était gaucher, vérifient l’enregistrement de l’épouse au moment où elle appela les secours. Les témoignages de Mme Guedj et de son fils, de même que celui du pharmacien ayant racheté l’officine après le décès, confirment que la victime était perturbée depuis de début de l’automne. Dans une librairie spécialisée, il avait croisé un de ses anciens copains de Fac, semble-t-il. Depuis, il était angoissé, comme s’il était harcelé. Des quantités d’appels téléphoniques pourrait le démontrer, mais impossible d’en déterminer la source.

Son notaire admet que Guedj avait pris des dispositions spéciales. Son dentiste a caché le message dans la dent, à la demande de son patient. Il s’avère que l’ex-ami de Fac, Christophe Parize, était décédé bien avant leurs retrouvailles imprévues. Au fil de l’enquête, la police va découvrir une vaste machination au coeur de l'Hôpital Saint-Louis, un des plus performants pour le traitement du cancer...

 

Après le très réussi "Bienvenue à Murderland", l'auteur propose ici une nouvelle aventure du héros qu'elle créa pour "La 7e femme". Couronné par le Prix du Quai des Orfèvres 2007, ce roman connut un beau succès. "Dent pour dent" est destiné aux amateurs d'ambiances policières, où les procédures relatives aux affaires criminelles s'inspirent de la réalité. Les lieux et les méthodes sont décrits avec précision, qu'il s'aisse du rôle de la police ou de l'Académie de Médecine. La dissection des têtes est bien expliquée, par exemple. On nous détaille également tout ce qui concerne les dons des corps à la Médecine. Sans doublier divers détails techniques, y compris les identifiants téléphoniques. Notons encore quelques répliques russes en cyrillique, heureusement traduites. La vie privée du héros fait partie de l'histoire, celui-ci étant très attaché à son fils. L'intrigue policière suit son cours dans tout ce contexte. Les lecteurs ayant aimé "La 7e femme" apprécieront certainement ce second épisode.

Mon précédent article sur Frédérique Molay, ici.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Oncle Paul 01/07/2011 11:06


Bonjour Claude
Encore un (une) auteur que je ne connais pas ! Mais il faut d'abord que je fasse avant des coupes sombres dans ma PAL car j'ai beaucoup de titres à présenter, et lorsque je regarde la tranche de
chaque ouvrage, je ne sais plus par lequel commencer.
Amitiés


Claude LE NOCHER 01/07/2011 11:36



Salut Paul... Entre romans un peu trop épais quand on a envie de lire léger, et romans sympas mais parfois sans plus, difficile de trouver la perle rare au moment
adéquat, c'est vrai.


Pour revenir à nos bases de lecture, ce dont j'ai quelquefois besoin aussi, je propose demain samedi un article sur des
rééditions concernant "notre" Fleuve Noir.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/