Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 06:22

 

Le cinquième roman de Lucienne Cluytens est intituléLes bagnoles ne tombent pas du ciel. Il vient de paraître dans la collection Polars en Nord (Éd.Ravet-Anceau). D’abord, un petit résumé de cette histoire…

Pharmacien quinquagénaire, Joseph Gallois habite à Lambersart avec son épouse Marie-Cécile, mère de leur sept enfants. C’est une famille bourgeoise catholique, qui participe aux œuvres de l’Église. Le couple a encore la charge de Gaby, leur dernier fils attardé mental. C’est quand elle reçoit l’appel téléphonique de l’étudiante Naëlle, que Marie-Cécile découvre que son mari la trompe. Elle ne tarde pas à avoir confirmation de ses infidélités conjugales, idée insupportable pour cette migraineuse aux principes religieux affirmés. Quelques jours plus tard, le 23 décembre, Marie-Cécile est retrouvée morte à son domicile. Difficile d’imaginer un suicide, pour une femme si pieuse. Sachant qu’un cambrioleur a déjà tenté de les voler, son mari pense à un crime de rôdeur. CLUYTENS-2010D’ailleurs, une forte somme destinées à leur association paroissiale, a été dérobée. Le pistolet utilisé appartenait à la victime. Notant l’indifférence contrite affichée par Gallois, la policière Olga Zaiev relève quelques incohérences dans le scénario de la soirée. Le pharmacien n’a pas d’alibi sérieux, ce qui conduit à l’inculper.

Mis provisoirement sur la touche, le policier Marc Flahaut s’ennuie ferme chez le détective qui l’a engagé durant cette période. La jeune pédicure Valentine veut prouver l’innocence de Gallois, qu’elle admire car il l’a paternellement aidée. Tandis que Marc se renseigne d’abord sur l’affaire auprès de ses collègues, dont Olga Zaiev, Valentine tient sa mère Sophie (grabataire) informée de son projet. La jeune femme s’agace de voir sa mère si tolérante avec son frère d’adoption Michael, petit voyou parti vivre à Nice. La suggestion de Marc, de passer une annonce dans la presse, porte ses fruits. Valentine est contactée par un témoin, ayant vu Gallois le soir du crime. Sans doute ses activités nocturnes sont-elles peu glorieuses, mais l’alibi satisfait les enquêteurs. Pour autant, Gallois n’est pas vraiment blanchi. Dans quelle direction chercher, pour Marc et Valentine ? Peut-être dans la sphère religieuse, car Marie-Cécile s’était entichée d’un prédicateur, le père Gabriel. La laide assistante du pharmacien parait hors sujet. Par contre, à la Fac, Marc n’est pas long à repérer la jeune maîtresse de Gallois, Naëlle.

Une confrontation chez les policiers confirme la relation entre l’étudiante et le pharmacien. “Exaspérant ! La gamine ne faisait que pleurer en douce. Et lui ! Ce type m’énerve au plus haut point. Il excuse tout le monde, il pardonne, il comprend, et tout est de sa faute” confie Olga Zaiev à son ami Marc. Celui-ci espère dénicher d’autres indices en fouillant, avec Valentine, chez Gallois. Des livres de philo sur la sexualité expliquent l’attitude du pharmacien. “Pauvre Joseph qui découvre à cinquante ans qu’il a perdu les plus belles années de sa vie sexuelle. Ça ne devait pas être une marrante, la Marie-Cécile” songe Marc. Sous le prie-dieu de la défunte, il y a une cachette recelant des éléments très importants. Dont l’un risque de causer des ennuis à un proche de Valentine. La jeune femme et Gallois disparaissent durant quelques jours…

Lucienne Cluytens fait partie des auteurs sans complaisance vis-à-vis de leurs personnages. Elle garde une distance envers eux, n’hésitant pas à présenter les aspects moins favorables de leurs vies, de leurs caractères. La sympathique Valentine est quand même un peu aveuglée par son admiration. Sa mère malade et l’amie commère de celui-ci jouent un rôle trouble. La cupidité de Naëlle est plus forte que son attachement à Gallois. Les défauts de celui-ci sont masqués derrière un conformisme irritant. Quant à la victime, comment plaindre cette bigote mère de famille nombreuse, se réfugiant dans ses migraines, fantasmant sur un prédicateur de passage, méritant sûrement d’être cocufiée. Marc Flahaut reste lui aussi dans une position incertaine, ni policier en service, ni détective appointé. Roman d’enquête maîtrisé, ce nouveau titre de Lucienne Cluytens nous entraîne dans un chassé-croisé entre les protagonistes, au cœur d’une intrigue au suspense fort convaincant.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/