Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 06:50

 

Basées près de Pau, à Serres-Morlaàs (64160), les éditions de l’Atelier In-8 sont très appréciées des auteurs de polar. Sont publiés dans leur Collection Noires de Pau : Lalie Walker, Mouloud Akkouche, Gilles del Pappas, Hervé Le Corre, Philippe Motta, Thomas Lugos, Philippe Cougrand. Dans la Collection Quelqu’un m’a dit : Francis Mizio, Pascale Fonteneau, Mouloud Akkouche, Jean-Bernard Pouy. Dirigée par Marc Villard (lui-même publié dans la coll. Intra-Muros) la Collection Polaroid présente Jean-Bernard Pouy, Marcus Malte, Franz Bartelt, Anne Secret. On trouve encore Max Obione, Jan Thirion, Hubert Monteilhet, Emmanuelle Urien, dans leur collection Porte à côté. Beau catalogue d’auteurs reconnus de textes noirs. J’en ai chroniqué quelques-uns.

Toutefois, c’est la dernière fois que j’évoque ce petit éditeur. D’abord, parce qu’il méprise les blogueurs, calomniant la sincérité de beaucoup d’entre eux. En témoigne cet extrait d’édito, visant un réseau de librairies : Les blogueurs «indépendants» suivis sur la Toile sont repérés par les éditeurs qui leur envoient gracieusement des services de presse, et leur offrent de temps à autre un déjeuner ou un voyage. Insultant pour les blogueurs intègres qui n’ont aucun enjeu financier à défendre. Largement mensonger, car j’attends toujours l’éditeur qui m’offrira des repas, des voyages, et pourquoi pas des escort-girls ? Quand je vais dans un Festival polar, c’est toujours à mes frais. Je ne suis pas sûr que cet éditeur comprennent notre état d’esprit, le partage gratuit d’informations.

SECRET-2012Mon principal grief est ailleurs. Quand Anne Secret a publié chez Seuil Les villas rouges, j’ai quasiment été le seul à apporter une vraie notoriété à ce roman. Par des chroniques sur plusieurs sites et blogs Internet, par un article dans la Revue 813. Ce qui attira l’attention du jury du Prix Calibre 47, au festival Polar’Encontre. Au festival Mauves-en-Noir, l’auteure m’en a remercié avec émotion. Je ne lui en demandais pas tant. C’est totalement par hasard que j’apprends qu’Anne Secret est aujourd’hui publiée chez l’Atelier In-8. Il aurait été courtois que j’en sois informé par cet éditeur. Peut-être même en priorité, vu mon soutien au précédent titre de l’auteure. Pas besoin de SP (ni de déjeuner ou de voyage), juste un message, une info. Qu’on ne m’explique pas que c’est une petite structure ayant peu de moyens. Des fumistes n’aimant pas les blogueurs, et incapables d’assurer une promotion simple. Marre des tocards de l’édition.

C’est uniquement par respect pour Anne Secret que je fais figurer ici la couverture de son nouveau livre. 

 

Réaction de l'éditeur : lire le 4e commentaire en cliquant ci-dessous. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article

commentaires

l.alfredo 24/03/2012 16:54

En effet ce genre d’accusations sont infondées et injurieuses, pour preuve j’attends toujours les tickets restaurant et les billets d’avion

amicalement votre
L.ALFREDO

Claude LE NOCHER 24/03/2012 17:29



Salut Luis,


Donc toi, tu as déjà eu droit aux call-girls, mais pas au reste, restaus et voyages ? Ouais, ça déconne, il faudra réviser nos contrats avec les
éditeurs friqués, tel In8.


Amitiés.


 


 



maneval eric 04/03/2012 20:14

Salut Claude, je te sais passionné, totalement désinteressé, détenteur d'une solide connaissance polardeuse, et j'apprecie ta personne. Néamoins, en gros lecteurs de blogs de polar, force et de
constater que la toile est infestée d'article de complaisances et d'inculture, c'est affreux. Je crois qu'il est temps d'interdire le service de presse, sauf pour toi et tontonjazz et tout ceux qui
ont lu au moins deux fois l'integrale de la série noire et du fleuve noir. Les autres, ils doivent payer.

Claude LE NOCHER 04/03/2012 20:53



Ah Eric ! Merci pour cet hénaurme éclat de rire du dimanche soir !


Bien sûr qu'existe parfois une part de complaisance chez une poignée de blogueurs. Peut-être par manque de "culture polar", comme tu le suggères. Bien sûr que je
lirai et que je chroniquerai le nouveau tite d'Anne Secret, qui possède un vrai talent. Mais, toi plus que tout autre, tu sais bien qu'il est mauvais de généraliser - telle cette affirmation
d'Atelier In8.


Cela dit, même si je ne recevais plus jamais de SP pour le reste de ma vie, j'ai de quoi lire pendant environ un siècle... Euh, presque deux cent ans, probablement !



Amitiés.


 



marc villard 28/02/2012 11:21

Bonjour Claude. Je lis chaque jour les blogs noirs et il faut peut-être mettre au compte de l'ignorance de votre adresse postale le loupé Moskova. J'ai confié pour ce SP plusieurs adresses de blogs
à l'éditeur et il me manque, c'est un fait, la vôtre et celle de Paul Maugendre. Donnez-la moi sur ma boîte et on vous envoie Marcus Malte qui paraît le mois prochain. En tous cas, je ne suis pas
fâché avec vous et encore moins méprisant. Sympathies. Marc.

Claude LE NOCHER 28/02/2012 16:26



Je réponds à Marc Villard par ailleurs, mais ma position ne change pas sur cet éditeur.



Yv 26/02/2012 13:51

Bonjour Claude
Il est exact que certains éditeurs tentent des manœuvres auprès des blogueurs, c'est de bonne guerre finalement. A nous de dire et d'écrire ce que l'on a réellement pensé des bouquins lus en SP, ce
qui, pour le pratiquer régulièrement, est tout à fait possible et souhaitable. Quant à l'Atelier in-8, je place mon joker ayant eu une relation très récemment très courtoise dans les deux sens moi
vers eux et eux vers moi !
A bientôt

Claude LE NOCHER 26/02/2012 16:17



Salut Yv


Disons que les propos visant à suspecter de complaisance les blogueurs me semble toujours stupides, peu importe de qui ils émanent. Nous sommes quelques-uns (et tu
en fais partie) à montrer chaque semaine que nos critères sont les plus honnêtes possibles. Si tu as l'occasion de lire et chroniquer le livre d'Anne Secret, cette auteure devrait
t'intéresser.


Amitiés.



gridou 24/02/2012 16:23

Ouh là!!...des bouquins et des repas gratos!! C'est de la corruption à grande échelle ça non? Perso, j'ai pas eu de resto, ni d'escort boy (dommage!!!).
@Pierre: ton escort est arrivée mais elle a la jambe coincée dans la boite aux lettres !

Claude LE NOCHER 24/02/2012 16:42



Oh Gridou, ton dernier voyage aux Seychelles a été financé par les Editions de WWWWWW, si ma mémoire est bonne, non ? Trois semaines en famille tous frais payés,
merci l'éditeur. C'est pas de la corruption, juste une compensation pour tes services chroniqués, je sais...


Quant à Pierre, il a commencé à regonfler son escort-girl, je crois  !


Mieux vaut en sourire, sans doute,mais certains propos agacent quand même un peu !


Amitiés.


 



dominque 24/02/2012 16:08

bon je vais faire de lapolitique, enfin non,je vais m'occuper de la frence, je te prend commeministre de la justice ca roule ^^

amitiés, claude, j'aime bien tes humeurs...

porte toi bien et ne change rien

Claude LE NOCHER 24/02/2012 16:13



Si c'est pour être dans l'esprit de Badinter, j'accepte le poste.


Si c'est pour être dans l'esprit de Michèle Alliot-Marie, j'accepte le fric.


Si c'est pour être dans l'esprit de Michel Mercier, actuel ministre, euh quel esprit ?


Quant à changer le mien, d'état d'esprit, sûrement pas !


Amitiés.



dominque 24/02/2012 13:26

whaouuuuuuuuuuuu, et merde personne ne m'a jamais séduit....., bon bon claude, t'as mis dans le imlle entre certains auteurs qui assigent par avocat des blogs, des editeurs quise plaignent, , c'est
la merde, c'est quoi qui fait peur la liberté de ton, tout etait sclérosé, par les copains de, les fils de, dans les medias tradi, internet est un souffle de liberté, mais quifinira bien par etre
aussi formaté, voilà,tu sais que je t'adore claude quand tu es en petard
yerahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

ah, au fait, je ne lmirai pas ce livre ni aucun livre de votre maison, c'est con!!!

Claude LE NOCHER 24/02/2012 16:07



Salut Dominique


Ce ne sont pas les exemples d'indépendance qui manquent, de liberté de parler d'auteurs encore méconnus. Exemple : crois-tu qu'un auteur comme Janis Otsiemi, dans
son lointain Gabon, aurait été repéré par Jimmy Gallier si Internet n'avait pas donné un peu d'écho à son premier livre ? Crois-tu que la collection Polars en Nord serait tant soit peu connue
hors de la région nordiste ? Alors oui, nous évoquons aussi des auteurs consacrés : ça fait tout autant partie de notre liberté de chroniquer qui on veut. Quant aux "petits éditeurs" tels In-8,
je leur rappelerai ce vieux précepte : "Il n'a pas de mauvais outil, il n'y a que de mauvais ouvriers". C'est à chacun d'utiliser ce vecteur Internet selon ses compétences et moyens.


Moi, en pétard ? Meuh non ! Juste un peu courroucé, quoi.


Amitiés.



Josée Guellil 23/02/2012 15:30

Monsieur,

Je viens de lire l’article que vous nous avez consacré. Il me chagrine un peu, parce que ce que vous prêtez à In8 un mépris pour les blogueurs que, précisément, je n’ai pas le sentiment que nous
nourrissions, au contraire.
Dès nos débuts dans l’activité d’édition, nous avons fait le choix d’envoyer quelques-uns de nos SP à des blogueurs qui nous semblaient de fins lecteurs, plutôt que de les adresser à des rédactions
traditionnelles qui eussent accordé à nos ouvrages une attention toute relative. Nous ne vous en avons jamais adressé ? C’est une erreur, sans doute, de notre part, que vous jugerez regrettable,
mais que j’imputerais davantage à la dimension artisanale de notre activité « presse » qu’à un mépris quelconque – nous ne sommes pas suffisamment structurés pour que l’un de nous puisse se
consacrer aux relations-presse, identifie les bons interlocuteurs, modifie pour chaque livre les listings d’envois presse, tiennent à jour les coordonnées, etc… En revanche, lorsqu’un blogueur nous
demande un SP, pour peu qu’il nous en reste au moment où il formule sa demande, sachez que nous l’envoyons toujours. Je crois du reste que nombreux sont les petits éditeurs qui n’attendent plus
grand chose des medias traditionnels, et qui ont compris, comme nous, que la lecture d’un blogueur, fine et attentive, est précieuse.
Preuve de cette attention réelle, au fil du temps, certains blogueurs avec lesquels nous avions établi un contact quelconque sont devenus des amis de la maison d’édition, voire des amis tout court.
Il ne me semble pas très intéressant de vous donner des noms, vous identifierez aisément, d’un tour sur la toile, ces blogueurs devenus de fervents soutiens de notre catalogue, en toute
indépendance. Oui, en toute indépendance, car nous-mêmes ne tentons d’acheter d’aucune manière les critiques. En revanche, des enquêtes et articles sont parus, dans la presse à grand tirage, sur le
fait que les grosses maisons d’édition ont développé une action spécifique en direction des blogueurs, dans le but d’emporter leur conviction. Je me souviens d’en avoir discuté avec Anne-Sophie
Demonchy (LaLettrine – je crois d’ailleurs qu’elle s’en est fait l’écho sur son blog), les blogueurs de Biblioblog… D’autres éditeurs conditionnent l’envoi du SP au blogueur à ce que celui-ci
s’engage moralement à faire paraître une critique (si vous voulez avoir des témoignages de blogueurs sur ce genre de pratique, je peux vous donner quelques contacts). La plupart du temps, les
blogueurs, lucides, désintéressés, soucieux de leur indépendance, se tiennent à distance des manœuvres d’éditeurs plus ou moins subtiles, et c’est tout à leur honneur. Jamais je n’ai prétendu que
les blogueurs étaient vénaux ! Mais ce n’est pas parce que ces démarches de séduction s’avèrent peu efficaces qu’elles ne sont pas mises en œuvre par certains éditeurs.
Enfin, la mention des « blogueurs » dans l’article que nous avons publié sur notre site doit être interprétée dans son contexte. L’article questionne l’ambition et la fiabilité d’un site internet,
financé par une chaîne de librairie, qui entend relayer les lectures d’internautes sur le web. C’est tout. Si je mentionnais les critiques indépendants qui font part de leurs lectures sur le web
(dits, donc, « blogueurs »), c’était pour signaler l’audience et l’impact symbolique et économique qu’ils peuvent avoir sur la vie d’un livre, traduction numérique du classique « bouche à oreille
». Capacité telle, donc, qu’elle intéresse désormais directement les éditeurs qui font la promotion des livres de leur catalogue (ceci n’est pas un jugement de valeur, mais une constatation
personnelle sur un mécanisme transverse de la communication à l’économie du livre). Je comprends mal en quoi l’énonciation de ce fait peut être perçu comme un signe de mépris… au contraire.
Je pense aussi que si nous méprisions les blogueurs, nous ne relaierions pas (avec leur accord) sur notre site web et nos newsletters, les articles qu’ils consacrent à nos livres.
Voilà, monsieur, ce que tenais à préciser. Je regrette que cet article vous ait offensé, peut-être est-il maladroit… Il faut croire que la rapidité de publication sur support numérique peut
aisément induire des erreurs d’interprétation, voire des raccourcis fâcheux. J’espère que notre position vous semblera plus claire, et bien intentionnée à l’égard des blogueurs – c’est le cas. Je
suis ouverte à tout échange, critique, ou discussion, si le cœur vous en dit.
Quant à Moskova, c’est un excellent livre, et je me ferai un plaisir de vous envoyer un exemplaire (sans flagornerie aucune !) si vous me confiez vos coordonnées, et si recevoir un livre de notre
part ne vous fâche pas. "Sans rancune" !

Josée Guellil
Responsable des Editions Atelier In8

Claude LE NOCHER 23/02/2012 17:22



Prenons acte des bons sentiments de Mme Guellil à l’égard des blogueurs. Dans ce cas, il ne fallait pas les accuser d’être à la solde des éditeurs ou d’un réseau de librairies.
D’ailleurs, le propos reste proche de l’extrait que j’ai évoqué : «En revanche, des enquêtes et articles sont parus, dans la presse à grand tirage, sur le fait que les grosses maisons d’édition
ont développé une action spécifique en direction des blogueurs, dans le but d’emporter leur conviction.» Personne ne nie que nous sommes chaque jour approchés par des éditeurs, y compris ceux que
je qualifie d’invisibles (ne publiant quasiment qu’en PDF). Quant «emporter notre conviction», autrement dit nous influencer, nous inciter à des avis positifs, c’est supposer que nous couvririons
de louanges un roman que nous avons lu et pas aimé ? Ayant le choix, nous lisons réellement et intégralement ce qui nous intéresse, que ça plaise ou non aux éditeurs, gros ou petits — ou même à des auteurs nous adressant leurs livres. L’indépendance n’est pas un vain mot.


Par ailleurs, je ne vous ai jamais demandé de SP, juste de l’information. Si vous n’avez plus mes coordonnées, c’est que vous êtes fichtrement organisés. «C’est une erreur […] mais que
j’imputerais davantage à la dimension artisanale de notre activité «presse» qu’à un mépris quelconque – nous ne sommes pas suffisamment structurés pour que l’un de nous puisse se consacrer aux
relations-presse…» dites-vous. À travers ses diverses activités, la société Atelier In-8 ne me semble pas être «une petite structure», ainsi que je l’ai souligné dans l’article. Votre catalogue
(incluant quelques-uns de mes amis auteurs) l’indique aussi. Je ne tiens nullement à jouer les donneurs de leçons, je déteste ça. Mais quelques efforts pour le lancement du roman d’Anne Secret,
excellente auteure qui publie peu, eussent été simples à mettre en place. J’en suis sincèrement peiné pour elle, c’est aussi une des causes de cet article. C’est la fonction de l’éditeur (et de
lui seul) de mettre en valeur les livres qu’il publie. En ce qui me concerne, le débat est clos : «La page est tournée».



Pierre FAVEROLLE 22/02/2012 18:27

Salut Claude, Pour ma part, j'attends mon escort girl qui doit arriver par la poste ! En collissimo, car le paquet est trop lourd parait il ! Sérieusement, je vais suivre ton conseil et ne pas
parler d'eux. Nous sommes bénévoles, nous lisons des SP, nous lisons des livres que nous achetons, et en ce qui me concerne, je ne parle que des livres que j'aime. Les autres je n'en parle pas.
Alors, les éditeurs qui nous insultent ... Amitiés

Claude LE NOCHER 22/02/2012 20:10



Voilà qui résume exactement ma pensée, mon cher Pierre !


Notre logique consiste à suivre nos plaisirs et nos instincts de lecteurs, sans motivation financière, dépensant même un peu pour certains livres (ou bédés, dans mon
cas, et quelques sorties en Festivals)... Puis à partager tout ça avec d'autres lecteurs.


 Par contre, si tu ne sais pas quoi faire de l'escort girl, Paul ou moi sommes preneurs.


Amitiés.


 



Herveline 22/02/2012 12:26

Ah ça fait du bien des fois de réagir à tant de mépris, voire de mauvaise fois. Bien sûr je n'ai pas été confronté à ce problème, pas encore. Toi et Paul êtes sans aucun doute "privilégiés" soit en
étant à la retraite, soit en ayant clairement un temps considérable pour lire et je ne doute pas une seconde que vos intentions ne soient évidemment pas vénales. Personnellement, bien que mon blog
soit rattaché à une librairie et fait donc office de "vitrine", je pense avoir une politique similaire à la votre : un but d'échange, prescriptif et quand bien même, je serai évidemment plus
"intéressée" de par mon métier, nous avons aussi une intégrité.
En fait je pense qu'on peut aussi prendre le problème dans un autre sens. Si toi Claude et autres bloggers (comme moi finalement) sommes taxés de gens intéressés par quelques avantages en nature,
qu'en est-il alors de ces mêmes éditeurs qui nous envoient des tonnes de SP qui ne pourront de toutes façons par être tous lus et qui ne sont ni plus ni moins que du matraquage publicitaire pour
nous donner mauvaise conscience quand on a pas le temps de les chroniquer ?
Moi qui suis écolo et économe, autant vous dire que j'ai du mal avec les SP sauvages. Je préfère m'en référer aux éditeurs directement et leur demander des titres précis. Mais qu'on nous fasse pas
croire que si il y a intéressement il est à sens unique.
Car la chronique qui finit par être lisible sur un blog a toute les chances de générer des achats par les lecteurs. Donc où est le problème ? Je comprends va vraiment cette polémique. Bizarre,
bizarre. Bien à vous deux.

Claude LE NOCHER 22/02/2012 15:11



Salut Herveline


Je n'ai jamais caché être un "privilégié" de la lecture, en effet. Mais je ne sollicite JAMAIS aucun roman. Comme tu le soulignes, je reçois même des livres
après avoir répondu aux éditeurs ou auteurs que je n'aurai pas le temps de les lire (la semaine dernière, encore). Une vitrine de livres, pour toi comme pour nous, bien sûr. Sans
complaisance, puisque nous traitons ce que nous estimons de qualité. Suggérer une connivence douteuse/intéressée,  soit avec l'édition, soit avec un réseau de libraires, c'est insulter les
blogueurs.


Le plus énervant dans cette histoire reste qu'il n'était pas difficile de m'informer, au sujet d'une romancière que j'ai défendu bien avant tout le monde. Pour ça,
il faut effectuer un travail d'éditeur sérieux, ne pas compter sur l'éventualité d'un bouche à oreilles. D'autres petits éditeurs font ça nettement plus sérieusement, ayant admis l'importance des
blogs.


Amitiés.



Oncle Paul 22/02/2012 12:05

Bonjour Claude
Un coup de colère ? Justifié d'après ton article et comme toi je n'ai pas encore eu le plaisir de bénéficier de repas, d'escort-girls (ne s’appelle pas DSK qui veut), seulement le plaisir de lire
des romans envoyés par des éditeurs ou des auteurs qui ont appréciés mes chroniques (sans qu'elles soient pour autant laudatives à l'excès).
Le seul titre de chez In-8 que j'ai lu, c'est Max Obione que me l'a envoyé !
Amitiés

Claude LE NOCHER 22/02/2012 15:19



Salut Paul


Toi et moi, et tous les blogueurs, gagnons des fortunes grâce à nos chroniques, forcément financées par l'édition ? Non seulement c'est absurde, irréalliste, mais
insultant (même si leur édito visait d'abord un réseau de librairies). "Privilégiés", nous lisons afin de partager notre exploration du polar avec nos visiteurs, en toute honnêteté et
transparence.


Voilà un éditeur définitivement rayé de mes contacts, même s'ils publient un chef d'oeuvre.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/