Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 06:04

 

Cette fois, la France est plongée dans le chaos, définitivement contaminée.Divers virus foudroyants et épidémies larvées avaient fait place nette, semant panique et désolation, exode et repli. À force de prendre la population pour des cobayes de l’industrie agroalimentaire, il fallait s’y attendre. À cause des nourritures viciées engraissant les animaux et autres engrais, l’Humain est touché. POUY-2012-BlondesOn assiste même à la métamorphose des gros porcs. À l’état sauvage, juste revanche peut-être, ce sont maintenant des prédateurs pour l’homme. Au début, cette désorganisation générale a profité aux partisans de la décroissance. Des groupes de résistants se voyaient déjà autonomes. Surtout dans certaines contrées du Centre-Ouest de la Bretagne, le Kreiz Breizh. Dans ces territoires desservis par l’isolement, beaucoup ont la révolte prompte, la rébellion n’ayant guère besoin de prétexte. Alors là, vu le bordel ambiant, ils se sont lancés. Non sans subir des représailles, il est vrai.

Suivant son frère Daniel et quelques amis, dont la belle Bérénice, Ariel fit partie de ces activistes. La fin d’un monde, c’est de début d’autre chose. Y compris pour les partisans de l’ordre, de l’agriculture intensive, du fric à protéger. L’Agrocorp, tel est le nom de la milice qui traque depuis des mois les combattants de l’utopie. Éviter leurs convois armés, c’est facile. Affronter les opérations de contrôle dans les campagnes, il faut alors ruser. Sachant que, progressivement, les résistants ont été trahis par leurs amis. Depuis, l’épuration était en marche. Comme au bon vieux temps. Marcher, de Guingamp à Douarnenez, c’est ce que fait Ariel. Il n’est pas seul pour ce parcours pédestre. S’inspirant de La vache et le prisonnier, au risque d’être surnommé Fernandel, Ariel est accompagné d’une blonde d’Aquitaine nommée Louise. S’il joue au brave benêt quand il croise des miliciens, il a des chances de rejoindre son frère entre Locronan et Douarnenez.

En chemin, Ariel a quelques comptes à régler, quelques soupçons à vérifier. Le cas de Gwen a été vite résolu, dans une gare désaffectée où il zonait. Celui d’Yves est plus complexe, car il ne sert plus à rien d’épargner désormais certains de leurs amis traîtres. Maintenant, alors qu’une normalité relative risque de revenir, il lui faut absolument retrouver Daniel, qui saura comment rebondir…

Il est inutile de vanter l’inspiration débridée de Jean-Bernard Pouy. Profonde, chacun peut interpréter le titre de cette longue nouvelle, s’appliquant à une vache comme à ce coin de la Bretagne profonde. Quant à ce futur presque apocalyptique, né de nos résignations, l’anarchie n’y a duré qu’un temps. Rien n’est encore remis en place, mais le retour à la normalité s’amorce. On navigue ici entre humour et amertume, espoirs déçus et fatales lâchetés. Une nouvelle n’est jamais anodine ou banale, quand elle est l’œuvre de J.B.Pouy.

Publié dans le cadre du Festival polar de Lamballe La fureur du Noir, ce recueil coordonné par F.Prilleux et D.Flageul est publié aux éditions Terre de Brume, donc aisément disponible partout. On y présente trois autres nouvelles. Terminus Atlantique de Dominique Chappey a pour décor un port industriel, ses docks et ses conteneurs. On suit un trio de guignols chapardeurs, de bras cassés qui se croient assez malins pour dévaliser les conteneurs. Attention, Blonde n’est pourtant pas n’importe qui. Dans Suicide blonde d’Anne-Céline Dartevel, c’est de Californie jusqu’à Tijuana que nous participons à la fuite effrénée, désespérée, du personnage central. Dans la région marseillaise, Banco! d’Olivier Roux nous invite à approcher une très dangereuse blonde, impitoyable quand il s’agit de jeux, de joueurs.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Domicha 05/01/2013 23:00

De passage chez l'oncle Paul, j'y découvre vos commentaires amicaux et je reviens ici vous remercier un peu tardivement de votre lecture. Cordialement

Claude LE NOCHER 06/01/2013 09:21



Y pas d'quoi, cher Dominique.


En précisant que j'ai placé ce livre sous le nom de notre camarade Jean-Bernard Pouy, car c'est ce que fait l'éditeur Terre de Brume dans son référencement.


Amitiés.



Patrick 07/12/2012 08:26

Bonjour Claude

Il me le faut , mais j'attendrai un peu ,les fêtes arrivent.
Bonne journée Claude.
Amitiés .
patrick

Claude LE NOCHER 07/12/2012 08:57



Salut Patrick


C'est pas le plus cher : 13,50 € chez ton fournisseur habituel de bons bouquins.


Amitiés.



Librairie Soleil Vert 06/12/2012 16:12

C'est surtout aussi, que la nouvelle ne se vend pas bien. Donc raison de plus pour avoir une "tête d'affiche" et tant mieux si ça fait découvrir des petits nouveaux.

Claude LE NOCHER 06/12/2012 16:36



Exactement, Herveline ! On a d'ailleurs bien tort de négliger les recueils de nouvelles, car ils recèlent très souvent d'excellents textes. J'essaie de m'en faire
l'écho de temps à autre. Ce sera bientôt le cas d'un autre livre, recueil d'un seul auteur. Le petit éditeur Jacques Flament produit aussi de très bons ouvrages courts, que j'ai plaisir à
évoquer. Et des gens comme Marc Villard ou mon ami Alain Emery démontrent les qualités des livres de nouvelles.


Amitiés.



Oncle Paul 06/12/2012 14:59

Bonjour Claude
Notre ami J.B. est une véritable locomotive...
Mais cette année le recueil publié dans la cadre du festival de Lamballe est nettement plus resserré que les précédents. Un seul auteur connu et trois auteurs peut-être en devenir.
Encore un coup des phynances peut-être !
Amitiés

Claude LE NOCHER 06/12/2012 15:33



Salut Paul


Question de coût, sans doute un peu. Mais aussi parce qu'il peut se commercialiser sous le nom de Jean-Bernard Pouy, principal auteur. Davantage de "visibilité" en
librairies. Car le problème des recueils de nouvelles multi-auteurs, c'est de se retrouver dans les "Divers".


Amitiés.


 



Herveline 06/12/2012 07:41

Pouy et la SF, c'est inattendu et intéressant. Et doublement que tu aies décidé de parler de cette nouvelle-ci qui est sûrement la plus originale du recueil. Merci d'avoir dit quand même deux mots
sur les autres. Une anthologie qui semble plaisante.

Claude LE NOCHER 06/12/2012 08:48



Bonjour Herveline


Petite anticipation catastrophiste (car, comme tu sais, la fin du monde est prpgrammée le 21 décembre) plutôt vraiment SF. Les trois autres textes sont très bons
aussi, avec une préférence pour "Terminal Atlantique", fort original, pas loin de l'esprit de J.B.Pouy.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/