Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 05:25

 

Gilles Vidal a récemment publié Les portes de l’ombre dans la collection Coups de Tête. C’est aux Éditions Asgard que vient de paraître son nouveau roman : Mémoire morte

Âgé de bientôt cinquante ans, divorcé, le commissaire Franck Parisot est en poste à Gramont, ville portuaire. Plutôt grand, yeux bleus azur tranchant avec le teint mat de son visage et ses cheveux raides presque noirs, c’est un policier plein d'expérience. Quand on découvre les restes d’une femme dans une cimenterie de son secteur, il est logique de faire le rapprochement avec un précédent cas. C’était aussi une jeune femme d’environ vingt-cinq ans, torturée et massacrée. VIDAL-2011-2Le même jour, Parisot intervient sur un cas de viol, mais l’agresseur n’est pas le type recherché. Dans le même temps, le monstre a enlevé une jeune gothique, Marion. Il va la séquestrer dans sa cave. À part la maison voisine, pas de curieux à craindre dans ce hameau isolé. Quand la disparition de Marion est signalée, Parisot se rend chez les parents. Sur l’ordinateur de la jeune femme, il trouve la trace d’un site Internet aux accents démoniaques. Peut-être une piste ?

Marié depuis un an et demi à Diane, Carl Frot a trente-cinq ans. Cadre supérieur dans une société financière, il est satisfait de ce poste à Gramont. Pourtant, des signes perturbent cet angoissé, telle cette visite nocturne dans leur maison. Il aura d’autres raisons de s’inquiéter, d’autant que Diane lui annonce qu’elle est enceinte. Dans l’ombre, une motarde qui se surnomme la Lémure rôde autour de lui. Si elle parait juste jouer avec les nerfs de Frot, ce n’est pas sans cruauté. Elle loge dans une habitation d’un hameau isolé.

Sans doute l’intrusion chez les Frot ou le mystérieux paquet reçu par Carl sont-ils troublants, mais le policier Parisot reste concentré sur son affaire. Dès le début, on a soupçonné un certain Antoine Merlin, qui est aujourd’hui introuvable. Éliminer des relations du suspect se livrant à un trafic pédophile n’aide guère le policier. Par contre, à l’hôpital psychiatrique où Antoine Merlin fut interné un temps, son enquête avance.

Parisot y rencontre la Dr Mireille Descamp, ravissante psy qui ne le laisse pas insensible. Elle est bien informée sur les diverses pratiques des tueurs en série, ainsi que sur les Gothiques. Elle se souvient que Merlin a reçu la visite d’un homme qu’il appelait le reboule. Maigre indice, qui portera néanmoins ses fruits. Ayant l’espoir de sauver Marion, la troisième victime, Parisot essaie de perdre le moins de temps possible. D’ailleurs, le procureur lui met la pression en ce sens. Parisot se rend dans le village natal des Merlin. Selon le gendarme retraité Duby qui les a bien connus, cette famille qui fut marquée par la fatalité. De son côté, le policier Rémy cherche seul la trace de ce reboule. Il risque de payer chèrement cette initiative. Les menaces autour de Carl Frot se font plus actives, la Lémure s’attaquant à Diane avant de s’en prendre à lui. C’est par une nuit de furieuse tempête que Parisot va approcher les coupables…

 

Le roman d’enquête, c’est un policier nonchalant traînant autour d’une poignée de suspects, dénichant la preuve indispensable ? Non, cette conception n’est pas du tout celle de Gilles Vidal. Action et psychologie, sensualité et violence, vont de pair dans cette histoire noire et mouvementée. Les péripéties s’y succèdent sans répit, sur un tempo soutenu. Il faut souligner la remarquable fluidité du récit, atout essentiel. Souplesse narrative, qui nous rappelle que l’auteur est à la fois expérimenté et très inspiré. Il nous entraîne dans une affaire à l’ambiance sombre et tendue, où des drames passés pèsent sur le présent, où aucun détail n’est jamais insignifiant, où chaque protagoniste est présenté avec précision. D’abord fantomatiques, les monstres agissent bientôt concrètement. Certes, le policier chevronné tient le rôle central, mais le jeune cadre et tous les autres personnages participent pleinement à l’intrigue. Un magnifique suspense !

Du même auteur : "Les portes de l'ombre".

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Oncle Paul 22/09/2011 14:40


Bonjour Claude
Ce roman est dans ma Pal, aussi je réserve la lecture de ta chronique pour un peu plus tard. Désolé.
Amitiés


Claude LE NOCHER 22/09/2011 15:24



Bonne lecture (à venir) mon cher Paul...


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/