Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 05:26

 

Trois titres de Ron Rash sont traduits en France. Deux ont été publiés chez Le Masque, disponibles au Livre de Poche, Un pied au paradis et Serena (dès le 5 septembre pour Serena). Le troisième parait chez Seuil en août 2012, Le monde à l’endroit. Il n’est donc pas trop tard pour découvrir ce romancier, d’une qualité exceptionnelle. RASH-Poche1Retour sur Un pied au paradis

En Caroline du Sud, le comté rural d’Oconee, autour de la petite ville de Seneca, au début des années 1950. Le shérif Alexander et son adjoint Bobby Murphree représentent la loi dans la région. D’ici quelques temps, la compagnie d’électricité Carolina Power a prévu d’inonder la vallée de Jocassee, pour en faire un réservoir. Les modestes fermiers, tel Billy Holcombe, poursuivent leur labeur jusqu’à là, en cet été caniculaire. Héros de la guerre de Corée, Holland Winchester est revenu vivre chez sa mère, voisine du couple Holcombe. Le shérif Alexander tient à l’œil ce bagarreur qu’est Holland. Un jour, Mme Winchester contacte la police, certaine que son fils a été tué. Ayant entendu un coup de feu chez ses voisins, elle est sûre que Billy Holcombe a abattu Holland. Une relation amoureuse entre son fils et Amy Holcombe, l’épouse du fermier, pourrait expliquer le meurtre, selon elle.

Le shérif Alexander n’ignore pas que la malchance a souvent poursuivi la famille Holcombe. Enfant, Billy eut de graves problèmes de santé. Le fermier sera bientôt exproprié par Carolina Power. Celui-ci explique aisément le coup de feu : il a été obligé de supprimer son vieux cheval, qui s’était blessé. Peu convaincu, le shérif s’étonne autant de la réaction passive d’Amy Holcombe. Pourtant, les hommes engagés pour explorer la rivière et les alentours ne trouvent pas trace d’Holland. Une perquisition dans la ferme ne donne rien. Peu heureux dans son couple avec Janice, Alexander s’entend mal avec son frère Travis. Ce dernier s’occupe de leur vieux père. Sans le formuler, il reproche à son frère d’avoir quitté leur ferme. Le shérif interroge même la veuve Glendower, effrayante sorcière vivant à l’écart de la vallée. Elle affirme n’être au courrant de rien, ce dont on peut douter.

Le shérif Alexander pense avoir compris le scénario du crime, mais le cadavre de Holland n’est pas caché là où il croyait. Faute de preuves, quel que soit sont destin futur, Billy s’en tire à bon compte, estime Alexander. Le couple Holcombe va prochainement avoir un bébé, bien que la stérilité de Billy ait été avérée. C’est la veuve Glendower qui suggéra à la belle Amy de trouver un autre homme pour lui faire ce bébé. La jeune femme ne voyait pas d’autre solution, et puis Holland était vigoureux. Sûre d’être enceinte, elle rompit avec son voisin. Il eut grand tort d’insister. Si Billy a admis le géniteur, il ne veut pas d’un rival.

Abattre Holland est une chose, cacher le cadavre et faire face au shérif en est une autre. Une épreuve bien lourde pour un homme chétif tel que Billy. Après la naissance du bébé Isaac, il souffrira d’une longue pneumonie, peut-être le prix à payer pour son crime. Puis, les années vont passer. En grandissant, le jeune Isaac se sent attiré par la vieille Mme Winchester, comme s’il existait un lien entre eux. Elle est la seule à ne pas oublier la mort obscure de son fils Holland. On évacue la population avant d’inonder définitivement la vallée de Jocassee. Dernière chance pour que la vérité soit rétablie, même partiellement…

 

Les romans remarquables comme celui-ci n’ont aucun besoin d’étiquettes. Roman noir, polar, ou œuvre classique, ça n’a franchement pas d’importance. Ici, pas de cascade de meurtres commis par un tueur en série. Il n’y a qu’un seul décès, acte criminel qui justifie l’enquête du shérif local. Ce sont les circonstances qui créent le véritable suspense, autour des lieux où fut dissimulé le cadavre. Pourtant, ce qui prime, c’est la vie dans cette vallée promise à la destruction par les eaux. Ce sont les personnages, taiseux tel Billy Holcombe, inquiétants comme la grinçante veuve Glendower, ou un peu fataliste tel le tourmenté shérif Alexander. Ce sont ces paysages authentiques, ces familles habitant la région depuis toujours. En ces années d’après-guerre où la modernité arrive, on y est attaché aux traditions.

Mode de vie incluant une forme de complicité entre villageois, comme le montre Tom Watson à Billy : J’t’en garderai pas rancune si tu l’as tué pour de bon cet enfant de cochon, a dit Tom du coin de la bouche. J’aurais bien pu faire pareil si j’avais rien eu que la moitié d’une chance. Un mot sur la narration à cinq voix. Le shérif, Amy Holcombe, Billy Holcombe, leur fils Isaac, et l’adjoint Bobby Murphree se succèdent pour raconter l’histoire, sans que le récit apparaisse jamais répétitif. Une belle construction, permettant d’encore mieux approcher la psychologie de chacun et le détail des faits. Empreint d’humanisme, un roman supérieur.

Ce roman a été aussi chroniqué chez Yspaddaden,  chez Pierre Faverollechez Herveline (librairie Soleil Vert), chez Bruno (Passion Polar) et chez l'Oncle Paul .

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Max 18/08/2012 17:01

Bonjour Claude,
Je me joins à cette unanimité pour qu'elle le soit encore plus, unanime !
Si le dernier est à la hauteur des 2 précédents, ça promet !

Claude LE NOCHER 18/08/2012 17:10



Bonjour Max


J'attribue rarement des "coups de coeur", afin d'en souligner le côté exceptionnel. Pour moi, "Le monde à l'endroit", son 3e, le mérite franchement. Un grand
romancier, à l'évidence.


Amitiés.



ONE MORE BLOG IN THE GHETTO 18/08/2012 11:02

Je partage l'enthousiasme exprimé concernant ce bouquin: je l'ai lu en début d'année (sans trouver le temps pour le chroniquer...) et depuis, Ron Rash est sur ma liste des auteurs à suivre. Une de
mes meilleures lectures de 2012. Si besoin était, confirme donc les recommandations de Claude.
Amitiés.

Claude LE NOCHER 18/08/2012 16:29



Il n'est pas si fréquent qu'un auteur fasse l'unanimité. Comme, à a grande honte, j'avais raté ses premiers titres, je me rattrappe en poche. Sans oublier son
nouveau et excellent roman.


Amitiés.



Lystig 17/08/2012 17:07

sur ma LAL...

Claude LE NOCHER 17/08/2012 17:11



Franchement, un auteur à ne pas rater, Lystig.


Amitiés.



Patrick 17/08/2012 12:22

Bonjour Claude
Je note ce livre pour la rentrée.
Je t'abandonne pour une semaine de congés, direction La Charente..J 'espère y trouver quelques bon bouquins...
Continue tes critiques de qualités et trouve nous encore des auteurs méconnus ...Amitiés .Pat.:)

Claude LE NOCHER 17/08/2012 15:53



Bonnes vacances, Patrick.


Je suis certain que tu dénicheras de bons polars oubliés pendant ton séjour. Por ma part, j'ai encore pas mal de bons titres à proposer dans les semaines à venir



Amitiés.



Erwelyn 17/08/2012 11:30

Oui, oui j'attends de le recevoir...

Claude LE NOCHER 17/08/2012 11:35



Bruno confirme que la qualité de ce nouveau roman, donc je crois qu'il ne te décevra pas.


Amitiés.



La petite souris 17/08/2012 10:55

Quel bonheur fut le mien à la lecture de ce roman ! un auteur que personne ne connaissait encore et qui frappait un grand coup d'entrée. On pouvait se dire que le suivant serait moins fort, a
priori non (je me fie aux critiques car je ne l'ai pas encore lu). Je viens d'achever " le monde à l'endroit" par contre, qui sort cette semaine, très bon lui aussi, ce qui confirme, on peut le
dire maintenant que nous avons là un très grand romancier américain ! Amitiés

Claude LE NOCHER 17/08/2012 11:26



Salut Bruno


J'ai ajouté ta chronique parmi les liens en bas d'article. Je suis très heureux que "Le monde à l'endroit", coup de coeur pour moi, t'ait aussi séduit. Un grand
romancier, c'est évident.


Amitiés.



Erwelyn 17/08/2012 10:27

Un bijou, un chef-d’œuvre, un incontournable !!!!
Je me permets le lien vers notre chronique où vous trouverez un bon complément de "bonus" à l'article de Claude.
http://www.librairiesoleilvert.com/article-ron-rash-un-pied-au-paradis-2002-66143287.html

Claude LE NOCHER 17/08/2012 11:24



Bonjour Herveline


J'ai ajouté au bas de ma chronique cinq adresses - dont la tienne - parmi celles et ceux qui ont chroniqué ce merveilleux roman. Ne rate pas le prochain Ron Rash, tu
vas adorer.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/