Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 05:11

 

La collection Zone d’Ombres des éditions Lokomodo nous propose un suspense d’Hervé Mestron Crocodile blues. Dans ce chassé-croisé de personnages, tous sont plus singuliers les uns que les autres. Peut-être faut-il d’abord présenter ce professeur largué, délirant. Il pense capter l’attention des ados ramollis avec sa pédagogie musicale. Il est très fier de sa méthode, pourtant illusoire. On ne brisera pas ses rêves de gloires, même s’il se fait piéger par ses élèves. Lorsqu’il est viré de l’établissement scolaire, il ouvre une officine de musicothérapie. La jeune Nina sera-t-elle réceptive à son immense talent de pédagogue ?

Iris fut la petite amie du prof. Alfred, le père veuf d’Iris, est employé chez un éditeur de musique. C’est un homme mélancolique par nature. MESTRON-2Un jour, il renoue avec un vieil ami, Maxime de Winter, compositeur de musique classique. Invité chez lui, Alfred le retrouve mort assassiné, mais n’alerte pas la police. Une situation qui va entraîner divers tracas pour Alfred, qui s’est senti obligé d’inventer une prétendue agression. Pas simple de se justifier pour une personne aussi effacée qu’Alfred. Déprimé, il prend du repos, mais il est bientôt harcelé par des appels téléphoniques menaçants. Pourtant, la mort de Maxime de Winter semble ignorée de tout le monde.

Parmi ces personnages, nous avons aussi Aziz. C’est un policier approchant de la cinquantaine. Marié à Lan, un peu absente ces temps-ci, il ne se console pas qu’avec leur poisson rouge. Aziz est l’amant de Julie, qui vient de lui annoncer qu’est est enceinte de lui. Curieuse coïncidence à l’heure où Aziz enquête sur des disparitions de bébés volés. Son équipe et lui ont bien un suspect, photographe qui explique mal son job. Mais l’affaire est certainement plus compliquée qu’il y parait. Aziz enquête aussi sur des meurtres d’interprètes musicaux, classique et jazz. Le policier reçoit une lettre personnelle de la part du criminel, qui se dit offensé qu’on comprenne mal sa légitime croisade meurtrière.

Enfin, parlons du docteur généraliste Reinhardt Voos. À la fois, un passionné de grande musique et de cuisine gastronomique, qu’il prépare avec soin. Il vit avec le crocodile Jean-Sébastien, qu’il a recueilli et qui a le droit chez lui à un grand confort. L’animal s’apitoie parfois sur la nervosité affichée de son maître. Si Caroline, la secrétaire médicale de Reinhardt Voos, est amoureuse de son employeur, elle a également remarqué son comportement tendu…

Musique et bébés semblent bien le point commun entre tous les protagonistes, dont les vies s’avèrent assez perturbées. Chacun voit son quotidien parsemé de contrariétés et problèmes en tous genres, illustrés par de courts chapitres. Hervé Mestron choisit ici une construction narrative façon patchwork. Ce qui accentue le côté comédie de l’histoire. En particulier grâce à ce prof déjanté, se croyant génial et respecté, inconscient de son ridicule espoir pédagogique. À l’opposé du brave et tourmenté Alfred. Une très belle galerie de portraits, au service d’une intrigue volontairement surréaliste, riche en péripéties. Un roman fort original.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 06/09/2012 15:37

Mais par ailleurs " les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque : ceux sont les plus haut placés qui servent le moins. "
( Georges Clémenceau )
Lu sur le site www.livre-rare-book.com quand chaque jour il y avait une citation différente, je ne sais si c'est encore le cas.

Cordialement

Claude LE NOCHER 06/09/2012 17:38



Cher Philippe, Clémenceau et Churchill sont très souvent cités pour ces aphorismes souriants. Qui étaient une façon de masquer la dureté de leurs caractères
respectifs, en réalité.


Amitiés.



Oncle Paul 05/09/2012 18:20

Bonjour Claude
Il va falloir que j'utilise un élévateur pour remonter ce livre qui est au 27ème étage de ma PAL pour le placer au dernier, c'est-à-dire au 102ème. Bref pour dire que j'avais omis de le chroniquer.
Début d’Alzheimer docteur ?
Amitiés

Claude LE NOCHER 05/09/2012 20:15



Salut Paul


Un jour, il faudra que je t'envoie en message perso la photo de ma PAL 2012. Ah non, pardon, il est néessaire que je prenne trois à quatre photos de
mon "rangement".


Quant à Hervé Mestron, je comptais le lire et je l'ai donc fait. Entre-temps, j'ai calé Nicolas Bouchard (lu et chroniqué), publié chez le même (sympathique) éditeur
Lokomodo.


Nous autres chroniqueurs, nous n'avons pas la vie facile, mon Paul !  


Amitiés.


 


 



Philippe 05/09/2012 10:17

Bonjour M. Le Nocher,

Vous ne mentionnez pas explicitement les clins d'oeil à Hitchcock ?
Le personnage qui s'appelle Alfred. Son ami assassiné du nom de Maxime de Winter, comme l'homme qu'épouse Rebecca ( roman de Daphné du Maurier, filmé par Hitchcock en 1940 avec Laurence Olivier et
Joan Fontaine ) et qu'elle soupçonne à raison d'avoir tué sa première femme ( ou est-ce Rebecca le nom de la première femme ? ) Célèbre incipit ( " Cette nuit, j'ai rêvé que je retournais à
Manderley. " )
Ou encore les professions en rapport avec la musique, qui font penser au musicologue enquêteur improvisé dans " Une femme disparaît " ( The Lady Vanishes ), le film d'Hitchcock ( 1938 ) qui se
déroule à bord d'un train ?
( Petite incidente : l'auteur Ethel Lina White, morte en 1944, est aujourd'hui pratiquement oubliée, alors que c'est elle qui a écrit le roman dont Hitchcock a tiré ce film. Et aussi le roman Some
must watch ( titre emprunté à une phrase de je ne sais quelle pièce de Shakespeare ) retitré The Spiral Staircase après la sortie du film de Robert Siodmak ( 1946 ). Un tueur en série (
l'expression n'existe pas encore ) tue des femmes handicapées. Une femme qui l'est - muette depuis qu'elle a assisté enfant au meurtre de ses parents - va travailler comme gouvernante dans une
famille où il y a la mère et deux frères. C'est l'un d'eux le tueur.
Je crois avoir lu sur Wikipedia qu'une scène de ce film en a inspiré d'autres, notamment dans la série des films " Souviens-toi l'été dernier " ( avec Jennifer Love Hewitt, plus connue depuis pour
être l'héroïne de Ghost Whisperer. )
Les noms des autres personnages sont-ils aussi des références qui m'échappent ?
Reinhard Voos ( c'est " renard " en néerlandais, comme fox en anglais ? ) a un crocodile comme compagnon. Hervé Mestron a peut-être pensé à la série des années 1980 Deux flics à Miami, où Sonny
Crockett ( Don Johnson ) vit sur un bateau avec un alligator ?

Cordialement

Claude LE NOCHER 05/09/2012 16:36



Bonjour Philippe


Ah oui, j'avais oublié quel métier exerçait le détective amateur de "Une femme disparait", film d'Hitchcock pour lequel j'éprouve une grande tendresse. En effet, Alfred porte dans ce roman le nom
du cinéaste. Et il existe quelques clins d'oeil... S'agissant d'une sorte de "ronde des personnages", j'ai naturellement choisi d'orienter mon résumé en ce sens.


C'est l'occasion pour moi de souligner que, contrairement à ce que l'on m'a parfoit dit, je ne "raconte" jamais les romans évoqués. J'essaie d'en tirer la ligne directrice de l'intrigue, la
thématique s'il y en a une, de citer quelques situations... Ce dernier point, afin de montrer qu'il y a bel et bien un scénario aussi solide que possible. Quant à mon "commentaire", j'y
exprime souvent peu mon opinion (sauf si je suis très enthousiaste). En somme, si tel roman n'avait pas été bon -voire excellent- je n'aurais pas perdu de temps à le lire.


Amitiés.


 



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/