Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 06:42

 

Aux Éditions Baleine en ce début 2012, c’est Stéphane Pajot qui nous présente une nouvelle aventure du Poulpe, Aztèques freaks.

Dans le bistrot de Gérard, avenue Ledru-Rollin, on s’excite sur les suppositoires frasques de DSK à New York. Le troussage de soubrettes, Gabriel Lecouvreur n’y joue qu’avec sa Chéryl préférée, magicienne du Kamasoutra. Revigoré, Le Poulpe a des envies de prendre l’air entre la Loire et l’Erdre. Car il a appris que c’est le cirque à Nantes. PAJOT-2012Plus précisément qu’un artiste lilliputien de l’Olympic Circus s’est suicidé par pendaison dans le passage La Pommeraye. Et qu’un avaleur de grenouilles, du même cirque, est porté disparu depuis quelques jours. Gabriel n’a pas besoin d’aller bien loin en ville pour s’informer. Au buffet de la gare, le barman Thomas est un circophile, un ardent passionné connaissant toutes les attractions présentées par l’Olympic Circus. D’ailleurs les frères Hugo, géants authentiques, et quelques autres artistes fréquentent son bar chaque mardi.

Thomas a recommandé à Gabriel l’hôtel des Camélias. C’est plus proche du boui-boui que du palace, mais certains artistes de passage y logent régulièrement. Et l’accueil est assuré par l’une d’entre eux. En guise de bienvenue, une intervention policière musclée conduit Gabriel au commissariat. Y a maldonne, flics sur les nerfs, erreur sur le suspect. L’article de presse du localier Pierre-Cénon Trigo complète les informations du Poulpe. Vu que le lilliputien est mort d’abord d’une balle dans la tête, le journaliste n’exclut pas un meurtre. Quant à l’avaleur de grenouilles, pas de nouvelles ne signifie pas bonne nouvelle. Pour Gabriel, direction le square du Maquis-de-Saffré, à la découverte des animations présentées par les "phénomènes de foires". Les bonimenteurs sont à l’œuvre, attirant le public, dans une ambiance aussi festive qu’insolite.

Le Poulpe s’introduit clandestinement dans la roulotte du disparu, en quête d’un éventuel indice. Vanzini, le directeur du cirque, va bientôt l’engager comme figurant dans son propre rôle poulpesque. Ce qui permet à Gabriel d’approcher encore davantage les artistes de l’Olympic. Il y a même de l’Aztèque au menu, remarque-t-il. Plus exactement un couple d’amis des victimes, soi-disant héritier des civilisations précolombiennes. C’est plutôt par l’attirante Wanda, charmeuse de serpents ressemblant à Chéryl en brune, que Gabriel se laisse dévorer. Tester les spécialités locales de bières dans les bistrots du centre-ville nantais, ou fréquenter le club des amis circophiles du barman Thomas, ça n’apprend pas grand-chose à Gabriel. Pourtant, le danger rôde toujours autour du cirque…

 

Le bouillonnement culturel n’est pas un vain mot lorsqu’on parle de Nantes. Les lieux de rencontre y foisonnent. Les initiatives artistiques y sont nombreuses et diverses. Stéphane Pajot nous en a déjà donné un aperçu en 2011 dans Carnaval infernal, une aventure de Léo Tanguy, cousin breton du Poulpe.

Cette fois, Aztèques freaks est le prétexte à une balade de l’octopode au cœur de cette ville, dont l’auteur nantais connaît autant l’histoire que chaque lieu. Voici donc l’infatigable Gabriel au milieu de disgraciés du physique, qui transforment leur singularité en atout artistique. Ambiance décalée, aussi quelque peu troublante, puisque évoquant le film marquant de Tod Browning Freaks (La monstrueuse parade, 1932). Sans oublier Phineas Taylor Barnum (1810-1891), qui mit en valeur les "phénomènes de foires".

Si le contexte est important, l’intrigue criminelle et ses mystères ne sont pas négligés non plus. Du bout de ses tentacules, Le Poulpe ne manquera pas de nous désigner les coupables. Un épisode très séduisant de cette série.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Yv 10/01/2012 18:19

Claude,
J'ai pris énormément de plaisir à suivre cette balade de Gabriel à Nantes : j'ai pu suivre ses pérégrinations. Très agréable avec un Poulpe en belle forme.
A bientôt

Claude LE NOCHER 10/01/2012 20:50



Salut Yv...


Je pense à une chose assez marrante. Stéphane Pajot fait partie de ces auteurs que j'ai croisés très brièvement une première fois (à peine deux minutes à
Mauves-sur-Loire).


Ce fut le cas de Joseph Incardona (je te le recommande) et de quelques autres. Et, bingo,


il s'agissait de très bons auteurs, plutôt doués et sympas qui plus est. On espère donc que Pajot continuera à concrétiser, à publier comme il le mérite.
En outre, c'est vai que Gabriel Lecouvreur (dit Le Poulpe) est en pleine forme dans cette aventure nantaise et circophile.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/