Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 06:50

 

Certes, il ne s’agit pas d’un pur polar. Dans Viens plus près”, disponible en poche chez Points (dès le 3 février 2011), Sara Gran nous propose une intrigue singulièrement insolite…

Architecte âgée de 34 ans, Amanda est mariée avec Ed. Elle avoue que cette vie de couple lui a apporté un équilibre dont elle manquait jusqu’à là. Ils habitent dans un immeuble quelque peu isolé, où ils ont aménagé un appartement façon loft. À cause de chiens errants, l’endroit est parfois inquiétant. Depuis plusieurs jours, un bruit répétitif et agaçant résonne par moment eu domicile du couple. Il s’agit probablement de rongeurs s’étant infiltrés dans l’immeuble. Amanda est troublée par d’autres incidents, tel ce rapport falsifié adressé en son nom à son patron. Elle a aussi repris goût à la cigarette, alors qu’elle ne fume plus depuis qu’elle vit avec Ed. Elle s’accorde en plus quelques boissons alcoolisées, ce qui n’est pas habituel. Il y a encore l’incident à la pharmacie, où elle est accusée du vol d’un rouge à lèvres qu’elle pouvait aisément payer. Et cette belle poignée de porte rouge sang, qu’elle dérobe sur un chantier dont elle s’occupe.

GRAN-PointsAu sein du couple, les disputes deviennent plus nombreuses et plus orageuses. Dans ces cas-là, Amanda fait preuve d’une mauvaise foi assumée. Elle se rebiffe, se fait plaisir en se montrant contrariante. Elle en arrive même à volontairement brûler la cuisse d’Ed avec sa cigarette, tout en plaidant le geste accidentel. Elle a reçu par erreur un livre intitulé Possession démoniaque d’hier à aujourd’hui. Ce genre d’ouvrage pas très sérieux, mais dont on remplit le test pour vérifier si on est concerné. Eh bien oui, quand même, les signes décrits sont proches des incidents qu’Amanda est en train de vivre. Par exemple, en plus d’être irritable et d’entendre des sons indéterminés, elle parait avoir un don de voyance qu’elle n’imaginait nullement. Et puis, il y a ces rêves ou cauchemars dans lesquels s’invite une certaine Naama, peut-être inspirée d’un souvenir d’enfance. Naama, qui semble même l’accompagner certains jours sans qu’elle s’en aperçoive.

Après une altercation avec un marchand de journaux, Amanda a eu un passage à vide, longue perte de la notion du temps. Quelques jours après, elle apprend que l’homme en question a été victime d’un meurtre. Amanda consulte Sœur Maria, une voyante sans grand pouvoir dans son cas. Ayant été mordue par un berger allemand qui avait peur d’elle, Amanda se fait vacciner, et subit un bilan de santé. Après un week-end supposé détendre le couple, mais bien plus sombre que prévu, la jeune femme consulte un psy. Ce n’est pas la bonne solution. Elle s’adresse ensuite à l’association Lueur d’Espoir, plus apte à l’aider. Une tentative de désenvoûtement est pratiquée par le Dr Ray Thomas, qui a vite cerné la gravité du cas. Ensuite, Amanda se sent toujours davantage habitée par Naama, qui dirige désormais la vie de la jeune femme…

 

Ce livre est un très bon roman populaire, en ce sens que l’auteur emprunte avec intelligence diverses formes. Ça commence telle une histoire de petite nénette trentenaire citadine absolument débordée pour finir comme un roman criminel. Entre-temps, on flirte avec le paranormal assez amusant, avant de plonger dans la démonologie, nettement plus inquiétante. Sur une narration qui glisse avec fluidité, Sara Gran illustre les plus noirs dérapages, les plus diaboliques pulsions, celles qui ne sont jamais suivies d’un passage à l’acte chez un être normal. Si elle a choisi d’évoquer Naama, personnage de la Kabbale, c’est sans doute parce que celle-ci apparaît dans plusieurs rôles, selon les récits mythiques. L’aventure improbable d’Amanda nous offre un roman délicieusement troublant.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Pyrausta 27/02/2011 17:18


je suis en train de le lire ,presque fini d'ailleurs. Découverte de cette auteure par son 2eme roman qui m'incite à lire" dope",son 1er
style étrange,en est ce un d'ailleurs?En tout cas Sara Gran parvient lentement à nous déranger,nous faire déraper avec son héroïne ..Roman sur la possession ou la folie..je pencherais plutôt sur la
folie ,en étant très rationnelle.


Claude LE NOCHER 27/02/2011 20:29



Bonjour Pyrausta,


Impressionné aussi par la manière (le mot "style" est connocté trop littéraire) de cette auteure. Ce qui nous trouble, c'est qu'il s'agit du quotidien d'une jeune
femme "socialement insérée", comme on dit.


Certes, son enfance a joué sur l'esprit de l'adulte qu'elle est devenue, vers une espèce de folie. Ou plutôt de déraison basée sur des "signes" qu'elle
interprète à sa façon. Une erreur postale, une voyante et sa poudre de perlimpinpin, une ou deux rencontres incertaines, et la voilà "hors de la réalité". Oui, ce qui nous dérange, c'est que
c'est proche de nous, du rationnel au dérapage. C'est que nous avons sûrement croisé des gens comme elle. Et que nous ne sommes peut-être pas à l'abri, nous-même.


J'ai survolé un livre, "Mortels divorces" de Tammy Cohen (Ed.Premium, 2009) qui décrit des dérapages meurtriers. D'autres versent dans la folie, même processus.
Quoi qu'il en soit, Sara Gran scénarise très bien tout ça...


Amitiés.



cynic63 29/01/2011 18:57


C'est le deuxième, il me semble, mais Claude répondra certainement mieux que moi (désolé d'intervenir sur ton espace...)
Si intéressé, voilà ce que j'en disais l'an dernier: http://noirsdesseins.wordpress.com/2010/01/21/come-closer/.
Désolé pour l'auto-promo
Amitiés


Claude LE NOCHER 29/01/2011 20:32



Salut Cynic, aucun souci d'intervention, ici toutes les infos sont bienvenues. Oui, "Dope" précède "Viens plus près". Pas lu le
premier, j'en rate beaucoup malgré la multiplicité de lectures. Dans le genre insolite, légendes et paranormal mais les pieds sur terre, voir aussi la collection "Polars & Grimoires" de
Renaud Marhic (après les Editions EDB, la suite sera bientôt publiée chez Terre de Brume, je crois).


Je valide (pour plus de facilité) ton lien direct pour "Viens plus près" : http://noirsdesseins.wordpress.com/2010/01/21/come-closer/


 Eh non, c'est pas l'espace perso de Claude Le Nocher, ici... C'est celui des
passionnés qui essaient de transmettre un peu d'infos !


Amitiés.



Bruno 29/01/2011 18:51


je ne connais pas cet auteur, c'est son premier roman? Je ne l'avais pas inclus dans mes achats de février, mais ton billet m'a convaincu. Cette histoire qui frôle avec les genres m'intéresse.


Claude LE NOCHER 29/01/2011 20:24



Salut Bruno,


C'est le deuxième titre en français de Sara Gran, après "Dope" (pas lu, mais rien que le titre !) aussi dispo chez Points. La progression vers la possession
démoniaque est véritablement très bien décrite. Oui, toi qui aimes les histoires n'entrant pas exactement dans les cases, ça devrait te convenir. Et il y a une drôlerie/décalage (bon, c'est
toujours relatif, mais quand même) qui permet un "second degré" intéressant.


Amitiés.



cynic63 29/01/2011 09:41


Salut Claude,
J'avais assez aimé ce roman malgré quelques petits passages moins bien écrits que le reste. J'avais même pensé, au niveau de la thématique, au "Horla" de Maupassant. En effet, pour moi, on peut
lire ce texte de Gran soit comme un récit fantastique soit comme un roman sur la folie d'une jeune femme.
Mais je me plante peut-être
A plus


Claude LE NOCHER 29/01/2011 11:28



Salut Cynic,


Je ne l'avais pas lu à sa sortie grand format, un peu hésitant sur un thème qui m'est moins familier. Je me suis heureusement rattrappé. J'ai été séduit par la progression du récit, des faits légers puis de plus en plus graves, comme je l'ai résumé. Rares faiblesses, dûes à la multiplication des
expériences d'Amanda, peut-être. C'est vrai, on est un peu dans la thématique du "Horla" ou de certains textes de Edgar Poe (version actuelle, évidemment). En ce sens, c'est un conte
fantastique.


Roman sur la folie ? Oui, démence que des souvenirs de son enfance alimentent à l'âge adulte. Oui, puisqu'elle avoue la fragilité de son équilibre perso, un temps
plus fort grâce à sa vie de couple. Oui, puisqu'elle (ou son double) prend plaisir au dérapage cruel ou pire. Roman sur ces "mauvais instincts" qui nous habitent tous, mais que nous maîtrisons
raisonnablement - ce qui n'est plus le cas d'Amanda... En trois mots, un bon roman !


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/