Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 06:37

 

Dans la collection Sang d’Encre des Presses de la Cité, La cabane des pendus de Gordon Ferris nous entraîne en Écosse, en 1946.

Natif de Kilmarnock, Douglas Brodie est aujourd’hui âgé de 34 ans. Avant la guerre, il fut inspecteur de police à Glasgow. C’est au combat qu’il gagna le grade de major dans les Seaforth Highlanders. Démobilisé, il vécut une période alcoolisée, avant d’être engagé comme reporter pour un journal de Londres. Il est de retour à Glasgow, suite à l’appel de son ami de jeunesse Hugh Donovan. Leur rivalité d’antan, autour de la belle Fiona, est mise de côté car l’affaire est grave. FERRIS-2012Sérieusement brûlé durant la guerre, Hugh fut soigné mais garde le visage détruit. Il ressent toujours de vives douleurs, qui l’ont incité à prendre de la drogue. Quelques mois plus tôt, Hugh s’est réinstallé dans un quartier modeste de Glasgow. C’est par hasard qu’il a retrouvé Fiona, maintenant veuve, et son fils Rory. Il lui arrivait de s’occuper du gamin. Rory disparut soudainement. Son corps fut découvert quelques jours plus tard.

Même si l’enquête de police fut imparfaite, quatre autres précédentes disparitions d’enfants restant énigmatiques, les indices accablaient Hugh. Assommé par la drogue et l’alcool, il était incapable de donner sa version. Il avoua dans des conditions mal définies, se rétracta. Son avocate Samatha Campbell souligna au procès les détails approximatifs ou inexacts. Elle ne fut pas loin de lui sauver la mise, mais on le condamna quand même à mort. Hugh doit être très prochainement exécuté par pendaison.

Logeant chez l’avocate, Douglas Brodie finit par admettre la probable innocence de son ami. Le père Cassidy, prêtre catholique, ne se prononce pas mais soutien moralement Hugh. Brodie ne tarde pas à être confronté aux sbires des caïds du secteur, les frères Dermot et Gerrit Slattery. Ce sont certainement eux qui fournissaient sa drogue à Hugh. Au poste de police de Tobago Street, où il était affecté autrefois, Brodie fait face à des flics fort peu coopératifs, s’accrochant à leur version. De son côté, il ne s’explique toujours pas pourquoi une machination viserait Hugh. Anciens voisins de son ami, Mrs Reid et ses quatre enfants sont partis vivre sur l’île d’Arran. Le père Connor O’Brien l’y accueille. Le témoignage de Mrs Reid fait apparaître un élément capital, qui oblige à s’interroger sur le rôle du père Cassidy.

Au retour sur le ferry, Brodie frôle la noyade après avoir été agressé. Le revolver Wembley Mark VI du père de l’avocate Samatha Campbell sera bien utile à Brodie. Le duo découvre bientôt le père Cassidy pendu nu dans son église. Pour la police, un simple suicide. Brodie et l’avocate repartent sur l’île d’Arran. Mrs Reid et ses enfants semblent avoir été enlevés par deux costauds. Après avoir renoué avec Fiona, il est temps pour Brodie d’affronter directement ses adversaires. Une épreuve de force qui ne sera pas sans danger…

 

Les romans explorant les périodes de transitions consécutives aux guerres ne sont pas si nombreux. Nouveau départ répondant aux besoins de l’ensemble des gens? Début des Trente Glorieuses? La réalité n’était nullement celle-là. Glasgow et l’Écosse n’ont pas été énormément touchées par les destructions. Sa population modeste s’est appauvrie pendant cette guerre, la faisant ressembler à une bande de néandertaliens. Un terreau propice au banditisme, aux trafics, à la criminalité. En face, une police mal réorganisée, prête à fabriquer des preuves pour conserver sa crédibilité. Avec également, des héros de la guerre peu récompensés de leurs exploits. Un aspect essentiel de leur marginalisation : ils ont moins de quarante ans, et sont déjà plutôt inscrits dans le passé.

La société de 1946 n’a pas encore retrouvé ses règles, son équilibre. Tel est le contexte qui prime sur la stricte enquête de Brodie. Indices, témoignages, pistes et suspects ne manquent pas pour rétablir la vérité. Mais le Gulf Stream ne suffit pas à nettoyer les remugles des bas-fonds, de quartiers sales et de pubs douteux. Entre Irlandais expatriés, héros disgraciés, et justice incertaine, la noirceur de ce temps-là imprègne ce sombre suspense. Peu d’éclaircies à prévoir, beaucoup de péripéties à surmonter. Loin d’une banale enquête balisée, linéaire, une histoire franchement prenante.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Pyrausta 19/03/2012 16:12

Tout d'abord merci de m'avoir acceptée dans la Communauté et d'avoir envoyé une gentille newsletter...

je ne connais pas cet ecrivain mais l'histoire que tu racontes me plait..Alors je note.Explorer ces moments de l'Histoire apporte une épaisseur à tout écrit ,polar ou autre.
Bonne fin de journée

Claude LE NOCHER 19/03/2012 16:17



Bienvenue Pyrausta


C'est le premier roman de Gordon Ferris traduit en français. En effet, certaines périodes


troubles de l'Histoire ajoutent un véritable piment aux intrigues. C'est ce qui m'a séduit ici.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/