Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 09:00

 

À partir du 13 octobre 2011, les Éditions La Branche présentent une nouvelle collection, dirigée par Patrick Raynal. Vendredi 13, c’est le nom et le thème de cette série de romans réunissant d’éminents écrivains (Brigitte Aubert, Pierre Pelot, Jean-Bernard Pouy, Pierre Hanot, Patrick Chamoiseau, Allain Mabanckou, etc).

Voici un des premiers titres de la collection, Close-up de Michel Quint.

QUINT-2011-2Miranda fait un numéro d’illusionniste au Quolibet, cabaret lillois sans prestige réunissant une poignée d’artistes. Miranda est une femme de presque quarante ans, aux yeux violets, à la voix profonde avec du brouillard dedans, du sanglot et du sang versé. De son vrai nom Octavie Dillies, Miranda a dû surmonter une séparation amoureuse particulière dix ans plus tôt. Quand son compagnon Éric fut victime d’un accident de chantier, il s’enferma seul dans sa nouvelle vie avec son handicap. Certes il était fautif, mais le dossier préparé par la jeune femme aurait permis à Éric de se retourner contre son employeur, une société de BTP. Si elle se débrouilla, changeant radicalement de vie, elle n’oublia jamais Éric. Quand, aujourd’hui, elle trouve l’occasion de le revoir, il garde ses distances.

Menés par un certain Bruno, quelques clients du Quolibet ont été séduits par le numéro de close-up amusant et habile de Miranda. À tel point que le chef du groupe l’a engagée pour une soirée privée. L’artiste a rapidement reconnu ce client. C’est le promoteur immobilier Bruno Carteret, PDG de Buildinvest, société qui employait Éric au temps de son accident. Miranda décide de se venger de celui qui, indirectement, causa l’échec de sa relation avec Éric. La soirée chez Bruno réunit le Gotha local et surtout le clan Vailland, la riche belle-famille de l’homme d’affaires. Des gens méprisants et acerbes, ces notables un peu sur le déclin. Si l’hypocrisie bourgeoise règne ici, Miranda exécute sa prestation avec brio. Elle termine avec une étrange prédiction, qui rend furieux l’intéressé. Miranda annonce que Bruno va mourir avant le prochain vendredi 13.

Quelques jours plus tard, le promoteur arrive sanguinolent au Quolibet. Il a été agressé dans son parking souterrain. On le soigne aussi bien que possible, avant qu’il ne s’explique. On en veut à sa vie à cause d’une opération immobilière foireuse, menée à Dubaï par le plus jeune membre de la famille Vailland. Bruno est capable de rétablir la situation, à l’échéance du prochain vendredi 13. Mais s’il meurt, ce serait tout bénéfice pour son épouse. En attendant de savoir qui veut le supprimer, Bruno se place sous la protection de Miranda. Celle-ci entend bien le dominer, en guise de revanche.

Bruno reste en contact avec son assistante, Sidonie. S’il a confiance en elle, mieux vaut quand même se mettre à l’abri. Bruno et Miranda s’installent dans un hôtel de luxe. Ils repèrent vite un Mongol, Vahid Gorevic, qui surveille l’appartement de Bruno. Sans doute est-ce le même agent de sécurité, impliqué dans un trafic de migrants, qui a visité le logement de Miranda. C’est un exécutant. Définir parmi plusieurs suspects dans la famille Vailland qui est le commanditaire, pas si facile. L’aide des artistes du Quolibet n’est pas inutile. La vengeance personnelle de Miranda passe après la protection de Bruno…

 

Si Michel Quint est l’auteur du best-seller Effroyables jardins, il fut récompensé en 1990 par le Grand Prix de Littérature Policière pour Billard à l’étage. Dans ce Close-up, on retrouve à la fois le remarquable style de l’écrivain, mais aussi toute son inspiration originelle issue du roman noir. Miranda appartient à cette mythologie, dans le rôle de la femme fatale. Bruno, c’est la victime désignée, le persécuté qui doit réagir. Ajoutons le décor d’un cabaret de second ordre, celui de la ville avec l’agglomération lilloise, de puissants ennemis identifiés qu’il est dangereux d’affronter, nous voilà effectivement dans une ambiance noire qui apparaît longtemps sans issue.

Nombreuses sont les péripéties qui ponctuent les mésaventures de Miranda et Bruno, toutes répondant à l’implacable logique du récit. Un exemple : quand Bruno affirme qu’il est stérile comme son père avant lui, n’imaginons pas une erreur car l’explication viendra en son temps. Quant aux rôles des coupables, ils seront au final clairement définis. Encore un roman impeccable de Michel Quint !

Du même auteur : "Les amants de Francfort" - "La folie Verdier".

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Yv 02/10/2011 18:07


J'ai aussi beaucoup aimé, dans un autre genre un roman qui s'intitule Les joyeuses. Pour les mêmes raisons.


Claude LE NOCHER 02/10/2011 18:17



Plus sombres, mais très beau style aussi, pour "Les amants de Francfort" (2011) et "Une ombre, sans doute" (2008-Folio), qui explorent les noirceurs des relations
avec l'Allemagne nazie, vu d'aujourd'hui. On n'en finirait pas de citer les bons titres de ce romancier !


Amitiés.



Yv 02/10/2011 13:59


Je viens également de le finir et je partage absolument tout de ton billet. Quelle belles ambiance et écriture ! J'ai aussi en ma besace ceux de Pouy et Bordage (j'avais beaucoup aimé son Porteurs
d'âme)


Claude LE NOCHER 02/10/2011 15:59



Salutations croisées, Yv...


Je lis actuellement J.B.Pouy, et je garde Bordage pour la semaine prochaine.


Michel Quint n'est pas que l'auteur de "Effroyables jardins", aussi excellent que soit ce livre ("J'ai drôlement bien fait de l'écrire celui-là" m'a-t-il dit,
amusé.) Toi qui aime aussi les romans courts, je te conseille "La folie Verdier" du même auteur. Dans "Close-up", au-delà de l'intrigue, on sent une maîtrise d'écriture délicieuse. Un plaisir que
l'auteur partage avec nous, et inversement.


Amitiés.



dominque 29/09/2011 16:15


j'ai fini le bordage
qui est tres bien, j'attend surtout le pierre pelot, et je vais attaquer celui là,
amitiessssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss


Claude LE NOCHER 29/09/2011 17:06



Salut Holden !


Après cet excellent Michel Quint (comme toujours), je poursuivrai avec J.B.Pouy et je terminerai avec Pierre Bordage - celui que je connais le moins. La diffusion va
s'étaler, autrement dit Pierre Pelot et les autres sont probablement pour 2012. Moi aussi, j'en salive d'avance ! Belle brochette de romanciers dans cette nouvelle collection, y a pas à dire
!


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/