Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 07:18
 

Le public français avait découvert le commissaire Van In, héros créé par Pieter Aspe, dansLe carré de la vengeance(2007). Cette série publiée chez Albin Michel connaît un beau succès, puisque voici déjà la cinquième aventure du policier brugeois,Le collectionneur d’armes(2009).

Patrick Claes est un trader réalisant de spectaculaires opérations financières. Son épouse Judith le croit mort quand elle le découvre peu après une agression. Le voleur a emporté sa précieuse collection d’armes à feu. Face au commissaire Pieter Van In, assisté de son adjoint Guido Versavel, la sensuelle Judith dit tout ignorer des faits. De retour dans sa luxueuse propriété après hospitalisation, Claes est interrogé par le duo de policiers. Sa version les laisse sceptiques, quand il affirme ne pas avoir vu l’agresseur. Le puissant Claes n’est pas de ceux qu’on bouscule pour obtenir la vérité. Hannelore Martens, la compagne de Van In, étant la juge d’instruction chargée du dossier, on n’enterrera pas l’affaire. Si Stefaan Wille vit dans une aisance certaine, ce n’est pas grâce à son métier de barman. Ce traficoteur accepte d’acquérir la collection d’armes volées, qu’il espère revendre à bon prix, peut-être à Claes lui-même. Il n’en aura pas le temps, car on le retrouve assassiné peu après. Chez lui, aucune trace des armes dérobées, sauf la liste de celles-ci. On finit par les découvrir dans sa voiture, mais il manque un ­“coffret de duel” avec ses deux pistolets. La police ignore que l’objet disparu contient aussi une disquette informatique compromettante.

Hannelore et Van In émettent quelques hypothèses sur le lien entre meurtre et vol, que tous deux estiment trop simplistes. Le couple passe la soirée au “Privilège”, le club libertin où Wille était vaguement barman. Faisant pression sur le personnel, ils obtiennent le nom d’une relation de Stefaan Wille, le romancier Victor Anderson (de son vrai nom Olaf Asselberghs). Degruyter, un repris de justice à peine sorti de prison, est anonymement dénoncé comme étant l’assassin de Wille. Même s’il connaissait la victime, il nie l’avoir tuée. Pendant ce temps, Claes et son épouse se livrent à leur petit jeu favori : il enferme Judith dans leur cave-bunker. D’ordinaire, cette “punition” est suivie d’un “cadeau”. Mais le mafieux Serov, associé de Claes dans certaines opérations, exige qu’il se fasse oublier. Le majordome Cardoen, au service du Russe, s’occupera de Judith et de la propriété. D’ailleurs, quand Hannelore s’invite chez Claes, Cardoen se fait passer pour le maître des lieux. Doutant quand même, la juge surveille et piste le faux Claes, prenant quelques risques inconscients. Van In et Versavel contactent le romancier Olaf, devinant vite un lien entre Judith et lui. Olaf est bientôt assassiné à son tour. Ce second meurtre disculpe Degruyter…

Le terme “roman d’enquête” n’est probablement pas approprié dans le cas présent. D’abord, Van In s’intéresse davantage à sa compagne Hannelore et à leurs petits jumeaux, tout en éclusant sa ration de Duvel, tandis que Versavel observe, en ami fidèle du couple. Par la suite, les policiers sont loin d’imaginer quel imbroglio cache cette petite affaire de vol, suivi de plusieurs meurtres. Ils ne savent pas que des politiques (et le supérieur de Van In) sont impliqués dans une magouille financière de Claes. Ils ne connaissent pas la sculpturale Joyce qui, d’amant en amant, joue son propre jeu. Les rôles du mafieux Serov et de son sbire, ils ne les découvrent que tardivement. Quant aux curieuses expériences du couple Claes, ils n’en ont aucune idée. Malgré cette ignorance de tant de détails (et c’est là que réside le talent de l’auteur) l’histoire évolue à bon rythme, avec ses péripéties, une part de suspense (Hannelore a disparu) et un certain humour. C’est ainsi qu’on se laisse charmer par cette histoire brugeoise, certes tarabiscotée, mais finalement solide. L’univers du commissaire Van In nous offre un très bon moment de lecture.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/