Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 04:55

Beaucoup de romanciers populaires ayant eu une longue carrière d'auteurs ont été évoqués ici, mais pas encore l'œuvre de Charles Exbrayat (1906-1989).

Il est temps d'y remédier, en présentant deux titres parmi la longue liste de ses romans. 

 

"Le clan Morembert" (1970)

Le meurtre d'Yvonne Saligny embarrasse les gendarmes autant que le commissaire de police d'Annonay, en Ardèche. D'une part, il s'agit d'un double assassinat car Barnabé, le père d'Yvonne, a aussi été supprimé. Surtout, cette affaire pourrait bien concerner la plus puissante famille de la ville, les Morembert. S'il est lucide, devinant que ces gens vont lui mettre des bâtons dans les roues, le commissaire Cernil reste plutôt serein. Il se sait suffisamment obstiné pour poursuivre l'enquête, malgré les embûches. Le journaliste Rocheret, qui osa s'en prendre à cette famille au point d'en subir les conséquences, peut s'avérer un allié fort utile.

Ces Morembert, qui sont-ils ? L'aîné Mathieu dirige avec fermeté la vie et les affaires du clan. Le cadet Hugues, séducteur désormais vieillissant, est le bras droit de Mathieu. Paul, le plus jeune frère, apparaît moins impliqué dans les affaires familiales. Marié depuis peu à une jeune arriviste, Colette, il conserve néanmoins l'esprit de clan des Morembert. Il semble qu'Yvonne ait été assassinée parce qu'elle faisait chanter cette famille depuis quelques mois. Son bébé aurait pour père l'un des Morembert. On pense à Phillippe, le dernier de la lignée, fils d'Hugues. Il est possible que Barnabé ait repris à son compte le chantage, dès la mort de sa fille. Hypothèses trop simplistes, estime le commissaire.

Hugues affirme finalement être le père de ce bébé. Témoignage confirmé par son épouse, qui admet avoir été au courant. Le policier Cernil reste modérément convaincu. Quand il interroge Philippe, fiancé à une jeune fille d'un bon milieu, celui-ci avoue à son tour être le père de l'enfant d'Yvonne. Comme il semble très épris de sa fiancée, le doute subsiste. L'enquêteur peut autant suspecter Paul, en réalité. C'est une certaine Mme Montastruc qui va, sans le savoir, donner la meilleure piste au policier. Toutefois, d'autres décès pourraient remettre en cause ses suppositions...

Exbrayat : Le clan Morembert – Le château des amours mortes

"Le château des amours mortes" (1980)

Le chef Bollène est bien content d'être gendarme dans ce paisible petit village de Révezat. Très ouvert d'esprit, il exprime une tolérance qui agace fort son collègue Masson (un pur imbécile) et qui surprend le nouveau venu, Cambourière. La suite démontrera que Bollène a raison de ne pas se fier aux apparences, de refuser les préjugés. Les braconniers ou les vagabonds ne sont pas obligatoirement des coupables, quoi qu'on en dise.

Drôle d'ambiance au château de la Rabatelière. Bien qu'elle n'en sorte plus, ne quittant guère sa chambre, la vieille comtesse règne encore sur les ultimes membres de sa famille. Tant d'entre eux sont déjà morts ! Le petit Fabien a, lui aussi, failli y passer. Qui donc peut vouloir du mal à cet enfant ? Quand la comtesse est retrouvée morte, le médecin ne tarde pas à comprendre que c'est un meurtre. Le chef Bollène et jeune Cambourière enquêtent sur une brochette de singuliers personnages.

Clotaire, le nouveau comte, se prend pour un brillant orateur, plaidant des causes judiciaires anciennes. Mireille Tilleux, sa supposée secrétaire, se prend quant à elle pour une grande danseuse. Horace, jeune professeur, s'affiche dans la lignée des Rabatelière. Sa cousine Michèle, dont il est amoureux, ne rêve que de quitter ce château où elle n'a jamais eu sa place. Il y a aussi Chilpéric, enfant non reconnu par le père de Clotaire, vagabond philosophe. Sans oublier Agathe et Alphonse, vieux employés de la comtesse. Un coupable venant de l'extérieur, le gendarme Bollène n'y croit guère. C'est parmi les habitants du château qu'il existe un assassin, même s'il éprouve de la difficulté à étayer ses soupçons. Il devra attendre que son collègue Masson se fasse assommer pour y voir plus clair. À condition que ce ne soit pas encore une fausse piste...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story
commenter cet article

commentaires

Yv 18/08/2013 09:28

Salut Claude, je peux dire que j'ai découvert les romans policiers ou noirs avec Exbrayat (si j'exclus les bibliothèques vertes). Humour, personnages hors normes et tellement de choses dans ces romans, il reste pour moi une référence en la matière.
Amicalement

Claude LE NOCHER 18/08/2013 09:39

Salut Yv.
En effet, un peu comme San-Antonio en ce qui me concerne, Exbrayat fait partie de nos "premières amours", même si nous passons ensuite à d'autres styles. Humour, oui, et ça fait toujours du bien. Mais des histoires plus riches qu'on pourrait le penser, en réalité. Relisons aussi Exbrayat !
Amitiés.

Max 16/08/2013 21:05

Bonsoir Claude (et les autres),
Un auteur populaire et prolifique, très sous-estimé, peut-être à cause de sa veine comique, Imogene ou Tarchini, à laquelle on aurait tort de le réduire, autant de bouquins dont je garde un excellent souvenir !
Ses bouquins "sérieux" sont remarquablement bien construits, et Exbrayat est un habile chroniqueur de la vie de province, ville ou campagne, et sait camper des personnages intéressants et crédibles.
Encore un auteur qu' il me faudrait relire....
Encore un....
Amicalement,
Max

Claude LE NOCHER 16/08/2013 21:21

Bonsoir Max
J'adorais la série Imogène (dont les romans étaient conçus comme des pièces de théâtre en quatre ou cinq actes), ses autres comédies "anglaises" et tous ses romans "ruraux", bien proches de la réalité française. Il est parfaitement injuste de sous-estimer Exbrayat (que nous avons tous adoré). En partie, c'est parce qu'il était très loin du roman noir urbain, je crois. Alors que, c'est exact, ses portraits étaient bien plus crédibles que dans beaucoup de romans se targuant de "réalistes". Relire Exbrayat, de temps à autres, ne peut pas faire de mal - car c'est une bonne occasion de sourire.
Amitiés.

Oncle Paul 16/08/2013 10:48

Bonjour Claude
Cela fait un bout de temps que je pense justement à Exbrayat, surtout ses romans lyonnais, cévenols et auvergnats. Des romans que j'ai dévoré dans les années 70/80 et depuis je les ai mis de côté dans ma mémoire, mais seulement dans ma mémoire. Pas de fiches d'écrites.
Amitiés

Claude LE NOCHER 16/08/2013 11:22

Salut Paul
J'ai le même problème avec Exbrayat : j'en ai dégusté des dizaines, mais je faisais très peu de fiches sur ces romans-là. Sans doute la joie de lire ces bonnes comédies policières nous rendaient moins enclins à résumer ces livres ? Néanmoins, il est bon de rappeler quelques titres de cet auteur... que tous les amateurs de polars ont lu.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/