Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 05:31

 

C’est en 1984 que Michel Quint débute sa carrière d’auteur. Plusieurs titres sont publiés dans la collection Spécial-Police, parrainés par Patrick Mosconi. Après Le testament inavouable et Mauvaise conscience, le talent de Michel Quint se confirme avec La dernière récré (1984).

QUINT-1984Marié à Martine, Roger Garnier est instituteur à Sorgues-les-Vignes, une bourgade 3750 habitants, non loin d’Avignon. Son beau-frère est le brigadier-chef Paul Griselin, de la gendarmerie locale. En cette fin juin, un terrible accident se produit au cœur de Sorgues, quasiment sous les yeux d’Ambroise Baron, devant son Café des Platanes. Une Daimler 1958 a mortellement heurté Martine Garnier et son bébé. Plus tard, le docteur Faber ne pourra que constater leurs décès. On pense que le chauffard s’est enfui à bord d’un autre véhicule, une BMW. Des barrages ont été dressés à l’entour. La police va être alertée, mais aussi la DST. En ces temps où les attentats politiques sont nombreux, on ne peut rien négliger. Le gendarme Griselin soupçonne le GALP, Groupe Armé de Libération de la Provence.

En réalité, le coupable est un apprenti garagiste et prostitué homosexuel âgé de dix-neuf ans, Étienne Ribot. Paniqué, il a erré puis s’est réfugié dans une maison de Sorgues, celle de la famille Garnier. Roger ne tarde pas à rentrer chez lui, et maîtrise vite le jeune homme. Il veut comprendre ce qui s’est passé. À partir de maintenant, ta vie et ton sort dépendent de moi. Tu vas faire tes devoirs et les rendre. Jamais un de mes élèves ne s’est plaint d’avoir été puni injustement. D’abord, la rédac : ta vie, ton œuvre… menace Garnier. En découvrant certains documents, l’instituteur réalise que le passé de Martine n’était pas si clair. Marie-Josée, l’amie fleuriste de son épouse, est prête à lui apporter du réconfort, mais le nouveau veuf n’éprouve guère d’attirance envers elle.

Tandis que Griselin associe le maire de Sorgues à ses combines pour masquer la vérité, deux flics du SRPJ d’Avignon débarquent pour enquêter. Louis Guillemin et Dante Guarducci émettent de forts doutes sur la version meurtrière imaginée par Griselin. Le mobile ? Rancœurs de village, intérêts financiers, histoires de cul… Possible. On nous laisse dans la merde, eh bien, mon vieux, on va la remuer. J’ai pas envie d’être cocu. Le duo interroge l’instituteur dans l’école, vide pendant les vacances qui débutent. Par ailleurs, on leur parle d’un projet de camping, abandonné à cause de Roger Garnier et Martine. Outre le bistrotier Ambroise et Marie-Josée, les deux flics questionnent à Nyons la propriétaire de la Daimler. Avant de s’intéresser au garagiste Bérard, qui leur donne le nom d’Étienne. Ce dernier reste protégé par l’instit. L’affaire évolue quand, le jour de l’enterrement de Martine et du bébé, le docteur Faber est abattu par une femme…

Sur une intrigue très bien construite, la narration est rythmée, nous offrant une belle suite de péripéties. On comprend aisément que cette petite ville provençale cache quelques secrets inavouables. Le duo de policiers mène une habile enquête, tandis que la vie des protagonistes reste perturbée par les suites de l’accident, qui a ouvert la boite de Pandore. Notons un petit hommage à Charles Humez, nordiste comme l’auteur. Un polar déjà très maîtrisé, hélas jamais réédité, qui ne manque pas de noirceur.

 

QUINT-1986Publié en 1986, Hôtel des deux Rose de Michel Quint est aussi un de ses très bons titres noirs. Deux employés de banque lillois, Eddy et Marcel, viennent passer quelques jours de vacances dans cet hôtel de Wimereux (au nord de Boulogne-sur-Mer). Le duo oisif sympathise avec Geneviève, 19 ans, la fille du commerçant voisin. À l'issue d'une soirée en boite de nuit, une altercation se produit. Protégeant Geneviève, Eddy et Marcel blessent leurs menaçants adversaires. Le lendemain à l’hôtel, on fête les fiançailles de Rosy, la fille de la maison. Ambiance alcoolisée et bonne humeur au programme, même si le fiancé Gérard n'est guère l’homme idéal. Le matin suivant, on découvre le cadavre de Geneviève flottant en bord de mer, près de l'hôtel. Peut-être bien la vengeance des types de la boite de nuit. La situation va bientôt dégénérer. La disparition momentanée de Pascal, le fils de Rose, n’arrange rien. Les policiers Deryckère et Véron sont bien incapables d’empêcher le carnage.

S’il s’agit d’un noir polar, l’auteur ne néglige nullement l’écriture. En témoigne cet extrait : Au Cap Gris-Nez, même par beau temps, la falaise à suicidés doit agir sur les gens et les obliger à faire grise mine. Le long tapis d’herbes jaunes qui vient s’effilocher dans le vide est tout plissé, comme si les désespérés le repoussaient sans arrêt du pied avant de sauter, et on a l’impression qu’en s’approchant trop près du bord, on va soudain le faire dangereusement glisser jusqu’à la grève, en contrebas. Plus loin, la mer vert-de-gris sommeille sous le vol des mouettes, et des convois de cargos surveillent l’horizon.

En 1989, Michel Quint sera récompensé par le Grand prix de Littérature policière pour Billard à l’étage, un titre dont j’aurai certainement l’occasion de parler un jour. C’est en 2000 que son nom sera finalement connu d’un large public, grâce à Effroyables jardins. Mes chroniques sur des titres récents de Michel Quint : Le comédien malgré lui, Close-up, Les amants de Francfort, La folie Verdier.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story
commenter cet article

commentaires

Patrick 14/07/2013 18:31

Bonsoir Claude
Je viens de terminer " A l'encre rouge" de Michel Quint , un bon petit polar bien écrit avec un bon suspens .Le connais - tu ?
Bonne soirée
Amitiés
Patrick

Claude LE NOCHER 14/07/2013 19:57

Salut Patrick
Voilà un titre que j'ai lu il y a bien longtemps (plus sûrement en Fleuve Noir que chez Rivages/Noir), qu'il faudrait évidemment que je relise si je l'ai toujours dans mes collections. Michel Quint, une valeur sûre !
Amitiés.

Yv 20/08/2012 10:48

Salut Claude, pas lu ceux-ci mais à chaque fois que je prends un livre de Michel Quint, je me réjouis de son écriture avant tout.
A bientôt

Claude LE NOCHER 20/08/2012 11:46



Salut Yv. J'évoquerai encore prochainement Michel Quint, et son écriture de grande qualité y compris dans le polar. Pour rappeler qu'il n'est pas l'auteur d'un seul
best-seller.


Amitiés.



Serge 31 16/08/2012 00:17

Salut Claude.
Bonne idée de rappeler que Michel Quint avait une vie littéraire avant "Effroyables jardins". A cette époque, le Fleuve Noir, en Spécial Police, mais aussi dans la collection Anticipation, était un
vivier de talents. A noter que "Hôtel des Deux Rose" est dédié à une association qui nous est chère...
Amitiés.

Claude LE NOCHER 16/08/2012 06:48



Exact, mon cher Serge, ce roman est dédié à 813.


J'admets que le grand public connaît Michel Quint surtout depuis "Effroyables jardins" ("J'ai drôlement bien fait de l'écrire, celui-là" m'a dit l'auteur en souriant
dans un salon du livre). Mais je suis un peu agacé par des articles lus ici ou là, qui gomment totalement l'oeuvre de Quint avant 2000. Alors que lui-même (même discussion que citée plus
haut) revendique son passé et salue encore le boulot de Patrick Mosconi. Ponctuellement, je reviendrai sur cet "avant", car ces romans méritent amplement d'être mieux connus de tous.


Amitiés.



Max 15/08/2012 10:35

Bonjour Claude,
"Billard à l'étage" et "Hôtel des 2 roses" (je n'ai lu que ces 2 là) sont très bons. "La dernière récré" rejoint ma LPA(liste prévisionnelle d'achats)
Delteil, Jonquet et Benacquista (avec une préférence pour les 2 premiers) sont pour moi parmi les meilleurs auteurs de par chez nous, j'aime moins Pagan.
Amitiés,
Max

Claude LE NOCHER 15/08/2012 10:52



Bonjour Max


Les ambiances de Pagan sont plus glauques, sans doute, oui. Tous les polars écrits par Michel Quint sont d'excellent niveau. Une tendresse pour "Hôtel des deux
Rose", moi aussi. Pour l'occasion, j'ai relu avec un réel plaisir cette "Dernière récré". Je compte relire également "Billard à l'étage" (pas fait de fiche à l'époque) et d'autres titres anciens
de M.Quint.


Amitiés.



Oncle Paul 15/08/2012 08:20

Bonjour Claude
Cela me fait plaisir bien évidemment
Hôtel des deux Rose et Ecrits à l'encre rouge restent gravés dans ma mémoire et quand certains dénigraient le Fleuve Noir, c'est qu'ils ne connaissaient pas ces nouveaux auteurs que furent Quint,
Delteil, Benacquista et quelques autres qui depuis ont fait leur chemin
Amitiés

Claude LE NOCHER 15/08/2012 08:36



Salut Paul


Patrick Mosconi avait un flair certain pour dénicher ces talents, ceux que tu cites... plus le regretté Thierry Jonquet. "Spécial Police" et "Engrenages" deux
collections du Fleuve Noir qui lancèrent quelques très bons auteurs dès les années 80, dont aussi Hugues Pagan.


Amitiés.



Lystig 15/08/2012 06:56

je connais Sainte Cécile les Vignes et Sorgues, mais pas le mélange des deux ?

Claude LE NOCHER 15/08/2012 08:32



En effet, Lystig, Michel Quint a joué sur ces deux noms de communes, les mélangeant, en évoquant une ville située dans "l'enclave des papes" nommée
Sorgues-les-Vignes.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/