Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 07:24

 

Dans le N°11 de leur magazine L’Indic (mars 2012), nos amis de Fondu au Noir présentent des articles variés. Ça va de l’image de la femme dans l’univers polar, à la parole donnée à trois petits éditeurs, en passant par des chroniques Verdict sur plusieurs romans. Sans oublier, l’itinéraire du lecteur Éric Maneval par rapport à sa collection fétiche, Rivages/Noir. Le dossier principal est consacré au thème "Polar & politique".LACOMBE-75

 

Ce qui donne envie de se replonger dans le livre d’Alain Lacombe publié en 1975 chez 10-18: Le roman noir américain. Sachant que le mot Politique désigne tout ce qui est relatif à une société organisée, à la vie de la cité, on peut s’intéresser au chapitre que l’auteur consacre à la Ville. Car c’est le premier échelon du pouvoir politique, celui qu’ont souvent traité les auteurs historiques du roman noir : Dans le concept de «pouvoir éligible», nous engloberons toutes les fonctions sociales et politiques qu’une personne ou un groupe est amené à exercer à la suite d’une élection ou d’une nomination. Dans le Roman Noir, cette catégorie de personnes n’est composée que d’individus ayant une mainmise sur les prolongements de leurs fonctions (…)

Beaucoup plus que des problèmes de personnes, le Roman Noir s’attaque à un système qui privilégie l’agression sous toutes ses formes. Un des grands mérites du genre est d’avoir montré les compromis qu’il faut concéder pour arriver au poste de premier citoyen [maire]. Les auteurs de la première génération (en gros jusqu’au début des années 40) se sont attachés à démontrer ce mécanisme délicat dont la phase ultime est le reflet du tragique américain: le détenteur du pouvoir ne serait qu’un homme de paille, dépendant complètement d’une force qui dépasse largement le cadre de la gestion d’une seule ville (…)

L’autre élément important dans la gestion de l’univers urbain est le chef de la police. Il est le garant de la sécurité de la trajectoire conquérante du maire (…) Pour tenir en main une ville, il faut partager les protections entre les postulants qui tentent d’accéder aux postes confortables du «mandarinat». Pour être définitivement efficace, il suffit d’avoir la certitude de pouvoir disposer des services du Juge, cette autre figure vitale qui régit la texture de la parfaite domination. Le maire, le policier le juge, tels sont les trois tenants du Pouvoir (…)

Le Roman Noir s’attaque à la corruption. Il situe ses héros dans le cadre d’une parole dénonciatrice de la corruption. On achète le silence, des actes et diverses autres attitudes permettant aux candidats en place de voir renouveler leur bail (…)

Dans les descriptions des rondes et des rafles, on retrouve constamment l’ambivalence du mot «l’Ordre». On a pu remarquer dans les intrigues du Roman Noir que la police officielle outrepassait ses droits, et n’était ni plus ni moins que l’instrument efficace et légal pour briser toute tentative d’opposition à l’équipe en place. Ce sont des policiers assermentés qui investissent physiquement la ville (…)

Les auteurs décrivent des êtres friables dont la sensibilité ne résiste pas à l’hostilité ambiante de la ville. Criminels et/ou psychopathes sont les fils spirituels d’une littérature éprise de comportement et de psychanalyse (…) Lâcher dans la ville un tueur fou est un excellent prétexte pour dévoiler les leurres et les lâchetés dont sont tissées les grandes cités américaines. INDIC-11Pour les écrivains, il s’agit de lutter contre une indifférence qui s’installe dans la réalité des rapports d’agression qu’impose la vie urbaine. Les vieilles peurs sont médiatisées (…) La ville a besoin de héros, mais aussi de victimes exemplaires…­

 

Cette analyse d’Alain Lacombe (livre qu’on trouvera plus sûrement dans les livres d’occasion) mérite, par bien des aspects, d’être redécouverte. Le roman noir est certainement plus sociologique que purement politique. Néanmoins, aujourd’hui encore, le polar se doit de s’interroger sur quiconque accède à une parcelle de pouvoir.

 

Pour le n°11 de L'INDIC, on se renseigne en cliquant ici.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/