Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 05:40

 

Redécouvrons, non sans un brin de nostalgie, une des premières enquêtes de San-Antonio : "Descendez-le à la prochaine".

SAN-A-1953aAu début de la décennie 1950, le commissaire San-Antonio est un agent d’élite d’un service secret français. Sa mission actuelle consiste à dégoter un cadavre idéal pour une mise en scène. À la morgue d’Orléans, le corps d’un polak exilé va faire l’affaire. Une fois le corps conditionné comme il se doit, San-Antonio se dirige ensuite vers la Forêt Noire. À Freudenstadt, il va déposer le cadavre dans la propriété de l’industriel Bunks. Le mort sera censé être son fils, Karl Bunks. Puis, sous pseudonyme, San-Antonio avertit les autorités françaises d’occupation dans cette région d’Allemagne. Son plan semble correctement fonctionner. Il s’installe dans une auberge locale, et rencontre M.Bunks avec sa fille Christia. Tout serait pour le mieux, sauf qu’un attentat fait exploser la voiture de San-Antonio. Alors qu’il retourne en Jeep vers Strasbourg, le commissaire prend une auto-stoppeuse ravissante à son bord, Rachel. Ensemble, ils voyagent en train vers Paris.

Supposé mort, Karl Bunks est en réalité confiné dans les geôles des services secrets. Il appartiendrait à une organisation pronazie, qui vient de kidnapper un attaché d’ambassade russe. San-Antonio essaie une fois encore de l’interroger. Malgré la pression, impossible de le faire parler. Peu après, San-Antonio retrouve une curieuse épingle d’or sur sa veste. Nul doute qu’elle appartienne à Karl Bunks, qui cherche ainsi à faire comprendre qu’il est en vie. À qui est destiné le message ? Certainement à la fameuse Rachel, que San-Antonio rejoint bientôt. Dès qu’il s’absente, la jeune femme fouille dans sa veste, tandis qu’il l’observe en cachette. S’il espère piéger les nazillons grâce à Rachel, c’est raté pour San-A. Il doit retourner à Strasbourg, où a été repéré un homme transportant une bombe dans sa valise.

Hospitalisé en piteux état, le type est interrogé par San-Antonio. Ce qui lui offre une vague piste, à Cannes. À l’hôtel où il était descendu, il n’en apprendra guère plus sur l’homme à la bombe. C’est donc sur la Côte d’Azur que le commissaire poursuit son enquête. Il dispose de cinq adresses, mais il va arriver trop tard. La femme qui pouvait le renseigner a été exécutée. Toutefois, en faisant croire qu’elle est toujours vivante, c’est l’occasion de tenter un traquenard contre ses adversaires. Une tueuse envoyée par les pronazis est vite maîtrisée par San-A. Dans la confusion qui s’ensuit, elle parvient à filer. De retour à Paris, ce n’est pas à l’ambassade soviétique que le commissaire peut espérer obtenir des infos concrètes. S’il a le sentiment d’enquêter sur du vent, il y a pourtant beaucoup de cadavres féminins sur le tapis. Et San-Antonio lui-même va frôler la mort…SAN-A-1953b

 

Ce roman datant de 1953 est la septième aventure de San-Antonio dans la collection Spécial-Police du Fleuve Noir. Si la tonalité est déjà enjouée, on n’en est pas encore au festival langagier qui va faire la gloire de l’auteur. Par contre, c’est un authentique roman d’action basé sur une intrigue policière à suspense fort mouvementée. Suivant pas à pas le dynamique commissaire, on ne s’ennuie pas un instant.

Par son contexte, c’est aussi l’équivalent d’un polar historique actuel. Car c’est bien la France de l’époque, l’Allemagne occupée par les Alliés, la résurgence des nazis et le trouble-jeu des Russes, qui sert de toile de fond à cette fiction. Pour les admirateurs du truculent Bérurier, il ne fait que de la figuration, mais intervient quand même pour sauver San-Antonio. Les amateurs éclairés noteront la dédicace à Igor B.Maslowski, le critique incontournable de Mystère Magazine, également romancier. Un passionnant roman, comme il se doit.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story San-Antonio
commenter cet article

commentaires

Patrick 02/09/2012 13:08

Bonjour Claude
Ce matin sur une brocante , une personne vendait des San Antonio; mais je n'ai pris que 2 Frédéric Dard (une seconde de toute beauté et la dynamite est bonne à boire) , n'étant pas trop fan de
S.A...
Bon dimanche Claude

Claude LE NOCHER 02/09/2012 17:20



Bonjour Patrick


"La crève", "La peuchère", "C'est toi le venin", "Le cauchemar de l'aube" sont quelques-uns des titres de Frédéric Dard que j'ai chroniqués ici. Ainsi que plusieurs
San-Antonio, avec une nette préférence pour ses titres anciens, en bon nostalgique que je suis.


Amitiés.



Patrick 02/08/2012 16:52

Difficile en étant tenté de ne pas acheter...je résiste , mais parfois je craque ,mais dans la mesure du raisonnable ..
La passion des livres est un bonheur..Pourquoi ai - je mis les pieds ici...(ouinnnn....)
Bonne soirée l 'ami Claude...

Claude LE NOCHER 02/08/2012 17:41



Ah, cher Patrick, ce ne sont pas les infos - et sans doute les tentations, oui - qui manquent en parcourant les articles d'Action-Suspense. Parmi les titres plus
anciens (rubrique Suspense Story), beaucoup peuvent être achetés d'occasion, moins chers. Quant à la passion des livres, c'est bien ce que j'essaie de faire partager à travers ces
chroniques.


Amitiés.



Patrick 01/08/2012 09:54

Bonjour
J'ai de nombreux romans de la collection " Spécial Police" , je regarderai si j 'ai quelques San Antonio ..
Super blog (je le répète) mais le porte -monnaie fait grise mine..:)..mais que c'est bon !!
Cordialement.

Claude LE NOCHER 01/08/2012 11:25



La collection Spécial-Police et les San-Antonio, c'est ma véitable base de lecteurs, les romans qui m'ont donné le goût de lire des polars. En somme, si je suis
devenu passionné, c'est de la faute de Frédéric Dard et des auteurs de cette collection d'antan.


Merci encore, Patrick... Le but d'Action-Suspense est juste de proposer de bonnes lectures, certes pas d'inciter à acheter tous les livres chroniqués. Il y a
tellement de titres tentants, évidemment, mais il faut rester dans des budgets raisonnables.


Amitiés.



Philippe 30/07/2012 00:44

Bonjour,

Je viens de voir sur le site Jeunesse Lille 3 l'annonce en septembre-octobre d'une manifestation sur les vampires :

« À CROCS D’OCTOBRE : 100 POUR SANG VAMPIRES » à Lille

http://jeunesse.lille3.free.fr/article.php3?id_article=1826

http://jeunesse.lille3.free.fr/IMG/a_crocs_d_octobre_pdf.pdf

Incidemment, comme je vois que Richard est du Canada, Sophie Dabat qui fera une conférence sur la Bit-Lit d'après le livre qu'elle a écrit sur ce genre jeunesse a aussi publié la novella Erzébet
Bathory aux éditions Six Brumes www.sixbrumes.com , éditeur québécois.

Cordialement

Claude LE NOCHER 30/07/2012 06:32



Merci pour ces infos, cher Philippe.


Je suis sûr que l'ami Richard, enseignant retraité, mais très actif à défendre l'expression française au Québec, connaît cet éditeur. Dans leur catalogue, je retiens
le nom de Dominic Bellavance, qui a publié aussi dans la collection Coups de Tête de l'ami Michel Vézina.


Amitiés.


Le catalogue de cet éditeur : http://www.sixbrumes.com/catalogue/ ...



Serge 31 30/07/2012 00:01

Salut Claude.
Merci, c'est toujours avec grand plaisir que je goûte tes bouffées de nostalgie comme celle-ci...
Amitiés.

Claude LE NOCHER 30/07/2012 06:24



Salut Serge,


De temps à autres, un petit intermède en lisant ou relisant nos bons vieux polars, ça fait vraiment du bien. Surtout, via un exemplaire d'époque, comme tu l'auras
remarqué. L'occasion de se souvenir aussi que ces premiers San-Antonio étaient diablement bons.


Amitiés.


 



Richard 29/07/2012 15:40

Salut mon ami,

Me voilà revenu à mes bonnes habitudes de venir te visiter.
J'espère que tu te portes bien.
Moi je suis en pleine forme.
Et engagé pleinement dans l'organisation d'un événement polar.
Je te souhaite une bonne et belle journée
Amitiés

Claude LE NOCHER 29/07/2012 16:01



Hello mon cher Richard


J'espère que tout va bien de ton côté de l'Atlantique. Comme tu peux le constater, pour ma part, les chroniques se succèdent à bon rythme. La dernière Québécoise,
hélas défunte, dont j'ai parlé il y a peu, c'était Danielle Charest. Il y en aura d'autres.


Certes, l'Acadie n'est pas le Québec, plutôt vers le Nouveau-Brunswick. C'est la nation invitée au Festival Interceltique de Lorient, pas loin de chez moi.
J'essaierai de voir s'ils ont pensé aussi à inviter des auteurs de cette région. Sait-on jamais.


Tiens moi informé pour tes projets d'évènement polar.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/