Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 06:37

 

Pour fêter la Saint-Valentin, la fête des amoureux, voici une sélection de quatre polars. Parmi les vingt règles définies par l’écrivain S.S.Van Dine (1888-1939, créateur du détective Philo Vance) concernant l’élaboration d’une intrigue policière, la n°3 est sans appel : AMOUR 1Le véritable roman policier ne doit pas comporter d'intrigue amoureuse. En introduire une reviendrait, en effet, à fausser un problème devant rester purement intellectuel. Pas d’histoire d’amour parce que c’est trop facile ? Psychologie tourmentée et sentiments exacerbés ont néanmoins servi à de nombreux romanciers, qui ont contourné cette règle avec grand talent. Je vous propose les présentations éditeurs de quelques titres mêlant dans leurs titres amour et mort.

 

Fred Vargas : Les jeux de l'amour et de la mort

(Ed.Le Masque, premier titre de F.Vargas, en 1986)

"Je suis génial." Cette fois-ci, Tom est certain d'avoir élucidé le meurtre de Saldon, l'Américain dont il s'est servi pour s'introduire auprès de Gaylor. Gaylor le magnifique, le consacré, le peintre chéri du 20e siècle... On n'approche pas facilement Gaylor, et l'invitation à cette soirée mondaine dénichée par Saldon avait été l'occasion rêvée de se glisser près de lui. Tom se l'était juré : il soumettrait ses toiles au maître. Mais voilà, une fois dans la place, Tom s'était montré au-dessous de tout : non seulement il n'avait pas adressé la parole à Gaylor, mais pire encore, en s'introduisant comme un voleur dans le bureau du grand homme, il était tombé sur le cadavre... AMOUR 2Pauvre Tom ! Il n'est quelquefois pas facile d'être génial... Surtout lorsque la police est persuadée de votre culpabilité.

 

Keith Ablow : L'amour à mort (Pocket)

Une femme a été assassinée. À ses côtés, la police trouve un homme couvert de sang, victime de troubles de la personnalité et d'hallucinations. Malgré l'horreur du crime, la procédure exige qu'un expert évalue l'état psychique du suspect. Mais le docteur Frank Clevenger, appelé en urgence, est-il en état d'intervenir ? Drogue, jeu, situation financière catastrophique, rapports professionnels exécrables, vie privée en déliquescence, l'existence de Frank part à vau-l'eau, et cette affaire pourrait bien être celle de trop. Quand on a perdu le contrôle, le moindre dérapage peut être fatal…

 

Richard Lortz : L’amour mort ou vif (Rivages/Noir)AMOUR 3

"Une maison aussi mystérieuse que monstrueusement composite, un mélange de styles Tudor et Colonial agrémenté de style "pièce montée victorienne". Une seule famille de quatre personnes pour en occuper les trente-deux pièces ! L'aile nord, battue par les vents et les tempêtes, est inhabitable, si bien qu'il ne reste qu'une dizaine de pièces salubres. Ajoutons encore les affaires personnelles de Christine : une machine à coudre dont elle ne sait pas se servir, un mannequin poussiéreux, une espèce de cadavre desséché, et surtout, une vieille malle de la dimension d'un cercueil qui ne la quitte jamais, et dont Michael s'interroge sur le contenu. Voilà qui est furieusement gothique ! Le sang ne tarde pas à couler quand, épouvantée par une nuée d'étourneaux, Christine tire sur les oiseaux avec un vieux fusil sorti de la mystérieuse malle. Bouillie sanglante : et l'on sent passer l'aile de la folie... Le ton est maintenant donné. Insidieusement, Richard Lortz nous entraîne dans la démence jusqu'à un point de non-retour. L'écriture baroque, qui ne manque pas de rappeler certains accents du grand Huysmans, AMOUR 4ne contribue pas peu au charme envoûtant et décadent de ce roman à mi-chemin entre polar et fantastique." (Jean-Pierre Deloux, Polar)

 

Alexandra Marinina : La mort et un peu d'amour (Points)

L’inspectrice Anastasia Kamenskaïa va se marier avec le très bon et très patient Liocha. C'est en pensant à cela qu'elle rentre chez elle et surprend la conversation de deux malfrats : l'alibi qui les a récemment tirés d'une sale affaire était bidon. Elle les avertit qu'elle va appeler le juge d'instruction pour faire rouvrir le dossier, et aussitôt les menaces fusent. Le lendemain, elle trouve un mot dans sa boîte : «Ne le fais pas, tu le regretteras.» Elle prévient le juge, se marie et, horreur, entend un hurlement dans le bureau de l'état civil : une jeune mariée vient de se faire tuer d'une balle en plein cœur. L'enquête commence et l'on apprend que des meurtres similaires se sont produits. Quel lien y a-t-il entre tous ces meurtres, c'est la question…

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Boulevard du Polar
commenter cet article

commentaires

maneval 15/02/2012 13:24

Le livre de richard Lortz peut aussi être recommandé pour la fête des morts. C'est un de mes auteurs favoris.

Claude LE NOCHER 15/02/2012 15:16



Salut Eric


Un auteur auquel il faudra que je m'intéresse, d'autant que la présentation est excitante.


Amitiés.



Max 14/02/2012 15:41

Bonjour Claude,
J'ai lu le Vargas à sa sortie, et comme je l'ai trouvé pas terrible, j'ai attendu des années avant d'en lire un autre, "Pars vite et reviens tard", que par contre j'ai trouvé excellent.
De Lortz, lu "Les enfants de Dracula", très bon, celui dont tu parles m'a l'air prometteur.
Lu un Ablow dont j'ai oublié le titre, du thriller ordinaire....

Claude LE NOCHER 14/02/2012 15:58



Bonjour Max


La première "tentative" de Fred Vargas avait connu un succès d'estime (y compris de la part de Michel Lebrun, qui pensait que c'était un homme). C'est évidemment
moins "affirmé" que ce qu'elle a écrit depuis... J'ai failli essayer ce titre de Keith Ablow, mais j'ai fait l'impasse. Impression (vraie ou fausse) que ce serait trop ordinaire, peut-être oui.
Quant à R.Lortz, que je ne connais pas du tout, ça semble vraiment très attirant.


Amitiés.


 



Herveline 14/02/2012 08:37

L'amour mort ou vif me tente bien. Je ne connais pas Richard Lortz mais ça semble bien prenant.

Claude LE NOCHER 14/02/2012 09:49



Bonjour Herveline


La présentation par le regretté Jean-Pierre Deloux, grand connaisseur du roman noir, est effectivement très tentante. D'autant qu'il souligne une tonalité
personnelle de l'auteur, ce qui est toujours sympathique. A retenir sans nul doute, dans cette petite sélection.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/