Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 06:41

 

Dans la collection Zone d’Ombres des éditions Lokomodo, Le clebs d’Hervé Mestron est un polar format poche extrêmement plaisant à lire.

MESTRON-1Architecte, Pete est marié à Cath, prof de français dans un lycée technique. S’ils n’ont pas encore d’enfants, le caniche Paulo partage leur vie. Pete reste insensible face à ce chien quelque peu envahissant, mais son épouse l’adore plus que tout. En ce mois de juillet, Cath doit s’absenter une nuit pour une visite chez sa mère. Refusant ce soir-là l’invitation de son voisin Carl Marchal, Pete rejoint dans un restaurant ses collègues du bureau d’études. Il rentre ivre au volant de son 4x4. Dans son garage, il heurte et tue le chien Paulo. Un accident qu’il ne pourrait pas expliquer à Cath sans provoquer un drame. Aussi enterre-t-il le cadavre du chien pendant la nuit dans un coin de leur jardinet.

Au retour de Cath, Pete se sent définitivement incapable de lui avouer ce qui s’est produit. Le couple recherche Paulo dans les environs. Le voisin Marchal, dont la fantomatique épouse serait infirmière, se montre coopératif. Nulle trace du chien, mais Cath pense qu’il rentrera. Elle annonce à Pete que sa mère va bientôt passer quelques jours chez eux. Il réalise immédiatement le danger, car sa belle-mère est une férue de jardinage. Elle est bien capable d’aller retourner ce coin de terre où il a enseveli le chien mort. Autre incident, Pete s’aperçoit qu’il a failli perdre son alliance, certainement quand il enterrait Paulo. Le couple reçoit par erreur au courrier un collier identique à celui de leur chien. Maladresse de facteur.

Bien que Pete soit toujours contrarié, les choses pourraient s’arranger. Sa belle-mère annule finalement son séjour chez eux. De son côté, Cath s’est résignée à ne plus revoir son chien. D’autant qu’elle vient de vérifier qu’elle est enceinte, signe du début d’une nouvelle vie pour tous deux. Betty, la chienne du voisin Marchal, fait preuve d’une dangereuse agressivité à leur égard. À l’heure où le couple pense déménager, Pete envisage de déterrer le cadavre de Paulo. Mais voilà qu’il reçoit plusieurs appels téléphoniques d’un inconnu. La menace apparaît bien réelle à Pete. À cause de toutes ces situations déstabilisantes, la tension provoque chez lui des montées de fou rire, et le surmenage le guette…

 

Toute cette histoire repose sur la normalité, et c’est ce qui fait la force de son dénouement. Il nous est facile de nous identifier à ce contexte. Un petit couple ordinaire, dont le seul souci réel est de réussir à faire un enfant sans trop tarder. Un voisin plus casse-pieds que cordial, dont l’épouse est invisible. Des collègues pas très fins mais sympas, et une belle-mère que le héros apprécie peu. La vie quotidienne, basique et assez routinière. On n’y est pas à l’abri d’un incident, dont les conséquences peuvent s’avérer sérieuses. D’autant que le personnage central, présenté avec une part de dérision, n’a rien d’un héros aguerri. Ambiance empreinte de simplicité, prouvant qu’il n’est pas indispensable de multiplier les effets spectaculaires ou macabres. Ce qui ne nuit nullement à la progression dramatique, bien au contraire. Un suspense fort excitant. ( La collection Zone d'Ombres est ici.)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Lystig 04/08/2012 16:33

une histoire originale !

Claude LE NOCHER 04/08/2012 16:37



L'originalité dans un décor quotidien, oui Lystig !


Amitiés.



Philippe 02/08/2012 00:18

Bonjour M. Le Nocher,

Quand j'ai parlé hier de l'affaire Blanche Garneau et du livre de 1983, je ne savais pas - je l'ai vu cet après-midi à la Librairie du Québec à Paris - que Jean-Pierre Charland avait aussi écrit un
roman à partir de ce cas, comme pour la petite Aurore Gagnon.

La première édition avait pour titre :

Un viol sans importance
Septentrion, Sillery, 1998

( Simple homonymie de titre avec le polar français du même titre chez Fleuve Noir, Spécial Police, 1980, par Pierre Nemours, dont j'ai juste appris l'existence ).

Réédité sous le titre :

Haute-Ville, Basse-Ville
Jean-Pierre Charland
Hurtubise, août 2009 et Hurtubise, Compact, mars 2012

http://www.librairieduquebec.fr/catalogue/24648.html

http://www.librairieduquebec.fr/catalogue/30994.html

A la différence du roman " Mathieu et l'affaire Aurore " , qui est un volume de la série les Folles années, Haute-Ville, Basse-Ville est un roman indépendant.
Et il y a une postface où l'auteur raconte comment il a découvert dans les années 1970 l'histoire du meurtre de Blanche Garneau en 1920 et le roman, à la fois polar et historique, à dimension
sociale, qu'il en a tiré. Il explique que si, comme il est assez habituel en la matière, il a changé les noms, il a choisi de conserver le vrai prénom de la victime, Blanche ( évocateur de
l'innocence, de la pureté ).

Cordialement

Claude LE NOCHER 02/08/2012 06:34



Bonjour Philippe


La Librairie du Québec à Paris permet effectivement de se procurer facilement, y compris par correspondance, des livres québécois. Quant à Jean-ïerre Charland, on en apprend plus sur lui ici :
http://www.editionshurtubise.com/auteur/868.html


Amitiés.


 



Philippe 01/08/2012 03:31

Bonjour M. Le Nocher et tout le monde,

Sans l'avoir lu, j'avais remarqué en librairie un court roman jeunesse d'Hervé Mestron : Le Mystère Primrose ( Rouergue, collection Dacodac ).
Il a été beaucoup apprécié, à en juger par les commentaires sur Amazon :

http://www.amazon.fr/Le-myst%C3%A8re-Primrose-Herv%C3%A9-Mestron/dp/2812601671/ref=sr_1_21?ie=UTF8&qid=1343772051&sr=8-21

Puisque Richard est là, j'en profite pour dire qu'à propos du Québec j'ai les ouvrages suivants, sur des affaires criminelles réelles là-bas.

- Aurore la vraie histoire de l'enfant martyre
André Mathieu
( 1990, 1994, 2002, 2005 )

http://www.amazon.ca/gp/product/B006BHJF48/sr=8-2/qid=1343770728/ref=olp_product_details?ie=UTF8&me=&qid=1343770728&seller=&sr=8-2

http://cgi.ebay.fr/Aurore-la-vraie-histoire-de-l-enfant-martyre-Andre-MATHIEU-2005-Fortierville-/370626260501?pt=US_Fiction_Books&hash=item564b0bee15#ht_500wt_709

C'est l'un des nombreux livres consacrés à la célèbre histoire de la petite Aurore Gagnon, morte à l'âge de 10 ans de maltraitance en 1920.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aurore_Gagnon

" Son histoire est devenue, aux dires de l'un de ses biographes, le romancier André Mathieu, « le drame le plus pathétique » du passé collectif des Québécois. Remis en mémoire par des pièces de
théâtre, des romans et des films, elle a laissé une marque profonde dans l’imaginaire collectif des Québécois. "

http://www.mysterescanadiens.ca/sites/gagnon/accueil/indexfr.html

Site très complet sur l'affaire.

Page exacte sur le roman d'André Mathieu :

http://www.mysterescanadiens.ca/sites/gagnon/echos/aurorelavraiehistoire/indexfr.html

A la liste
http://www.mysterescanadiens.ca/sites/gagnon/echos/etencore/indexfr.html
des oeuvres inspirées par l’affaire Gagnon depuis 1920, j'ajoute :

Les Folles années
Tome 2 : Mathieu et l'affaire Aurore
Jean-Pierre Charland
Hurtubise, septembre 2010

http://www.amazon.fr/Folles-Annees-Mathieu-lAffaire-Aurore/dp/2896472673/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1343782473&sr=8-1

Voici la fiche de présentation :

http://www.librairieduquebec.fr/catalogue/26775.html

C'est, aux éditions Hurtubise, les Folles Années. une série de romans qui se déroule au Québec après la Première Guerre mondiale puis dans les années 1920-1930. La famille Picard dont les membres
sont les personnages principaux de la série est fictive, mais dans chaque livre les personnages rencontrent des personnes ayant vraiment existé.
Ainsi, dans le tome 2, " Mathieu et l'affaire Aurore " , Mathieu Picard travaille en 1920 au bureau du Procureur général du Québec et doit se rendre à Sainte-Philomène-de-Fortierville enquêter sur
la mort récente de la petite Aurore Gagnon. Il rencontre sa soeur aînée, gagne sa confiance et la convainc de témoigner en faveur de la Couronne, donc contre sa belle-mère ( qui dans la réalité
s'appelait Marie-Anne Houde ) qui a maltraité Aurore jusqu'à provoquer sa mort.

- Qui a tué Blanche Garneau ?
Réal Bertrand
Editions Hexagone, Quinze, Montréal, 1983

http://fr.wikipedia.org/wiki/Blanche_Garneau

Sur le meurtre de cette jeune fille dans la ville de Québec, la même année 1920.

- J'ai aussi, pour rester au Québec et dans les années 1920, la série de romans polar jeunesse de Sylvie Brien, chez Gallimard, collection Hors-piste : les enquêtes de Vipérine Maltais.

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=sylvie+brien+vip%C3%A9rine+maltais+gallimard&rh=i%3Aaps%2Ck%3Asylvie+brien+vip%C3%A9rine+maltais+gallimard&ajr=0

La jeune héroïne de 13 ans est pensionnaire dans un collège religieux et se retrouve à enquêter sur des mystères qui surviennent dans son entourage.

Cordialement

Claude LE NOCHER 01/08/2012 06:48



Merci Philippe pour ces infos franco-québécoises.


Amitiés.



Patrick 31/07/2012 19:59

Bonsoir
j'ai découvert cet éditeur récemment et acheté plusieurs romans , dont celui - ci , mais pas encore lu..
Et bravo pour ce super blog!!!

Claude LE NOCHER 31/07/2012 20:12



Bonjour Patrick


Merci pour vos encouragements. Si j'évoque des auteurs très connus, j'ai surtout grand plaisir à mettre en valeur des auteurs et éditeurs moins "en vitrine", mais de
belle qualité . C'est le cas de Lokomodo.... où je vous recommande les romans de Gilles Vidal et Patrick Eris.


Amitiés.


 



Richard 31/07/2012 12:27

Salut l'ami,
Un auteur et une maison d'édition que je ne connais pas !
Je m'informe de leur disponibilité de ce côté-ci de l'Atlantique.
Merci et bonne lecture
Amitié

Claude LE NOCHER 31/07/2012 20:09



Salut Richard


C'est un éditeur qui mérite d'être quelque peu diffusé en francophonie d'Amérique du Nord. D'autant que cette histoire en particulier n'est pas "située" géographiquement.


Amitiés.



La petite souris 31/07/2012 08:37

notre ami commun Oncle Paul a aussi chroniqué dernièrement ce nouveau roman, et lui aussi l'a visiblement bien aimé. Pour ma part j'ai découvert Hervé Mestron avec son roman " Crucifix et
crustacés" ( j'espère que je me rappelle bien du titre et que je ne le massacre pas!) que j'avais bien aimé.Peut être me laisserai je aller à lire celui ci, si je ne meurt pas sous l'avalanche de
nouveautés de cette rentrée qui se profile à l'horizon ! j'en profite pour te saluer mon ami !^^

Claude LE NOCHER 31/07/2012 11:03



Salut Bruno... Un auteur que je ne connaissais pas encore, mais je compte en lire un second dans la même collection prochainement, car ce "Clebs" est déjà plutôt
convaincant.


Déjà une petite dizaine de titres à lire pour la Rentrée, de mon côté. Je ne vais pas tarder à entamer ces lectures, tant pis ou tant mieux si j'ai un peu d'avance
sur leur sortie.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/