Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 06:38

 

Le numéro 19 de la revue Quinzinzinzili (automne 2012) a pour principal thème la littérature prolétarienne. Ce dossier est axé autour de deux figures majeures de ce mouvement, qui marqua l’entre-deux-guerres. Henry Poulaille (1896-1980) fut le plus acharné des écrivains dans la promotion de cette forme littéraire. Son livre Nouvel Âge littéraire (1930) retrace l’histoire de cette littérature. QUINZINZINZILI19Poulaille a fait découvrir de nombreux auteurs issus du monde du travail, créant et animant de nombreuses revues, généralement éphémères (Nouvel Âge, Prolétariat, À contre courant) et participe à de nombreuses autres publications de l’époque. Anarchiste refusant l’embrigadement communiste et le populisme, il était proche de Marcel Martinet (1887-1944). Ce dernier est plus militant, dans les années où s’installe la Révolution Russe. Il reste antifasciste dans un esprit pacifiste, et contribue à développer lui aussi la littérature prolétarienne. Peut-être son nom et son action sont-ils moins connus aujourd’hui que dans le cas d’Henry Poulaille. Dans ce numéro 19, on retrouve bien sûr quelques chroniques de Régis Messac, plus un de ses articles sur la littérature prolétarienne et son public. Voilà une bonne occasion de redécouvrir ce mouvement culturel.

La revue Quinzinzinzili est publiée par la Société des Amis de Régis Messac (71 rue de Tolbiac, Paris 13e), sous la direction de Pierre Lebedel et d’Olivier Messac. À Paris, on trouve cette revue chez les libraires : L’Amour du Noir (5e), La Hune (6e), L’œil écoute (6e), Un regard moderne (6e), Scylla (12e), Le Divan (15e), et on peut le consulter à la BILIPO (5e). Dans l'Ouest, on la trouve chez Abraxas Libris à Bécherel (35), Place Média à Coutances (50). Les romans et autres écrits de Régis Messac sont réédités aux éditions ExNihilo, 42bis rue Poliveau, Paris 5e.

[Le n°20 de Quinzinzinzili (hiver 2012) vient de sortir, on en reparle bientôt]

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article

commentaires

ALEXANDRE CLEMENT 21/12/2012 21:11

Merci pour toutes ces informations ! J'aime beaucoup Poulaille dont l'ouvrage "Le pain quotidien" était en concurrence avec Céline pour el Goncourt 1932.

Claude LE NOCHER 22/12/2012 06:34



Bonjour Alexandre


Si j'aime beaucoup la revue Quinzinzinzili, c'est qu'elle aborde des thèmes moins ordinaires, qu'elle reveille aussi nos souvenirs d'auteurs "marginalisés" tels que
Henry Poulaille. Ce qui donne ici l'occasion de rappeler quelques autres publications, en effet.


Amitiés.



Philippe 15/12/2012 15:37

Rebonjour,

Aux éditions de l'Ecailler ( ex- Ecailler du Sud ) j'avais aussi acheté un livre de Karin Müller, auteur que je ne connaissais pas, mais le sujet est très intéressant. Ce n'est pas vraiment du
polar malgré le mot crimes dans le titre.

100 crimes contre l'art
Karin Müller
Ecailler, novembre 2012

Je vois qu'il y a des chroniques, dont voici à première vue ( recherche rapide sur Orange ) les plus pertinentes :

http://www.20minutes.fr/livres/1060315-100-crimes-contre-art-karin-muller-chez-ecailler-marseille-france

http://www.blog-des-arts.com/livres/100-crimes-contre-l-art-editions-l-ecailler

http://www.lacauselitteraire.fr/100-crimes-contre-l-art-karin-mueller

Cordialement

Müller Karin 25/05/2013 20:00

Merci, cher Philippe, d'avoir parlé de mes "100 crimes contre l'art" ! Il y a une page facebook qui recense les différentes critiques. Elle porte le titre du livre.
Très cordialement,
Karin Müller

Claude LE NOCHER 15/12/2012 20:18



Désolé si je dois choquer, mais le marché de l'art étant devenu honteusement spéculatif, on peut se demander si la destruction de quelques oeuvres détenues par des propriétaires privés serait un
crime. Juste pour exprimer qu'il ne faut pas mélanger "art" et "investissement".


Ma remarque est gratuitement subversive mais, de Renoir et Van Gogh jusqu'à Basquiat, le respect envers ces grands artistes a été supplanté par le seul enjeu financier, hélas.


Amitiés.



Philippe 15/12/2012 11:30

Bonjour M. Le Nocher, Oncle Paul,

C'est bien Thierry Maricourt aussi je crois qui a écrit le Dictionnaire ( ou autre, je ne suis plus sûr du titre ) du polar nordique, également chez Encrage en 2010, un livre que j'avais acquis
alors ?

A propos, il y avait un moment que je n'avais pas regardé si la collection Sang maudit de l'Harmattan ( dans laquelle est paru le livre Trains du mystère : 150 ans de trains et de polars, de Michel
Chlastacz, 2009 ),qui publie des études sur le polar, proposait de nouveaux titres.
Il y en a un paru récemment, que j'ai acheté la semaine dernière.

La lame et la plume
Max Duperray
Harmattan, Sang maudit, novembre 2012

http://www.fabula.org/actualites/m-duperray-la-lame-et-la-plume-une-litterature-de-jack-l-eventreur_53420.php

C'est une étude sur Jack l'Eventreur ( la lame ) en tant que phénomène culturel ( la plume ) avec les oeuvres qu'il a inspirées dans de nombreux genres littéraires et à l'écran.

J'ai aussi acheté A la poursuite de Dracula, aux Moutons Electriques dans la Bibliothèque rouge.
Simon Sanahujas & Gwenn Dubourthoumieu.

http://www.moutons-electriques.fr/livre-247

Cordialement

Claude LE NOCHER 15/12/2012 20:05



Merci pour ces infos, mon cher Philippe.


Pourquoi Jack l'Eventreur est-il devenu un tel phénomène médiatique, alors qu'il se commettait tant de meurtres sanglants à Londres ces années-là ? La raison n°1
c'est qu'il s'est créé ce pseudonyme (évocateur) pour cmmuniquer avec les journaux. De là à inspirer quantité d'oeuvres, plus ou moins marquantes, il n'y a qu'un pas...


Quant à Vlad, je veux dire le comte Dracula, sa légende tient beaucoup à des querelles seigneuriales, d'après ce que j'ai lu. Deux héros inoubliables, c'est
sûr.


Amitiés.



Oncle Paul 14/12/2012 16:04

Bonjour Claude
A signaler que Thierry Maricourt a écrit un Dictionnaire des auteurs prolétariens publié chez Encrage en 1994. Il est également l'auteur d'une biographie sur Henri Poulaille publiée chez Manya en
1992.
Amitiés

Claude LE NOCHER 14/12/2012 18:15



Salut Paul


Merci pour cette info. Je connaissais un tout petit peu Henry Poulaille, plutôt par quelques extraits de textes. J'avoue que j'en ai appris bien plus sur le sujet
grâce à cette revue. Le prochain numéro sera plus orienté SF avec, outre un dossier de bon aloi sur ce thème, un hommage à Roland C.Wagner et Jacques Goimart. Et un très bel édition d'Olivier
Messac, suite au Trophée Maurice-Renault. Mais j'en reparlerai prochainement.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/