Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 06:47

 

Publié chez Pascal Galodé Éd., L’oeil du singe est une nouvelle enquête du commissaire Workan, le héros créé par Hugo Buan…

H.BUAN-juin2009Maxime Lachamp est un paléoanthropologue vivant dans la région rennaise. Ce scientifique de 35 ans, spécialiste du Pré-Néanderthalien, est respecté dans son milieu, en tant que découvreur de l’Homo Octavius. Avec son collègue et ami Guillaume Varney, il prépare un prochain colloque réunissant des sommités dans leur domaine. Maxime Lachamp est marié à Nathalie, vaguement comédienne, qui répète actuellement une improbable pièce de théâtre. Après une chute à vélo en forêt, Maxime est convalescent dans la clinique du Dr Sandeau. Il est moins atteint que ne le suggère le neuropsychologue. S’il n’a pas les idées claires, des bribes de souvenirs lui reviennent bientôt. Dans la forêt, il a été agressé par deux hommes qui l’ont contraint à enterrer un cadavre. Un de ses amis connaît un policier de la police judiciaire, le commissaire Workan. Maxime le contacte.

Rendez-vous est pris avec l’irascible Lucien Workan sur les lieux supposés où se passa la scène. Il n’y a pas le moindre cadavre à l’endroit où il l’a enterré. Le policier déteste les olibrius de ce genre, qui lui font perdre son temps. Il fait un détour pour interroger le Dr Sandeau à la clinique. Il n’est guère plus avancé, ce dernier n’évoquant qu’un léger traumatisme provoquant une cyclothymie. Un fait étrange va perturber davantage encore Workan. On vient de trouver un cadavre inconnu à la morgue. Savoir comment il est arrivé dans ce tiroir n°13 reste un mystère. Quant à identifier ce mort sans papiers, congelé, nu et intégralement rasé, c’est aussi impossible que de pratiquer rapidement à l’autopsie. Poser des questions à divers témoins n’aide pas vraiment Workan. Et les agaceries de sa jeune collègue et amante Leila ne risquent pas de calmer le commissaire.

Maxime Lachamp est victime d’une deuxième mésaventure quasi-identique à la première. Vérification faite, c’est une carcasse de boucherie que deux hommes l’ont obligé à enfouir dans le sol, en forêt. De quoi agacer Workan, cette mise en scène, surtout de la part d’un scientifique sérieux. Le colloque à venir sur les hypothèses contradictoires concernant les Néanderthaliens, ça ne l’intéresse que modérément, même s’il peut imaginer un lien entre les deux affaires. L’autopsie du corps inconnu de la morgue révèle qu’il a été tué par un os de mammouth. Et que son estomac contient un œil de singe intact, possiblement un œil de bonobo (98.7 % de gènes communs avec les humains, le policier ne l’ignore pas). Visiter une expo consacrée aux mammouth ne fait pas avancer l’enquête. Quand Maxime Lachamp l’appelle une troisième fois, toujours le même scénario, c’est la garde à vue assurée. D’autant qu’il pouvait vouloir tuer la victime, bien réelle…

 

H.BUAN-2011Cette enquête étant particulièrement tarabiscotée, il est fort incertain que le lecteur perdu dans ce dédale identifie le coupable et ses motivations. L’essentiel n’est pas là. L’univers du commissaire Workan prime sur ses investigations. Car ce policier caractériel et brutal est véritablement un personnage peu commun. Ce sont ses excès qui offrent une belle part d’humour au récit, évidemment. Peut-être un suicide ? tenta Roberto Bien sûr, acquiesça Workan, il s’est donné un coup de couteau à l’estomac, puis au poumon droit et il a terminé par les intestins. Ce n’est plus un suicide mais de l’acharnement thérapeutique, il tentait de tuer un virus baladeur non dépourvu de malice.

Workan porte un regard de misanthrope sans bienveillance sur tous ceux qu’il doit côtoyer. Il n’a rien d’un héros consensuel, ce qui constitue son atout principal. Ensuite, il suffit de le suivre au gré des évènements et de ses humeurs. Hugo Buan cultive avec délices une ambiance singulière, dirigeant sur un ton enjoué et selon sa fantaisie de sinueuses intrigues. C’est ainsi qu’il crée une complicité avec le lecteur (si celui-ci n’est pas un rabat-joie). Ce quatrième roman de la série Workan est très agréable à lire, aussi réussi que les précédents (ici, ma chronique sur les deux premiers titres).

Cliquez pour lire également l'opinion de Bruno, chez Passion-Polar.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Michel 12/02/2011 15:55


Un très bon cru que celui ci
et c'est plus à Erlendur que Workan me fait penser, certes par pour l'humour, mais les relations avec ses co équipiers, sa famille...
a lire !


Claude LE NOCHER 12/02/2011 20:22



Salut Michel, toujours content de tes visites,


Workan est sûrement plus drôle que la plupart des Nordiques (qui ont des qualités, mais dont le sourire est aussi froid que leur climat).


"Mort aux cons - Vaste programme !" pourrait être la phrase fétiche de Workan, y compris envers ses proches et collégues. C'est vrai qu'il n'est pas très éveillé
Roberto, l'Ardennais, par exemple. Mais cette brusquerie de Workan crée, chez nous lecteurs, un regard attendri sur l'entourage du commissaire. Et puis quoi, un héros moins plan-plan que la
moyenne, faut avouer qu'on adore ça !


Oui, il faut lire les romans d'Hugo Buan.


Amitiés.



Bruno 10/02/2011 18:03


un excellent moment de lecture qui fait du bien en plus aux zygomatiques,ce qui n'est pas un luxe ces temps ci! ( Merci pour le lien Claude!)


Claude LE NOCHER 10/02/2011 20:20



Salut Bruno,


Petit clin d'oeil, effectivement. Tu l'as compris, Hugo Buan n'est pas un inconnu pour moi. Et puis les personnages décalés dans le genre Workan, ou
comme le policier de "Requins en eaux douces" d'Heinrich Steinfest, j'avoue avoir un faible pour eux.


Sévèrement punissables et inadmissibles dans nos sociétés sérieuses, le sourire et l'humour feront l'objet d'une prochaine loi d'interdiction absolue (dite "Loi
Stéphane Guillon"). Selon mes infos, on évoque des sanctions à perpétuité. Alors, profite !


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/