Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 20:02

G.J.Arnaud publia dans les années 1998-2000 une série d'excellents romans populaires dans la lignée de Paul Féval ou peut-être de Balzac. "Hyacinthe et Narcisse Roquebère enquêtent", ce sont six romans publiés chez l'Atalante : L'homme au fiacre – Le rat de la Conciergerie - La congrégation des assassins – Le Prince des Ténèbres – Le voleur de tête – La mort en guenilles. Ces titre sont disponibles en deux volumes, depuis 2006. "L'homme au fiacre" est un petit chef d’œuvre du roman policier historique. Outre l'ambiance restituant l'époque, une intrigue complexe, autant que passionnante...

ARNAUD-1998Paris, hiver 1829-1830. Les bébés abandonnés sont confiés à un homme qui court les rues pour les recueillir, puis va les livrer aux Enfants Assistés où on les prend en charge. Sombre besogne dans le Paris des miséreux. Mais, cette nuit-là, l’enfant que lui donne un cocher de fiacre n’appartient sûrement pas à la même catégorie. Sa layette est trop luxueuse pour qu’il soit le bébé caché d’une pauvre fille. L’homme se dit qu’il peut gagner un peu d’argent s’il découvre l’origine de bébé. Bientôt, il comprendra qu’il s’est attaqué à des gens beaucoup trop forts pour lui. Il est trop tard pour avoir peur.

Hyacinthe et Narcisse Roquebère sont avoués rue Vivienne. Bien que jumeaux, ils sont très différents dans leurs goûts. Narcisse est un jouisseur aimant le jeu et les bons repas. Hyacinthe est un dandy qui fréquente les soirées mondaines. Il est secrètement amoureux d’une de leurs clientes, la marquise de Listerac, qui ne l’encourage guère. C’est en étudiant des dossiers concernant la marquise qu’il craint un danger pour celle-ci. Par le jeu de plusieurs héritages, et après plusieurs décès plus que suspects, elle serait le dernier maillon avant qu’une vraie fortune n’échoie à un certain Pierre Malaquin vivant en Espagne. Un terrible complot dont la demie-sœur du jeune homme – Adriana Ramirez – serait une des exécutantes.

La jeune Séraphine, étonnante saute-ruisseau (apprentie clerc) des frères Roquebère est une petite débrouillarde au passé aventureux. Elle ne craint pas de se mettre en danger dans une auberge sinistre pour renseigner ses patrons, ni de forcer quelques serrures si cela peut être utile… Si François Vidocq n’est plus policier, sa reconversion dans les affaires n’est pas tellement réussie. Ayant gardé des relations dans la police, il peut aider les deux frères. Mais son ombre reste inquiétante. Y compris pour le policier Partruron qui sait monnayer ses services. Quand Hyacinthe frôlera la vérité, il risquera la mort. Narcisse et Séraphine le sauveront-ils ? Qui sont ces Richelet, oncle et neveu, dont le fiacre de louage est si suspect ? Surtout, qui dirige cette funeste et monstrueuse opération ? …

L'Oncle Paul a évoqué cette série, ici. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story G.J.Arnaud
commenter cet article

commentaires

Oncle Paul 18/03/2013 08:22

Bonjour Claude
J'avais présenté les six romans de cette saga des frères Roquebère le 24/12/2012 http://0z.fr/wLr8I
Un septième ouvrage était prévu mais refuse car jugé trop violent ! Alors qu'aujourd'hui nous lisons bien pire
Amitiés

Claude LE NOCHER 18/03/2013 10:41



Salut Paul


J'ai ajouté le lien avec ta chronique... Tu as raison, ce que j'ai lu apparaît assez cruel, peut-être les épisodes se sont-ils faits plus violents encore ? En tout
cas, selon la formule consacrée, c'est "à redécouvrir".


Amitiés.



Philippe 18/03/2013 00:39

Bonsoir M. Le Nocher,

Rue Vivienne, dans le 2ème dans le quartier de la Bourse, le palais Brongniart ( l'architecte étant un ancêtre de Denis Brongniart, l'animateur de Koh-Lanta ), c'est là que Jacques Fesch avait tué
un agent de change, ce qui lui a valu d'être exécuté en 1957. Comme on le sait, en prison il s'est comporté de telle façon qu'une lutte s'est engagée jusqu'à nos jours en faveur de sa canonisation,
reconnaissant sa rédemption.
Vidocq habitait dans la galerie Vivienne, dont l'une des entrées donne sur la rue du même nom.

Je crois qu'en écrivant " hiver 1929-1930 " vous voulez dire 1829-1830 ? D'après le contexte, les prénoms, le fiacre, Vidocq ?

Séraphine, la saute-ruisseau ( vous êtes sûr que des femmes exerçaient cette profession à cette époque ? ) qui s'improvise enquêtrice, c'est peut-être un clin d'oeil à Balzac, que vous citez au
demeurant, et qui a été saute-ruisseau comme profession alimentaire avant d'être écrivain ?
Dumas aussi a été clerc de notaire, ou une autre profession supposant d'écrire comme plumitif. Je me souviens de sa phrase " Je vis de mon écriture en attendant de vivre de ma plume. "

L'enfant trouvé dont la layette luxueuse attire l'attention de l'homme qui le trouve, cela rappelle " Sans famille " d'Hector Malot. Le père Barberin trouve Rémi vêtu de langes de qualité. Ce sont
du reste ces langes qui plus tard prouveront auprès de la riche Anglaise que Rémi est son fils biologique.
Depuis qu'existent les tests ADN, beaucoup de grands romans du passé seraient à réécrire, à adapter aujourd'hui !

Le plus vieux marché de Paris encore existant est celui des Enfants rouges dans le 3ème. Il doit son nom au fait qu'il y avait à côté l'hospice des Enfants rouges,créé au 16ème ou 17ème siècle, un
orphelinat de ce qui serait aujourd'hui l'Assistance publique ( ou la DDASS, l'ASE ) où les enfants vivaient dans les conditions très éprouvantes qu'on sait, et avec la particularité qu'ils étaient
vêtus de rouge. De sorte que même s'ils parvenaient à s'enfuir, dans la rue ils étaient vite repérés avec leur tenue rouge et ramenés.
On a un peu perdu de vue que l'expression " Tonnerre de Brest " qu'on entend surtout dans la bouche du capitaine Haddock désignait le canon qu'on faisait tirer à Brest pour signaler à la population
qu'un enfant venait de s'échapper du bagne d'enfants de Belle-Isle-en-Mer. En sachant qu'une récompense était offerte à quiconque capturerait l'enfant pour qu'il soit ramené au bagne.

Cordialement

Claude LE NOCHER 18/03/2013 06:22



Bonjour Philippe


Merci de m'avoir signalé l'erreur de dates, j'ai rectifié...


A propos des Enfants-Rouges, je vous recommande le roman "La maison des Enfants-Rouges" de Jérôme Bucy (Liv'Editions). 


Votre explication sur Tonnerre de Brest est imparfaite : Belle-Île (près de chez moi) est bien trop loin de Brest (200 Km au moins) pour qu'une alerte au
canon fut donnée à Brest. Par contre, oui, ça signalait des évènements genre évasions de prisonniers.


"Sans famille" est un très joli mélodrame qui n'a rien perdu de ses qualités.


Quant à Séraphine, imaginée ici par G.J.Arnaud, elle ne s'affiche évidemment pas comme fille. Ce qui était plausible, comme on le comprend dans ce roman.


Amitiés.



Serge 31 17/03/2013 23:50

Salut Claude.
Pas encore lu cette série. Référence à Balzac, oui, sans doute: je me rappelle avoir lu un article dans lequel G.J.A. déclarait commencer ses journées de travail par la lecture de quelques pages de
la Comédie Humaine. Une gymnastique intellectuelle alliée au plaisir de déguster un auteur qu'il admire.
Amitiés.

Claude Le Nocher 18/03/2013 06:11



Salut Serge


Franchement oui, il y a quelque chose de "balzacien" dans cette série, hors catégorie dans l'oeuvre de G.J.Arnaud (publiée à l'initiative de Claude M., je crois
bien). Même si nous ne l'admettons pas toujours, Dumas et Balzac ont eu beaucoup d'influence sur bon nombre d'auteurs (Simenon l'admettait aussi). Je n'ai pas lu les six, mais les trois premiers
sont de vrais polars historiques. Pas juste un étalage d'érudition, ce qui nous agace parfois chez certains.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/