Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 04:55

Éric Lallot, cinquante-et-un ans, cent-quinze kilos, est le patron du restaurant Le Gusto au cœur du Vieux-Lille. Ce cuisinier s'est beaucoup investi pour figurer parmi les meilleurs. Assisté d'Olivier, ex-légionnaire et as des fourneaux, Éric sert une clientèle de gourmets aisés. Sans doute s'est-il montré trop ambitieux et optimiste à outrance. Aujourd'hui, il est lourdement endetté. Par ailleurs, ayant perdu au jeu, il doit aussi une belle somme à son ami Bob. On lui envoie une paire de brutes afin de lui rappeler qu'il doit payer d'urgence. Ceux-ci lui tranchent un bout de doigt, pour qu'il mesure la menace. Mais il n'y a pas que des soucis dans la vie d'Éric. Sa compagne Sandrine, trente-cinq ans, vient d'accoucher de leur bébé, Lucas. À part une légère particularité du nouveau-né, Éric devrait savourer le plaisir d'être père. Son enfance n'ayant pas été si rose, il hésite pourtant à assumer un rôle paternel qu'il n'a pas exactement choisi.

Le notaire Wobart vient opportunément proposer un contrat mirifique à Éric. Son client est un homme fortuné revenu en France après avoir fait fortune aux États-Unis. Il l'engagerait pour dix jours, dans son château. En contrepartie, il paierait toutes les dettes d'Éric, avec même un joli bonus. Voilà une offre que le cuisinier ne peut refuser. On le conduit bientôt chez son riche client. Éric s'aperçoit que le château est celui du village de son enfance, qui appartenait alors à la dominante famille Glorieux. Industriels paternalistes employant des milliers d'ouvriers, ils s'enrichirent grâce à la toile de jute. Plusieurs décennies plus tôt, leur empire s'écroula, en grande partie à cause des nouvelles matières textiles. La grand-mère d'Éric tenait un bistrot dans le village. Sa mère, il en garde un souvenir mitigé, car elle le culpabilisa longtemps. Sylvaine, employée au château, est de la même génération qu'Éric. Le retour d'Éric par ici semble un peu la contrarier.

Le château est resté à l'abandon pendant une vingtaine d'années. C'est Antoine Glorieux, ultime descendant de la lignée, qui l'a fait récemment rénover. D'ailleurs, la cuisine est toute neuve, le nec plus ultra. Désormais septuagénaire, Antoine Glorieux largua un jour sa famille new-yorkaise, avant de devenir un artiste-peintre très coté. Ses œuvres lui ont permis d'amasser une belle fortune. Il vit maintenant avec la séduisante Jennifer, qui ne fait pas ses quarante-quatre ans. Éric concocte ses meilleurs plats, dont Glorieux peint le résultat chaque jour. Mais le cuisinier sent une vive hostilité de la part d'Adrien, le mari de Sylvaine, un rustre ne s'exprimant qu'en patois. Éric doit sans doute lui imputer les deux incidents dont il est victime. Il n'est pas convaincu que Jennifer soit une alliée, non plus. Restant sur ses gardes, Éric s'interroge sur le généreux contrat de Glorieux. Probablement a-t-il raison de craindre la suite des événements...

Jean-Marc Demetz : Le doigt du sang (Nouvelles Éd.Krakoen, 2013)

Les bons polars, aux intrigues bien pensées et construits avec soin, sont nombreux. Si la narration est fluide, ces romans sont généralement très plaisants. Certains auteurs vont plus loin. Une véritable tonalité se distingue dans leurs suspenses. Jamais aucune lourdeur n'apparaît dans le récit, aussi dense soit-il. Cette ambiance qu'on nous décrit, elle sonne juste. Ces personnages, parfois étonnants, on leur a apporté une grande crédibilité. Les cogitations des protagonistes ou leurs souvenirs, tout ça est légitime. L'auteur a su trouver le meilleur tempo pour nous raconter les faits, peaufinant les situations afin qu'elles ne soient jamais artificielles. Jean-Marc Demetz fait partie de ces romanciers réussissant, grâce à leur ton personnel, à nous entraîner dans de passionnantes histoires.

Énigmatique, ce polar l'est logiquement. On y trouve bien d'autre chose. La comparaison artistique entre cuisine et peinture, par exemple. L'introspection inévitable, avec une mélancolie envahissante, lorsque quiconque revient en pèlerinage sur les lieux de son passé, également. Sans négliger un aspect social, quand on nous rappelle le poids qu'eurent ces industriels du nord de la France. Et le paysage de ces cités ouvrières peu propices à la révolte : “Glorieux tenait ses employés dans ces maisons, comme Dieu tient les hommes dans sa main.” Un système ayant de bons côtés, mais qui n'enrichissait que les nantis. Autant qu'une belle intrigue, c'est ce climat-là qui séduit dans un tel suspense. Voilà un roman du meilleur niveau, méritant d'être découvert par un large lectorat.

Jean-Marc Demetz : Le doigt du sang (Nouvelles Éd.Krakoen, 2013)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2013 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 07/05/2013 17:54

Bonjour M. Le Nocher,

C'est encore un livre à la distribution pour le moment confidentielle ?
Ce titre de Jean-Marc Demetz n'est pas référencé sur Amazon.fr . Il l'est sur le site de la Fnac , mais indisponible dans leurs magasins.

Auriez-vous le moyen de contacter Caryl Férey ? Afin que vous lui demandiez s'il lui resterait chez lui, pour en acheter un, des exemplaires de " La cage aux lionnes " ( Syros, collection Souris noire, 2006 ), en polar jeunesse, le premier opus des aventures de son personnage Alice ?
Ce livre est épuisé en neuf et se trouve difficilement d'occasion, à la différence des volumes suivants de cette série ( Alice au Maroc, chez les Maoris, et l'Afrikaner de Gordon's Bay ).
Je suppose que vous n'avez pas vous-même dans votre bibliothèque ce titre à vendre ?

Par ailleurs, avez-vous connaissance de nouveautés à propos de John-Erich Nielsen ?
Votre dernière chronique
http://action-suspense.over-blog.com/article-john-erich-nielsen-crime-a-l-heure-du-tay-editions-hoh-108263029.html
date de juillet 2012.
Je viens de regarder son site www.scottishday.net , mais en cliquant sur la rubrique Romans policiers, on a son autre site headoverhills.com.fr , qui était visitable il y a quelques mois, mais actuellement on dit " Le nom de domaine est réservé,
le site est probablement en cours de construction ou inactif. "

Sur Amazon.fr , toujours aux Editions Hoh, puisqu'il est son propre éditeur, on annonce bien la réédition de cerains titres, et semble-t-il un nouveau : " Malédiction irlandaise ".

Cordialement

Claude LE NOCHER 07/05/2013 20:28

Bonjour Philippe
Comme vous le savez, j'évoque ici aussi bien des stars (tel Stephen King) que des auteurs talentueux peu connus (tel J.M.Demetz). Ce mélange montrant la diversité de la littérature populaire fait ma fierté, d'ailleurs.
Vous n'ignorez pas non plus que les Nouvelles Editions Krakoen, aujourd'hui dirigées par Gilles Guillon, en sont encore à leurs débuts. Diffusion confidentielle, si l'on veut (encore que la société Diffusion G s'occupe de leurs produits). C'est pourquoi j'ai indiqué le lien avec leur site, où l'on peut commander les livres. Et les libraires indépendants font souvent l'effort de satisfaire leurs clients, concernant ces petits éditeurs.
Je n'ai pas de nouvelles récentes des éditions Head Over Hills, ni de l'inspecteur écossais Sweeney. Certes, J.E.Nielsen s'était installé non loin de chez moi. Mais, pas plus que tous les Parisiens ne se connaissent, les Bretons ne sont pas non plus en contact permanent. Ces romans sortent généralement pour l'été. Je ne manquerai pas de m'informer, d'ici là.
Je ne peux pas joindre personnellement Caryl Férey, non (et je n'ai pas ses romans jeunesse dans mes collections). Peut-être pouvez-vous tenter de contacter Natalie Beunat, co-directrice de Souris Noire) via les éditions Rivages. Elle vous renseignerait mieux que moi. J'avoue mal connaitre la quantité de diffusion de ces collections jeunesse. Il est vrai qu'en 2006, Caryl restait (pour le grand public) un débutant. Quelque part dans mes archives, j'ai pris une photo de lui et d'Hervé Claude, au Festival Interceltique de Lorient, cette année-là, je crois.
Amitiés.

Oncle Paul 07/05/2013 11:43

Bonjour Claude
Tu me tentes... !
Amitiés

Claude LE NOCHER 07/05/2013 11:44

Je serai affirmatif, mon cher Paul : laisse-toi tenter ! Franchement, un excellent roman de Jean-Marc Demetz, qui possède un vrai talent.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/