Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 05:33

 

Né en 1923, Pierre Courcel a publié ses romans policiers (et d’espionnage) au Fleuve Noir de 1963 à 1983. C’est loin d’être l’auteur le plus original de la collection Spécial-Police, il faut l’avouer. Affaires de meurtres assorties d’un vol, disparitions inexplicables, ou basses vengeances, tels sont les thèmes habituels de ce romancier. Épouses et maris, ou amants et maîtresses, constituent généralement les suspects principaux des enquêtes. Celles-ci sont menées par des policiers traditionnels, consciencieux, interchangeables, presque anonymes tant ils possèdent peu de relief. Intrigues balisées, racontées sobrement, donc. Le chassé-croisé entre suspects reste souvent l’élément un peu palpitant de ces histoires. Le contexte de l’époque peut aussi être un atout favorable. Quatre exemples pour illustrer la production de Pierre Courcel.

 

COURCEL-1Dernière revanche (1975)

Homme d’affaires et séducteur sans scrupules, Marc Verrerie a vendu sa société à Jean-François et Frédérique. Peu après, on le retrouve assassiné. Un forte somme d’argent a disparu. Jean-François et Frédérique sont frère et sœur. Tous deux avaient de lourds griefs à l’encontre de Marc. Frédérique avait subi de sa part une tentative de viol. Jean-François le savait, comme il n’ignorait pas que Marc était l’amant de Joëlle, sa petite amie. Stéphane, le fiancé de Frédérique, est un jaloux. Il n’était pas si loin du lieu du crime, cet après-midi là. Possible qu’il y ait eut bagarre entre eux, mais pour le meurtre et le vol, c’est plus incertain. Cécile, la petite amie de Marc, commençait-elle à percevoir l’hypocrisie de celui-ci ? Le rôle de Joëlle n’est pas forcément clair, non plus. D’autres proches de Marc sont autant soupçonnables pour le commissaire Mazaire. Les témoignages sont tous douteux, il l’a bien compris…

 

COURCEL-2Redoutable banco (1976)

Pour Brice, il est temps de récupérer les sommes que lui doit son patron, Michel Coutures. Si, dans un premier, il se fait éjecter par celui-ci, Brice ne reste pas sur cet échec. Il y retourne, armé cette fois. Assommé d’un coup sur la tête, Brice découvre à son réveil que son patron a été abattu par son fusil à lui. Quand il sort pour alerter la police, arrive l’épouse de Coutures, Fabienne. Le commissaire Casaux enquête. Beaucoup de gens avaient des motifs de supprimer Coutures, qui n’allait pas tarder à s’enfuir avec son pactole. Fabienne, qui prévoyait le divorce, a pu mentir sur l’heure de son retour. Syvaine, la secrétaire, était informée du gouffre financier qui s’annonçait. Régis, l’associé de la victime, était écarté de la gestion depuis six mois. Julien, un menuisier auquel Coutures devait de d’argent. Et aussi Lamothe, entrepreneur en bâtiment, pour des sommes encore plus importantes. Brice est désormais moins soupçonné. Il ne croit pas en la culpabilité de Fabienne. C’est pourtant la meilleure suspecte…

 

COURCEL-3L’épreuve du passé (1979)

Jean-Pierre Cousances et sa maîtresse Gabrielle Loisey sont assassinés au domicile du premier. Deux tableaux de grande valeur on été volés, et un coffre est ouvert. Le commissaire Reynel et son adjoint Saint-Blin sont chargés de l’enquête. Florence, ravissante épouse de Jean-Pierre, son mari depuis cinq ans, était absente au moment des faits. À la suite de l’accident de son frère et du décès de son père, la jeune femme avait besoin de réconfort. Jean-Pierre avait su lui en apporter, mais peut-être visait-il aussi la fortune de Florence ? Dernier amant en date de Florence, Christophe n’a guère d’argent. On pourrait le soupçonner du double meurtre, pour épouser sa maîtresse. Demi-frère de Florence, Bernard est toujours sans le sou. Il sollicite souvent sa sœur. Aurait-il dérobé les tableaux pour les revendre ? Dans ce cas, la double mort serait accidentelle. Collaborateur de Jean-Pierre, Gilles va mener sa petite enquête. Florence le lui a demandé, mais il a une motivation supplémentaire personnelle. L’ex-mari de Gabrielle lui offre un indice important…

 

COURCEL-4Une sacrée diablesse (1981)

Delphine est une arriviste. Aimant l’argent et le luxe, elle a épousé Marc pour ces seules raisons. Elle cocufie son mari avec divers amants. Elle assiste à un mariage en province avec Marc, lorsqu’on vient les prévenir que leur galerie d’art parisienne a été cambriolée. Cousin et associé de Marc, Serge a été tué pendant ce vol, sans doute de façon accidentelle. Tandis que son mari rentre à Paris pour constater la situation, Delphine se rend comme prévu dans leur maison du Cantal. Avant cela, elle fait un détour au domicile de son amant du moment, Gilbert. À Paris, le commissaire Lavalette enquête sur le cambriolage. De son côté, le jeune Christophe apprend l’affaire par la presse. Il fut l’amant de Delphine avant que son ami Gilbert prenne le relais. Connaissant les activités discrètes de Gilbert, Christophe a vite compris que c’est lui qui a dérobé les tableaux de la galerie. Ne pouvant le joindre à Paris, Christophe se rend en Auvergne afin de savoir le fin mot de l’histoire. Gilbert n’est pas chez lui. Il semble avoir quitté précipitamment sa maison. Le commissaire Lavalette sait, lui aussi, que c’est dans le Cantal qu’il doit poursuivre son enquête. D’ailleurs, Marc s’y trouve actuellement. Delphine semble avoir disparu, non sans emporter quelques objets personnels. Assisté d’un inspecteur local plutôt observateur, le policier parisien cherche à définir le portrait de Delphine. Christophe et Marie-Laure, la sœur de Delphine, ne l’aident guère…

 

Le contexte éditorial de l'époque est évoqué dans mon article : "Le polar de 1950 à 1980, des romans populaires". De nombreux auteurs de la collection Spécial-Police du Fleuve Noir d'antan sont chroniqués dans la rubrique Suspense-Story.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story
commenter cet article

commentaires

Patrick 16/10/2013 16:52

Bonjour Claude
Tiens je vais m'essayer à un FNA de cet auteur ; Equipages en péril ; j'ai du le lire dans mes jeunes années , me souviens plus..
Bonne soirée , amitiés.

Claude LE NOCHER 16/10/2013 17:44

Bonjour Patrick
Il n'est pas mauvais de relire certains romans, fussent-ils légers. Pierre Courcel n'était pas super inventif, mais il s'agissait généralement de romans assez solides. Amitiés.

claudine botrel 19/05/2012 14:04

Equipages en péril n° 415 chez fleuve noir anticipation

Claude LE NOCHER 19/05/2012 16:15



Merci de cette précision. Le compte est bon : Équipages en péril n° 415, Bases d'invasion n°454, Escales forcées n° 487, dans la collection
Anticipation du Fleuve Noir. Comme je l'ai écrit, et d'autres commentaires l'ont confirmé, Pierre Courcel fut d'un niveau correct pour l'époque, sans particularité. Il produisait beaucoup,
ce qui peut expliquer bien des choses.


Je n'ai pas eu la curiosité de lire "Escales forcées", que j'ai depuis longtemps. Si je le retrouve, peut-être ? "Anticipation" fut une
collection-phare de cette époque...


Amitiés.


 



CLAUDINE BOTREL 13/05/2012 11:29

Il a aussi écrit quelques livres d'anticipation chez Fleuve noir: Bases d'invasion n°454 et Escales forcées n° 487 et peut-être d'autres...

Claude LE NOCHER 14/05/2012 08:21



Bonjour Claudine,


Il a aussi écrit "Equipages en péril", coll.Anticipation (je n'ai pas le n°), qui précède les deux cités ici. Je ne crois pas qu'il y en ait d'autres, cet auteur
s'étant principalement consacré aux romans policiers et d'espionnage. Un de ces "bons artisans" que nous aimons tant.


Amitiés.



Serge 31 16/10/2011 14:26


Euh pardon, naturellement, il fallait lire: "PC n'en a pas moins son entrée dans le Dilipo". Mes excuses à Maître Claude...
Amitiés.


Claude LE NOCHER 16/10/2011 17:44



On aura aisément rectifié, mon cher Serge. Effectivement, Pierre Courcel est présenté dans le Dictionnaire des Littératures Policières, de notre maître à tous,
Claude Mesplède.


Amitiés.



Serge 31 16/10/2011 11:27


Salut Claude.
Artisan (assez laborieux, convenons-en), Pierre Courcel n’en a pas moins son entrée dans le Bilipo, qui nous révèle que Michel Lebrun qualifiait ses romans de « standardissimes ». Voilà qui est
(bien) dit, mais ne saurait nuire à l’évident plaisir de la lecture de certains de ses titres.
D’autant que, comme le souligne Gridou, ramage et plumage font parfois bon ménage…
Amitiés.


Claude LE NOCHER 16/10/2011 13:34



Salut Serge


"Laborieux", voilà le qualificatif que je cherchais. Pas un trop péjoratif "besogneux", ce qui suppose un manque de finesse dans le boulot, mais bien un
"laborieux" qui fait son métier selon les règles "standard" (Lebrun dixit). C'est loin d'être désagréable, sans doute pas aussi fluide et entraînant que d'autres parmi ses collègues
d'alors. 


J'ai sous les yeux la couv' de "Quand le destin bascule" (de Pierre Courcel) : dans les bois, une jeune blonde vêtue d'un trench coat, armée d'un
automatique, dont la cible blessée (un homme) n'est qu'une ombre. Bien sûr que ça donne envie de lire ce roman, d'en savoir plus sur cette biche aux abois sûrement en état de légitime
défense contre des méchants !!!


Amitiés.


 



gridou 16/10/2011 00:10


C'était l'époque des bonnes couv' !! C'est plus ce que c'était ...


Claude LE NOCHER 16/10/2011 06:22



Salut Gridou


Sans faire de nostalgie à deux balles, j'avoue que certaines couvertures actuelles sont assez peu attirantes. Peut-être que celles d'autrefois permettaient déjà,
grâce à l'illustration, d'entrer un peu dans le roman avant même de le lire.


"C'était mieux avant" ?  Pas forcément, mais ces couv' là ont contribué aux ventes de
milliers de romans, de millions d'exemplaires. Il serait bon de s'en souvenir, non ?


Amitiés.



Oncle Paul 15/10/2011 11:00


Bonjour Claude
Pierre Courcel fut l'un des quatre Pierre à avoir édifier la notoriété du Fleuve Noir dans les années 60/70 avec Pierre Nemours, Pierre Latour et Pierre Vial-Lesou. Peut-être pas très original,
mais des intrigues, à mon avis, solides.
Amitiés


Claude LE NOCHER 15/10/2011 11:15



Salut Paul


Pas désagréables, les intrigues "éprouvées" de Pierre Courcel, c'est exact. Du boulot de bon artisan, dirait notre ami Serge Breton, à juste titre. Du travail
propre, mais peu de style. Ses enquêteurs, clones de Maigret, étaient assez fades, ce qui me gâtait un peu le plaisir.


Ajoute un cinquième Pierre, si l'on veut : Peter Randa (bon, il s'appelait André Duquesne).


Amitiés.



Marc Lefrançois 15/10/2011 10:01


Merci pour cet article, cela me redonne envie de me plonger dans ces vieux polars...


Claude LE NOCHER 15/10/2011 11:21



Bonjour Marc


Beaucoup de nouveautés sont présentées chez Action-Suspense. Mais, le grand plaisir des amateurs de polars, c'est de lire ou relire périodiquement ces "vieilleries"
que nous aimons. Certes, il y a quelques daubes, mais souvent aussi de belles surprises. Tiens, on avait oublié que les romans d'untel étaient bien construits, ou bien écrits, ou comportaient un
final à chute. Voilà pourquoi j'aime les évoquer de temps à autres, ces bons vieux titres.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/