Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 05:47

 

Publiée chez Coop Breizh, voici une nouvelle aventure de Léo Tanguy, Carnaval infernal de Stéphane Pajot. Il faut savoir qu’il a des amis partout en Bretagne, le cyber-journaliste Léo Tanguy. Pour glaner des infos destinés à son site Internet, Léo sillonne la région à bord du vieux Combi Volkswagen légué par ses parents, aujourd’hui retraités dans les Monts d’Arrée.

En cette année 2019, voici que Léo arrive à Nantes, dans le cinquième ancien département de la Bretagne historique. C’est plutôt la Bretagne hystérique, en cette période de préparation du carnaval nantais. Cette année, le nouveau comité a choisi un thème qui en laisse beaucoup sceptiques, l’Enfer. Dans la famille PtitLu comme chez leur rivaux, la famille Grospet, on prépare avec ardeur les chars pour le carnaval. Depuis qu’on produit à Nantes des machines géantes, des personnages et même des éléphants gigantesques, l’imagination débridée n’a plus de limites.

PAJOT-2011Outre l’aspect culturel, Nantes est aussi le paradis des médias, des journaux. C’est la course à l’info pour Célestin, journaliste de La Gazette de l’Éléphant et ami de Léo, contre Louis Gloriand, son confrère de l’Édito de Nantes. Ces hebdos ont leurs fidèles, version papier ou via Internet. Justement, un étonnant fait-divers secoue la vie nantaise. Un vaste cocon a été tissé sur la façade du théâtre de la place Graslin. On a d’abord pensé à une performance artistique, sauf qu’il y avait un cadavre au cœur de ce cocon. Même si la police ne donne guère de détails, on identifiera bientôt le mort. Il s’agit de Bubu, figure locale participant à la fabrication de chars du carnaval. Invité par Célestin, Léo va donc essayer de comprendre ce qui se passe ici. C’est dans des bistrots repaires d’habitués qu’il arrose au muscadet sa prise de contact avec les Nantais.

Quand les ateliers de la famille PtitLu sont attaqués à la patate chaude, on peut croire à du vandalisme ou à un coup des Grospet. Peu après, Célestin offre à Léo un survol de la ville dans son Pou-du-ciel, sorte d’ULM. À leur tour, ils sont visés par des patates chaudes, et doivent atterrir d’urgence. Les agresseurs pourraient bien être un groupuscule facho, dont le QG se trouve sur une péniche. Eux aussi préparent un char de carnaval, mais avec des objectifs négationnistes. Quand Léo interroge le flic Sticmou à leur sujet, le policier admet qu’on ne peut encore rien contre eux. Chikafusa, une séduisante journaliste japonaise que Léo trouve fort attirante, est venue enquêter sur ce carnaval. Les festivités sont peut-être compromises car on découvre un autre cadavre, aplati sous le pas d’un éléphant. Crime imputable aux fachos, rivalité meurtrières ? Avec intrépidité, Léo poursuit son enquête…

 

Stéphane Pajot est fin connaisseur de l’histoire nantaise, de la vie locale d’hier et daujourd’hui. Il dresse ici un portrait des singularités et des initiatives qui ont fleuri dans cette ville. La compagnie Royal de Luxe, en particulier, fut à l’origine de cet essor. Friche industrielle, l’Île de Nantes s’est transformée en ateliers pour machines géantes. L’auteur nous fait visiter quelques lieux marquants de la culture nantaise. Ce qui inclut inévitablement les bistrots et leurs piliers, source d’infos pour tout journaliste.

Dans cette ambiance souriante, l’intrigue criminelle n’est pas oubliée. Malgré la bonne humeur, règne aussi un certain malaise dans ce petit monde. Amertume profonde, sombres secrets des uns ou des autres, résurgences fascisantes, autant d’éléments qui planent sur ce roman. S’il y a du rififi à Nantes, ça intéresse le cyber-journaliste. À l’image des aventures du Poulpe, les enquêtes de Léo Tanguy sont écrites par un nouvel auteur à chaque épisode. Ce suspense de Stéphane Pajot est aussi riche en péripéties mouvementées qu’en détails documentés, ce qui le rend vraiment très agréable à lire.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Yv 22/12/2011 10:35

J'ai beaucoup aimé ce polar et puis, en plus il se passe dans ma ville, c'est toujours assez drôle de rechercher les lieux, de les visualiser... Stéphane Pajot est effectivement un grand
connaisseur de Nantes et avait déjà écrit une sorte de roman policier très original : selon les premiers éléments de l'enquête. Bonnes fêtes de fin d'année

Claude LE NOCHER 22/12/2011 11:06



Salut Yv


J'ai beaucoup aimé cette aventure nantaise de Léo Tanguy, moi aussi, même si je connais assez peu le coeur de Nantes. Allez, je te donne un scoop : Stéphane Pajot
publie un nouveau roman début janvier, qui ne devrait pas manquer de qualité également !


Amitiés.



Hervé 06/05/2011 12:29


C'est une idée... On a beaucoup parlé de la boucherie du Pont de Limonès, il y a un bail à reprendre. Une brasserie avec "terrasse aux frais", en hommage à la chambre froide du boucher ?


Claude LE NOCHER 06/05/2011 16:24



Une boucherie !!! Ah, vous ne respectez rien, vous autres, Nantais (et Carquefoliens)... Pensez aux victimes et à leurs proches,
voyons.


Pour la brasserie facile d'aménager une terrasse reposante dans le jardinet, oui : les dalles ont bien été remuées, ça servirait de socle à bétonner. J'hésite sur
l'enseigne "Bistrot du Pont de Ligonnès" ou bien "Chez Xav'et Colette, de Rome" ? Bon, le projet est lancé...


Amitiés.



Hervé 06/05/2011 09:01


Oui Claude, Stéphane est un fin connaisseur de la vie nantaise d'hier et d'aujourd'hui. Aujourd'hui par exemple il sera, en compagnie de Lalie Walker, au café du Port à Trentemoult, pour un
apéro-dédicace qui promet d'être sympathique. De 18 à pas d'heure...


Claude LE NOCHER 06/05/2011 10:10



Salut Hervé,


C'est bien ce que décrit ici Stéphane Pajot, d'interminables soirées au bistrot, avec breuvage local coulant à flot.


Le café du Port de Trentemoult, c'est bien, mais quand est-ce que vous créez en association la brasserie du Pont de Ligonnès ? Je verrais bien ça boulevard
Robert-Schuman, quartier coquet où une maison vient de se libérer. Humour de mauvais goût, je te l'accorde. Puisqu'on parle de Nantes, de crimes, etc, ça m'est venu tout seul, désolé !


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/