Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 06:05

 

Maintenant disponible chez Le Livre de Poche, Morts en coulisses de Mary Jane Clark est un suspense efficace au scénario rigoureux, dont le récit maîtrisé progresse en nous offrant son lot d’indices…

Venue de la presse écrite, Caroline Enright est depuis six mois chroniqueuse des spectacles pour la télévision Key News. Elle n’a pas encore gagné la confiance du producteur Linus Nazareth. Néanmoins, Caroline est chargée de couvrir le festival théâtral de Warrenstown, dans le Massachusetts. Apprentie comédienne, Meg, la fille de son mari Nick, y est aussi stagiaire cet été. Scénariste plus âgé que Caroline, Nick les rejoindra sur place. L’attraction principale du festival, c’est la comédienne Belinda Winthrop. Célèbre grâce aux trente-deux films qu’elle a tournés, elle possède une propriété de soixante-quinze hectare à Warrenstown. LP-MJCLARKÀ l’occasion du festival, Belinda Winthrop crée la pièce Devil in the details, de Victoria Sterling, mise en scène par Keith Fallows. Veuve depuis deux ans, suite à l’accident de son mari, Victoria espère les honneurs grâce à cette pièce de théâtre. Keith voudrait en diriger la version cinéma, mais il sait déjà que Belinda refuse de tenir le rôle dans un film. Ce qui eût facilité le financement du projet. Quant à Langley Tate, la double de Belinda, elle rêve d’avoir sa chance.

La mort de deux jeunes stagiaires du festival, Amy et Tommy, a été classée comme accident de voiture. Ayant fumé du cannabis, les victimes n’avaient plus tous leurs réflexes. La mort d’une acariâtre bibliothécaire est un meurtre, sur lequel la police locale enquête mollement. Pourtant, dans les deux cas, c’est l’œuvre d’un assassin psychopathe, qui élimine des témoins. Croyant qu’Amy l’a photographié, ce coupable recherche la personne à qui elle a envoyé la photo. Il s’agit de son amie Meg. Pendant ce temps, Caroline et ses équipiers effectuent interviews et prises de vues. La première de la pièce, où Belinda incarne l’épouse d’un dangereux sociopathe, est un véritable succès. Caroline et Nick assistent à la soirée que la comédienne donne ensuite chez elle. Mais, peu après, l’assassin enlève Belinda, la laissant à moitié morte dans une cavité secrète sur la propriété. Dès le matin, la disparition de Belinda surprend ses proches. Bien que la police soit avare d’informations, Caroline suit de près les évènements. Nazareth, le producteur de Key News, flaire le scoop et lui envoie du renfort.

Sur la propriété de Beverly, deux personnes sont très suspectes. Le régisseur Gus Oberon, ex-repris de justice, continue à trafiquer de la marijuana, cachant aux yeux de tous son activité et les paquets qu’il reçoit. Amoureux transi de Belinda, le peintre Remington Peters a accepté d’être logé ici après que son atelier ait subi un incendie. Il est un peu le portraitiste officiel de Belinda, mais refuse de montrer sa dernière toile. Alors que Langley Tate remplace sans talent Belinda, l’assassin trouve bientôt de moyen d’identifier Meg. Caroline se mue en journaliste d’investigation pour essayer de comprendre cette affaire…

Mary Jane Clark situe ses intrigues dans l’univers de la télévision et du spectacle, qu’elle connaît parfaitement. Ce qui donne une indéniable crédibilité aux personnages et contextes qu’elle décrit. Insistons en effet sur ces ambiances, car le suspense est toujours présent. Dans l’ombre rôde un assassin qui répond aux critères du sociopathe, masquant sa vraie nature, manipulateur et sans pitié. À part Caroline, Meg, et Beverly en tant que victime, à peu près tous les acteurs de cette histoire sont suspects, même le mari de la chroniqueuse. Inutile de préciser que l’auteur a concocté un scénario solide, aux détails précis que le lecteur ne doit pas négliger.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Mic 31/10/2010 18:27


Tout à fait d'accord avec vous deux, une lecture facile certes, mais jamais inintéressante... amitiés, MIC.


Claude LE NOCHER 31/10/2010 20:19



Salut Mic, content de te retrouver (oui, je sais, tu continues à beaucoup lire et chroniquer)...


On a parfois eu tendance à confondre "thrillers formatés" (abusant, par exemple, des tueurs en série ou de prétextes ésotériques) avec ce qu'il faut qualifier de
"suspenses solides". Mary Jane Clark entre effectivement dans la seconde catégorie, plutôt honorable, qui répond à ce sens du "roman populaire" que nous aimons. Les lecteurs perçoivent (ou pas)
les rouages, mais se laissent volontiers entraîner car c'est très bien dosé.


L'amie Gridou s'est, par ailleurs, un peu étonnée que Maxime Chattam me plaise dans certains romans. Pas de raison d'y être hostile, lorsqu'il s'inscrit dans cette
même veine du roman populaire. Idem pour Franck Thilliez et bien d'autres.


En priorité, je défends romans et auteurs méconnus. Ce qui ne veit pas dire que je méprise les supposés best-sellers qui le méritent.


Amitiés.


 



Paul Maugendre 29/10/2010 10:57


Bonjour Claude
encore une auteure, sur laquelle certains pourront gloser, mais qui est efficace dans ses intrigues.
Un bon moment de détente. Amitiés


Claude LE NOCHER 29/10/2010 11:26



Salut Paul,


Oui, certains purs et durs du roman noir qui n'aiment pas les thrillers ricanent un peu facilement sur des romans tels que ceux de Mary Jane Clark.
D'abord, parce que la population BCBG plutôt citadine qu'elle décrit existe, autant que les Américains des ghettos ou des campagnes profondes. Ensuite, les scénarios sont effectivement très
solides, sans doute pas aussi formatés qu'on voudrait le faire croire.


"Bon moment", c'est le mot, car je trouve très agréable d'en lire un de temps à autre. Idem pour James Patterson et quelques-uns de ces auteurs parfois décriés. De
la littérature populaire d'un bon niveau, tout simplement.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/