Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 06:43

 

C’est aux éditions Flammarion que Michel Quint a publié en ce printemps 2012 un roman pour les jeunes lecteurs, Le comédien malgré lui. Il s’y inspire de l’œuvre de Molière, dans une histoire d’aujourd’hui…

Baptiste Février est jardinier de métier dans la région de Lille. Comédienne, sa petite amie vient de le quitter. Suite à un malentendu, Baptiste est engagé par Régine Destremaux, une veuve très riche et fort séduisante. QUINT-AdosElle lui propose un beau contrat, pas comme jardinier mais en tant que comédien. Ingrid, vingt ans, la fille de Régine, est étudiante en médecine. Depuis le décès de son père, qui avait fait fortune dans les médicaments et la chimie, Ingrid reste muette. Voilà six mois qu’elle ne parle plus, qu’elle s’est fermée au monde. La mission de Baptiste sera de lui faire recouvrer la parole, grâce à des cours de théâtre. La culture du jeune homme se résume aux légumes et aux plantes, il n’a aucune expérience artistique. Néanmoins, c’est bien payé et Régine est ravissante, donc il accepte. Il va s’inspirer des livres de théorie théâtrale de son ex-compagne.

Baptiste s’installe dès le lendemain au château du Lierre, chez Régine. Il pourra compter sur la sympathie de l’intendant Victor. Quant à la cuisinière Toinette, elle est plus sceptique. La mutique Ingrid est encore plus jolie que sa mère, malgré un air méfiant : Seuls ses yeux sont extrêmement mobiles, des yeux gris ardoise d’oiseau qui guette le danger. Le château dispose d’un petit théâtre privé. Pour commencer, Baptiste propose à son élève de jouer des rôles d’hommes. Ingrid se révèle excellente comédienne, expressive et douée, bien qu’elle ne parle pas… Le futur mari de Régine, Roland Vallet, est un prétentieux qui se présente comme cinéaste. Il évoque même un projet de film, dont Ingrid tiendrait le rôle principal. Baptiste se dit que Roland veut à la fois épouser la mère et avoir l’amour de la fille, ce qui le contrarie sérieusement. Pas confiance dans ce Roland.

Baptiste continue à chercher le meilleur moyen d’apprivoiser la jeune fille, qui ne se montre nullement hostile à son égard, mais conserve le silence. Il organise une visite à l’école de théâtre où son ex-compagne fut élève comédienne. Une façon de l’initier à l’atmosphère artistique. Au retour, Baptiste s’aperçoit qu’Ingrid est la légataire de son défunt père. Certes, il n’y connaît pas grand-chose. Mais quand l’avocat des Destremaux passe voir Régine, Baptiste sent un problème. Faut que je mette la zizanie dans la famille pour faire exploser ce rempart de faux-semblants et de mensonges se dit-il. La meilleure solution qu’il ait trouvée, c’est que tous ses proches participent à une scène de théâtre collective…

 

On ne répètera jamais assez que Michel Quint n’est pas seulement l’auteur de Effroyables jardins. Un immense succès, qui ne doit pas cacher les autres belles facettes de son talent. N’oublions pas qu’il a été récompensé par le Grand prix de Littérature policière en 1989, pour Billard à l’étage.

On aura compris que ce roman destiné aux collégiens est une version actualisée du Médecin malgré lui de Molière. Non pas une simple adaptation sous forme de roman, mais une histoire personnalisée par l’auteur. Étant attaché à sa région Nord-Pas-de-Calais, il situe l’action à Lille. Ancien enseignant titulaire d’une licence de Lettres classiques et d’une maîtrise d’études théâtrales, Michel Quint est évidemment à l’aise avec son sujet. Ce qui offre, outre la fluidité narrative, un certain humour au récit. Il y a même de l’action, avec une course poursuite sur les toits du château. C’est dire qu’on ne s’ennuie pas un instant avec cette intrigue. Encore une belle réussite de cet écrivain, un livre pour les jeunes… et les moins jeunes.

Du même auteur, mes chroniques sur "Close-up", "Les amants de Francfort", "La folie Verdier".

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 02/07/2012 10:28

Bonjour M. Le Nocher,

Oui, il a été retrouvé mort en 1981 sur le sol de sa salle de bain, probablement un accident et non pas un suicide.
Il est en effet un peu oublié : l'année dernière était le trentième anniversaire de sa mort et personne n'en a parlé, ni les médias ni des fans, à la différence d'autres artistes disparus également
il y a trente ans, comme Claude François, Georges Brassens ou Romy Schneider cette année.

Cordialement

Claude LE NOCHER 03/07/2012 11:16



"Sic transit gloria mundi", cher Philippe.



Philippe 01/07/2012 22:35

Bonsoir M. Le Nocher,

Je sais bien que votre ami Holden qui fréquente votre blog ne s'appelle pas vraiment ainsi. Je vous ai déjà entendu l'appeler par son vrai prénom Dominique.
J'avoue que tout en sachant que Holden pour lui est un pseudo - et tout en connaissant l'acteur William Holden, qui a joué dans le Pont de la rivière Kwaï, la Horde sauvage ou l'Arbre de Noël, film
franco-italien avec Bourvil - je ne m'étais pas posé la question de savoir si c'était sa source d'inspiration ou le Holden de Salinger.
Maintenant que vous en parlez, je crois que ce dernier serait une inspiration plus probable.
A noter que J.D. Salinger a fait partie des premiers combattants américains à libérer les camps nazis et donc à en découvrir l'horreur.

Cordialement

Claude LE NOCHER 02/07/2012 08:09



William Holden, grand comédien hollywoodien, un peu oublié aujourd'hui, cher Philippe.



Philippe 01/07/2012 14:45

Bonjour M. Le Nocher,

A propos de roman jeunesse ( j'ai acheté le Comédien malgré lui après avoir lu votre chronique dimanche 24 juin ), cela plaira peut-être à Holden, l'auteur du site Unwalkers, mais sans doute le
sait-il déjà, qu'un roman paru il y a un mois parle de Holden, le héros de l'Attrape-coeurs de J.D. Salinger.

Holden, mon frère
Fanny Chiarello
Ecole des Loisirs, collection Médium, 31 mai 2012

http://www.amazon.fr/Holden-mon-fr%C3%A8re-Fanny-Chiarello/dp/2211208703/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1341144252&sr=1-1

Ce livre ne figure pas - pas encore - dans les articles Wikipedia sur l'Attrape-coeurs ou Holden Caulfield ( " Références dans la culture populaire " ) :

http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Attrape-c%C5%93urs

http://fr.wikipedia.org/wiki/Holden_Caulfield

Cordialement

Claude LE NOCHER 01/07/2012 20:01



Bonjour Philippe


Heureusement que l'ami Holden se prénomme Dominique, comme vous et moi. Je n'ai jamais eu la curiosité de lui demander l'origine
de ce (beau) pseudo. Le comédien William Holden, peut-être ? Salinger serait une bonne référence, pas de doute.


Le roman de Michel Quint m'a vaiment séduit. J'avoue être un peu de parti pris, car j'adore cet écrivain - extrêmement cultivé, j'ai pu le vérifier encore il y a
quelques jours.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/