Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 06:18

 

Il faudrait inventer une catégorie "Super-Coup de cœur", pour ce roman. Dans la collection Actes Noirs en ce mois d’avril, certainement un des meilleurs suspenses de l’année. Il s’agit du roman de Keigo Higashino : “La maison où je suis mort autrefois(Actes Sud, 2010) Cette chronique vous rapporte quelques-uns des faits, mais n’espérez aucune vraie révélation dans ce résumé.

 Voilà longtemps que le narrateur, jeune universitaire, n’avait plus de nouvelles de son ex-petite amie, Sayaka. Celle-ci est aujourd’hui mariée à un homme d’affaires absent. Ils ont une fillette de trois ans, qu’elle rejette et maltraite. Elle pense que son mal-être est issu de sa prime enfance, dont elle ne garde aucun souvenir en mémoire. D’ailleurs, il n’existe pas de photo d’elle avant l’âge de cinq ans dans les albums de famille. Dans le sac de pêche de son défunt père, elle a découvert deux éléments énigmatiques : une clé à tête de lion et un plan conduisant à une maison isolée dans la montagne, près du lac de Matsubara. Sayaka demande à son ancien ami de l’aider à retrouver cette maison. Distant avec son propre passé, il hésite à l’accompagner. La détresse de Sayaka finit par le convaincre. HIGASHINO-2010Ils suivent l’itinéraire indiqué, depuis la gare desservant le lac de Matsubara jusqu’à une maison grise, close et semblant inoccupée.

La clé à tête de lion permet d’ouvrir la discrète porte du sous-sol. Explorant les lieux, le couple constate que la porte d’entrée est fortement verrouillée. Ils remarquent que plusieurs pendules et montres sont arrêtée sur 11h10. Étrange demeure, qui parait avoir été habitée par une famille père, mère et fils. Tout est ici figé comme dans un décor, ce qui étonne le jeune universitaire. La vie aurait cessé en cette maison vingt-trois ans plus tôt, selon un indice qu’ils recueillent. Il est probable que le père de Sayaka venait y faire régulièrement le ménage. Dans la chambre du petit Yusuke, que le garçon semble avoir brusquement quittée, le couple découvre le journal intime du gamin. Il y évoque d’abord une vie familiale simple de bon élève. Toutefois, il recevait des cadeaux d’une personne que son père n’aimait pas du tout. Il cite encore sans détails une Mme Otai, sans doute la femme de ménage des parents.

Sayaka ne peut affirmer avoir des souvenirs précis dans cette maison. Peut-être une scène où elle se cachait sous le piano ? Elle imagine aussi une porte qui donnait sur une pièce particulière, mais cette porte n’existe pas ici. Malgré son aspect quelque peu lugubre, le duo décide de passer la nuit dans cette curieuse demeure. Il y a bien un coffre-fort, qui recèle sans doute des indices, mais il faut en connaître le code. Le couple se plonge à nouveau dans le journal intime du petit Yusuke. Il y évoque les problèmes de santé de son père, qui meurt bientôt. Il parle aussi de la présence de “l’autre”, un homme se conduisant en tyran, usant de violence. Heureusement, il y a aussi le chat Chami et la petite fille de Mme Otai. Mais le journal s’arrête sans autre explication. Les hypothèses de Sayaka et de son ami se heurtent à beaucoup d’impossibilités…

Heureuse surprise que ce roman enthousiasmant, et même fascinant. La quête d’identité, l’appel aux souvenirs, un thème qui a été souvent traité. Les secrets liés à une maison, également. Keigo Higashino fait preuve d’une rare maestria dans l’évolution du récit. L’histoire progresse en nous offrant des clés, des éléments de compréhension, mais en ajoutant de subtiles questions supplémentaires. S’agit-il de faux-semblants ? Le narrateur lui-même parle d’illusion, mais précise “Le terme illusion n’est peut-être pas le bon.” Entre la famille disparue, Sayaka et son ex-petit ami, c’est plutôt un jeu de miroirs dont les reflets nous renvoient des uns aux autres. Bien entendu, on peut penser que Sayaka a un véritable lien avec ces lieux, mais rien n’est aussi formel. En outre, la froideur de l’héroïne ne la rend pas attachante, pas si touchante. C’est une vérité très complexe que l’on recherche, pas la sympathie envers les personnages. Excellent, tout simplement.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Coups de Cœur
commenter cet article

commentaires

skorpionnan 14/12/2010 22:27


Vu ce libre sur BOB, le titre m'a étonnée ,
je crois d'après les commentaires enthousiastes qu'il va vite rejoindre mon étagère.
Et merci de n'avoir rien dévoilé.


Claude LE NOCHER 15/12/2010 07:42



Bonjour S.


Au risque de me répéter, c'est pour moi le meilleur suspense de l'année.


Même si je résume les scénarios des romans, c'est juste leur ligne principale, pas le dénouement. Ici, c'eût été un crime d'en dire davantage !


Amitiés.



tricot-premat 28/05/2010 15:05


bonjour,grande lectrice je visite les blog et j'ai découvert celui-ci qui est très bien .Je crois que je vais me laisser tenter par ce livre
merci


Claude LE NOCHER 28/05/2010 15:16



Bonjour,


Je suis convaincu que vous ne serez pas déçue par ce roman, selon moi de qualité supérieure. Merci de votre visite, et à bientôt !


Amitiés.



troll 13/05/2010 07:39


bonjour,

je débute dans l'univers des blogs sur les livres, et encore un article qui me donne envie de lire un livre de plus.


Claude LE NOCHER 13/05/2010 07:49



Bonjour Troll,


Il y a sans nul doute chez moi quelques idées de lectures à découvrir, il suffit de faire un petit tour sur ces pages.


Quant au roman de Keigo Higashimo, je pense qu'il ne décevra personne. Dans un autre style, on peut aussi lire "Décomposition" de J.Eric Miller (10-18), que je
recommande !


Bonne visite !


Amitiés.



Pierre FAVEROLLE 11/05/2010 19:11


Bonjour, Claude. Etant débordé par mes lectures, j'ai donné celui là à lire à ma femme, avant de le lire moi même. Elle a trouvé les noms japonais difficiles à lire, mais a trouvé ça "super et
prenant". Elle ne veut pas m'écrire un article pour mon blog, alors je le ferai bientôt. Bonne soirée


Claude LE NOCHER 11/05/2010 20:35



Salut Pierre - et amitiés à ton épouse.


On passe vite cette difficulté des noms, forcément exotiques pour nous autres "gaijins" (étrangers, en japonais verbal). Dommage de de pas avoir une "autre voix"
pour parler de ce roman, c'est toujours intéressant. "Prenant", c'est le mot juste. Moi aussi, j'ai abordé cette histoire sans passion particulière, par curiosité. Dès que le postulat est posé
("tu m'accompagnes pour chercher cette maison inconnue"), on est dedans jusqu'au bout.


Ce n'est pas un roman noir, c'est un suspense idéal. Je confirme : sans doute le meilleur que j'ai lu ce premier semestre 2010 (sur 58 titres). Est-ce que je
conseillerais avec tant d'enthousiasme un roman médiocre ?


A bientôt !



requiem29 06/05/2010 20:30


Ben écoutes, je suis toujours ravi de découvrir autre chose que Harstad ou Lehanne, tout géniaux fussent ils, surtout Lehanne.


Claude LE NOCHER 07/05/2010 07:50



Grand admirateur de Dennis Lehane, je ne te contredirai pas. Harstad est très bon, habile, malin.


Oui, il y a beaucoup d'autres talents à découvrir. Tu as le choix sur Action-Suspense.



requiem29 06/05/2010 19:38


OK, vendu ! Je vais l'acheter de ce pas !


Claude LE NOCHER 06/05/2010 20:14



Salut Requiem,


Un des principaux noeuds de l'intrigue (peux pas en dire plus, mais tu verras) n'est pas loin de ton thème de prédilection, promis. Question humour, sans doute pas
directement. Encore que la relation du narrateur avec son ex-copine tourmentée puisse se lire (ce que j'ai fait) au second degré.


Moi, je ne vends rien, je conseille, je suggère, je propose. Si tu veux te faire l'écho de ta lecture, ce sera avec plaisir...


Amitiés.


[un p'tit tour sur le blog humour noir de http://www.requiem29.com/ s'impose]



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/