Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 05:43

 

Aux Éditions La Branche, Jean-Marie Laclavetine figure parmi les auteurs de la collection Vendredi 13. Paris mutuels, c’est l’histoire de Vincent, un Parisien du 8e. Avec son massif ami Angelo, il a créé un club de sport, assorti d'un tripot clandestin à l’étage. Jouant aussi aux courses, il lui arrive de miser sur le bon cheval et de gagner gros. Comme ce jour où il rencontre Léa, par hasard. Non, le hasard n’a rien à voir là-dedans. Léa l’a repéré depuis un certain temps. LACLAVETINE-2012Elle affirme que Vincent est fait pour elle, alors qu’il est surtout fait comme un rat. D’ailleurs, Angelo se montre fort dubitatif envers celle qu’il va surnommer la tarentule. Faiblesse de caractère et crédulité trop facile de Vincent, que Léa sait vite exploiter. Accaparant et gérant leur argent et son club de sport, elle provoque le départ d’Angelo. Il restera fidèle à Vincent, mais ne peut rien contre la naïveté de son ami.

Un aveuglement qui coûte cher à Vincent. Installés chez Fred, le supposé frère de Léa qui lui ressemble si peu, le couple va acquitter un gros loyer. Du moins est-ce Vincent qui paie, tandis que Léa dilapide tout ce qui appartient à son compagnon. À peine sont-ils mariés que la jeune femme est enceinte. Ce qui n’enthousiasme guère Vincent, trop immature pour la paternité. Léa dirigeait sans doute plutôt mal ses affaires, car ses malversations sont découvertes. Ce qui conduit Vincent, gérant en titre, derrière les barreaux. Quatre ans de prison, avec la fidélité de son seul ami Angelo pour consolation, et la ruine de tous les biens de Vincent. Retour à la liberté, auprès de Léa et de leur fille Violette. Léa restant active, l’enfant est confiée à la nordique baby-sitter Sigrid, dont Vincent apprécie la sensualité.

Son couple ayant explosé, Vincent s’est lancé dans un métier où il montre des capacités réelles. Racketteur, ça ne s’improvise pas, il faut du savoir-faire. C’est ainsi que les années passent. Dans la vie de Vincent, il y aura d’autres femmes. L’arnaqueuse Cécile, qu’il finit par doubler; ou la sexagénaire Eugénie, qui cause d’autres embrouilles. Alors au top du racket, Vincent s’interroge sur lui-même, et il y a de quoi. Certes, il pourrait se réfugier à Saint-Agil, dans le Loir-et-Cher, où Angelo possède une masure. Mais non, c’est bien à Paris qu’il espère obtenir sa revanche, maintenant que sa fille Violette a grandi…

 

Voilà donc quelques faits et mésaventures ayant émaillé le parcours chaotique du pitoyable Vincent. Si c’était un malchanceux, on le plaindrait volontiers. Comme ce n’est pas le cas, puisqu’il admet son incapacité à une vie équilibrée, suivons-le sourire aux lèvres dans les méandres de ses déboires. S’il est des êtres que les problèmes endurcissent, l’expérience n’offre pas plus de jugeote à Vincent (Je n’étais pas fait pour une telle carrière, un vent farceur et méchant m’a poussé vers des contrées trop rudes).

Évitons les étiquettes polar ou roman noir. Car si le destin du héros est foncièrement sombre, son portrait nous est raconté avec une écriture enjouée. Pas de jugement railleur, ni d’évocation mordante de la part de l’auteur, une tonalité amusée : C’est ainsi qu’au fil des semaines, l’activité du club se diversifia : tai-chi-chuan, aiki-jutsu, budokai-do, capoeira, Viet Vo Dao dans un premier temps; puis dans la foulée, petit commerce d’érythropoïétine, cocaïne, ecstasy, pot belge, bref le tout-venant du sport amateur. Ça, c’était de l’esprit d’entreprise. Une histoire délicieusement amorale, que le lecteur observe avec complicité et grand plaisir.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Madame Yv 10/05/2012 13:24

très bien et l'écriture de l'auteur donne un ton ironique, enjoué de très bon aloi.

Claude LE NOCHER 10/05/2012 15:46



Bonjour Yv...


C'est là que je dois avouer mes lacunes : je ne connaissais cet auteur que de réputation. J'ai été convaincu par sa manière, enjouée sans "juger" le personnage,
de dessiner ce portrait.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/