Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 07:11

 

Dans la collection Polar en Poche des Éditions Papier Libre, le roman de Pierric Guittaut Beyrouth-sur-Loire n’est pas un simple petit polar. On trouve dans cette histoire tous les ingrédients du véritable roman noir…

Les faits se déroulent aujourd’hui dans une grande ville du Val de Loire, dont la mentalité est plutôt passéiste. Le journaliste Rubert prévient sa jeune collègue pigiste blonde Gaëlle Le Floc’h :Ici, tout est à l’ancienne, comme tu dis : justice à l’ancienne, morale à l’ancienne, racisme à l’ancienne. Bienvenue dans la France d’il y a cinquante ans. Les traditionnelles rivalités politiques exacerbées opposent le maire de droite et la conseillère générale de gauche. Celle-ci est soutenue par la presse régionale, alors que le journal favorable au maire a déjà coulé. Au commissariat de police, deux générations de flics sont en présence. Chrétien libanais d’origine, le lieutenant Michel Jeddoun est le plus âgé. Il reste marqué par les tragédies ayant secoué son pays. Grâce aux indics, il n’ignore pas quels sont les petits trafics des quartiers sensibles de la ville. GUITTAUT-2010Né dans une famille modeste, Antoine Carpentel est un redoutable arriviste. Pas seulement un ambitieux, non, un affamé de promotion, un resquilleur d’ascenseur social. Avec lui au sein du groupe, il faudra se méfier pense Jeddoun, à juste titre.

Suite à du vandalisme, le fils du journaliste Rubert est interpellé par la police. Comme ses parents, il se veut militant. Il défend la cause palestinienne contre le sionisme, ce qui entraîne une sérieuse mise au point de la part de Jeddoun. Ce qui n’empêche pas le fils Rubert de rêver d’action spectaculaire. Quand la jeune Rachel contacte Jeddoun, il estime ne pouvoir l’aider. Le frère de celle-ci a été torturé et tué par un groupe de médiocres voyous vivant dans cette ville. Elle possède la preuve de leur identité, mais personne ne tient à relancer l’affaire. Ne croyant guère dans le système, ni en la Justice, Jeddoun ne voit pas ce qu’il peut faire. Dans les quartiers nord, des émeutes incendiaires causent des troubles. Rubert et Gaëlle suivent le dossier, se heurtant à Jeddoun. Signes d’insécurité qui risquent fort de nuire davantage encore au maire en place, qui a pourtant bénéficié de moyens pour y faire face. Si le flic Carpentel est son allié, il n’a pas assez de poids pour agir. D’ailleurs, il mène son propre jeu, question de timing et d’opportunisme. La conseillère générale évite de se réjouir trop tôt.

Lorsqu’un petit dealer est assassiné, Jeddoun réalise que c’était un des quatre assassins du jeune Juif. Il imagine fatalement une vendetta familiale. Rachel nie que les siens soient impliqués. Le policier cherche d’autres pistes. Un deuxième membre de la bande de voyous est victime d’un accident, qui n’est rien d’autre qu’un meurtre. Le maire finance le journal droitier qui lui est favorable, afin d’atténuer la mauvaise image de ces crimes. Son adversaire s’inquiète aussi des risques d’excitation et de dérapages chez les jeunes. Le jeune Oukil, un autre membre de la bande, a compris qu’il était menacé. Il pense être traqué par la police. Il se planque dans une cave. Grâce à un indic, Jeddoun espère le trouver. Hélas, la situation s’aggrave pour le policier, bientôt suspendu. Ce qui profite à Carpentel. De son côté, Gaëlle est maintenant journaliste titulaire. Son ambition n’est pas tellement plus propre que celle de Carpentel…

 

Noirceur garantie. Les personnages n’ont pas vocation à sembler sympathiques, honnêtes ou loyaux. Leur conception de la vie est pétrie d’individualisme, y compris chez ceux qui affichent une idéologie sociale. Rubert ne veut pas un monde meilleur. Il veut changer le monde, ce n’est pas pareil. Changer le monde à son idée, parce qu’il est convaincu de détenir la vérité absolue. Ces types-là sont les pires. Quant au désabusé Jeddoun et ses obsessions sur la dignité des Libanais, il se veut pur et dur. Pourtant, il est dépassé par des circonstances qu’il ne maîtrise pas.

Le contexte se met en place progressivement, laissant apparaître toutes les failles de cette ville et de sa population. L’auteur évite l’angélisme concernant le climat des quartiers, où couvent trafics et violence. En filigrane, les communautarismes sont l’un des thèmes de l’intrigue. Les politiciens ne sont pas épargnés, non plus. En témoigne, ce conseil de journaliste : Les politiques sont des grands narcisses devant l’éternel […] avec une très haute idée de leurs fonctions et du respect qu’on leur doit. Si tu veux de vraies infos pour tes lecteurs, il faut apprendre à sortir la brosse à reluire dans certaines occasions, pour mieux les mettre à nu dans d’autres. Ici, les idéologies sont renvoyées dos-à-dos. C’est dans cette sombre ambiance que se développe l'aspect criminel. Un polar de qualité, dans la tradition du roman noir.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Paul Maugendre 10/12/2010 14:58


Salut Claude
Vas-tu nous éditer un jour un annuaire des éditeurs et des romanciers, car j'ai du mal à suivre toute la production.
Au fait, la couverture, elle ne serait pas signées J.C. Claes par hasard ?


Claude LE NOCHER 10/12/2010 17:14



Salut Paul,


Pour la couverture, c'est de J.C.Claeys (voir son site http://www.jean-claude-claeys.com/ )


Je précise que les Editions Papier Libre et, toutes proches, les Editions du Polar sont assez facile à trouver par exemple dans les Espaces culturels Leclerc, juste
pour préciser que c'est correctement diffusé.


Un annuaire ? Tu trouves pas que j'ai assez de boulot comme ça, mon Paul ? Par contre, il existe déjà une sorte d'abécédaire des auteurs : http://abcpolar.over-blog.com Oui, la production est multiple dans la diversité, et c'est bien ça qu'on aime.


Je t'embrasse.


 



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/