Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 06:48

 

Chez Krakoen, le cru 2012 d’Hervé Sard est intitulé Le crépuscule des Gueux. Ni vinasse, ni bibine : un grand cru du polar, un pur nectar du roman noir.

SARD-2012Le Quai des Gueux, c’est un petit bidonville le long des voies, du côté de Chaville. Quelques cabanes formant un camp de SDF, vivant quasiment en autarcie. Ils ne faisaient de mal à personne, ne salissaient rien. Au contraire, ils nettoyaient. On ne les voyait même pas. Juste les passagers du RER, qui allaient ou revenaient du boulot, sur Saint-Quentin ou Versailles. Et eux, ils pensaient voir des cabanes de jardiniers… Capo gère un peu la discipline, mais ne revendique pas un titre de chef. Bocuse, dit Boc’, organise une sorte de cantine pour eux tous. Luigi, après dix-sept ans de prison pour le meurtre d’une femme, a bien le droit de se reposer parmi eux. Krishna fut certainement un intellectuel avant d’échouer ici. Et puis, Betty Boop, qui ignore même d’où vient son sobriquet. Et encore Môme, encore plus fragilisée depuis un accident. Des gens au vécu plus compliqué que la moyenne, au présent moins incertain grâce à ce groupe.

Ils gênent peu les voisins, mais n’aiment guère voir traîner les Bleus dans leurs parages. Depuis qu’il y a eu non loin de là trois mortes, dont deux graves, les flics rôdent autour d’eux. Des jeunes femmes ont trouvé la mort près sur la voie du RER, peut-être victimes d’un dingue. Avec son passé judiciaire, Luigi sait qu’il ferait un excellent suspect. Alors, il prend son chariot de supermarché et décide d’aller rejoindre à pied Jérôme et, surtout, Lula. Une longue balade solitaire qui ne l’effraie pas. Il songe au dingue, qu’il croit avoir remarqué. Il pense aux trois victimes, qui auraient aussi bien pu se suicider. Son absence du Quai des Gueux le rend plus soupçonnable que tout autre, il ne l’ignore pas. Un nouvel arrivant s’y est présenté, chez les SDF. Timothée est un jeune type longiligne mesurant deux mètres. Âgé de vingt-six ans, plus paresseux qu’étudiant, il garde un air naturellement absent. Timothée n’est pourtant pas là par hasard.

Son amie Christelle est stagiaire à la PJ, dans le service d’Évariste Blond. Elle n’a rien fait de très passionnant, jusqu’à cette affaire des trois mortes. Le contact avec Blond passe mieux, cette fois. Il demande à Christelle d’envoyer Timothée en mission dans le sous-monde de Chaville. Il risque de passer plus de temps à philosopher avec Krishna qu’à chercher des informations. De son côté, Luigi finit par trouver dans son chariot les têtes coupées des deux principales victimes de l’hypothétique dingue. Une collègue d’Évariste Blond, la lieutenant Florence Sonier, finit par identifier ces jeunes femmes. Elle fouille dans leur ordinateur, ce qui fait que l’enquête progresse enfin d’un grand pas. Mais la vie et la mort continuent au camp des SDF. Et pour Luigi, rien n’est encore réglé…

 

Je ne peux faire autrement que de m’adresser directement à l’auteur.

SARD-imageÇa y est, Hervé ! Voilà le roman que tu voulais écrire. Celui qui était sûrement dans tes tripes. Tu nous as raconté de bonnes histoires : Vice Repetita, Mat à mort. Avec La mélodie des cendres et Morsaline, tu as trouvé une tonalité enjouée qui convenait à ton écriture. Il y a d’aimables dilettantes et, à l’opposé, des graines d’écrivains. Depuis cinq ans, je n’ai jamais douté que tu fasses partie de la meilleure catégorie. Celle des auteurs portent en eux un beau roman.

Le crépuscule des Gueux, ton authentique roman noir. Avec intrigue criminelle de bon aloi, évidemment. Mais l’essentiel, c’est de montrer la réalité des gens, avec cet humanisme qui nous est indispensable. La valeur ne se mesure pas dans le compte en banque. Elle est dans la capacité d’assumer même une vie d’échecs, selon les critères de la société. Passé un seuil de pauvreté, on s’adapte à tout, on ne craint plus tant les épreuves. C’est là que réside la richesse de ces miséreux; c’est là que se trouve celle de ce roman. Pas d’apitoiement inutile, juste une saine dose de compréhension et de vérité sociale. Ce que tes lecteurs vont partager en lisant ce livre.

 

Mes chroniques sur les romans d'Hervé Sard : "Morsaline" - "La mélodie des cendres" - “Vice Repetita” et “Mat à mort” .

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Elena 12/01/2012 17:14

Je n'ai pas encore lu le petit dernier d'Hervé, mais je m'étais régalée avec Morsaline... Je me réjouis pour lui et je me délecte d'avance en tant que lectrice. Bravo collègue et merci Claude pour
ces balises chaleureuses qui clignotent dans le Noir. BISES. ELENA

Claude LE NOCHER 12/01/2012 18:21



Pace è salute, Elena ! Bloavez mad, comme on dit chez moi (Bonne Année).


Un roman encore bien plus enthousiasmant que "Morsaline", pas le moindre doute. S'il m'est impossible de suivre l'évolution de tous les auteurs, il y en a (comme
Hervé) dont je connais depuis le début les qualités. Et la persévérance/la progression dans la qualité d'écriture. Je crois sincèrement que ce "Crépuscule des Gueux" ne décevra pas ses
lecteurices.


Amitiés.


 



Hervé 12/01/2012 08:54

Un grand merci, Claude ! Ton avis me touche beaucoup.

Claude LE NOCHER 12/01/2012 10:08



Salut Hervé


Je connais ta modestie. Là, tu peux te flatter d'avoir écrit un roman d'une belle puissance évocatrice. C'est l'humain qui prime sur tout le reste, il faut le
répéter sans cesse !


Amitiés.



jeanne 12/01/2012 08:39

Ces lignes, celles de Claude ou de Paul, lecteurs experts, me vont droit au coeur. Chez Krakoen, la réussite de l'un réjouit tous les autres, et ce texte est vraiment une perle !

Claude LE NOCHER 12/01/2012 10:13



Bonjour Jeanne


Paul et moi exprimons/partageons nos sensations de lecteurs avec celles et ceux qui ont envie de bons romans. Ce nouveau titre de l'ami Hervé est de qualité supérieure, aucun doute à ce
sujet. Il ne reste plus au gang Krakoen qu'à mobiliser massivement afin que ce roman figure dans la sélection finale des Trophées. Je compte sur vous !


Amitiés.


 



Oncle Paul 12/01/2012 08:09

Bonjour Claude
Un très grand cru que celui que nous propose Hervé Sard
Je sens qu'il va être en bonne place pour les trophées 813
Amitiés

Claude LE NOCHER 12/01/2012 08:32



Salut Paul


Il serait logique, et même évident, que ce roman figure déjà en bonne place dans la sélection initiale des Trophées 813. Il fait dès maintenant partie de mes choix,
de mes votes. Nos amis sauront probablement discerner la haute qualité de cet excellent roman.


Amitiés.



Pierre FAVEROLLE 12/01/2012 07:09

Salut Claude, très prochainement en lecture chez moi, donc selon l'expression consacrée, je ne lis pas ton billet mais je reviens de suite ... Amitiés

Claude LE NOCHER 12/01/2012 07:15



Un très beau moment de lecture, Pierre, je te le confirme. 


Si je connais assez bien Hervé Sard, là il m'a épaté une fois de plus.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/