Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 04:55

Blister Creek est un petit village de huit cent habitants, niché dans une vallée l'Utah. Sans fuir la civilisation, on vit ici quelque peu à l'écart du monde. Ce village a été fondé par des mormons de l’Église de la Seconde venue du Christ. Ceux-ci ne veulent pas être confondus avec ceux de Salt Lake City. Car si l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a renoncé depuis longtemps à la polygamie, les fondamentalistes de Blister Creek pratiquent toujours le mariage plural. Par exemple, la famille du patriarche Taylor Kimball compte six épouses, et une vingtaine d'enfants. Ainsi que ses deux fils adultes, Gideon et Taylor Jr. On remarque qu'il y a plutôt davantage de femmes que d'hommes, à Blister Creek. Sans doute parce que certains jeunes, ne voyant guère d'avenir dans cette communauté, s'en sont éloignés. On les nomme les Garçons Perdus, les considérant comme des parias. Le manque d'éléments masculins oblige à engager des ouvriers Mexicains illégaux.

À Calgary, dans l’État d'Alberta au Canada, le village d'Harmony est similaire à Blister Creek, peuplé par les mêmes mormons polygames. Cette communauté est dirigée par le patriarche Christianson. Son fils aîné Jacob, 26 ans, est étudiant en médecine à Calgary. Il masque à peine sa tiédeur religieuse, lui qui est plus proche du monde réel. Sa sœur Eliza est encore adolescente. Ainsi que le veut la tradition, on pense déjà à son futur mariage. Cela n'enchante guère la jeune fille, qui voudrait faire des études, comme Jacob. Leur frère Enoch a été exclu de leur Église, devenant un des nombreux Garçons Perdus. Il a fini par trouver un job à Las Vegas, qui est à moins de trois cent kilomètres de Blister Creek. Un gouffre moral et spirituel existe entre ces deux endroits. Quant un meurtre est commis chez les mormons, le Prophète Joseph demande que ce soit Jacob Christianson qui vienne enquêter, afin d'écarter les autorités. Il sera accompagné de la jeune Eliza.

Amanda Kimball, une des épouses du patriarche, a été égorgée aux abords de Blister Creek. Si elle n'a pas été violée, Jacob s'aperçoit qu'on lui a d'abord coupé la langue, ce qui rappelle un rituel typique de leur religion. Taylor Kimball accuse les ouvriers mexicains, hypothèse improbable pour Jacob. Parmi ces virils étrangers, Eliza n'est pas insensible au charme du bel Eduardo. Toutefois, le rôle de la jeune fille consiste à observer les femmes du village. La mûre Charity domine les épouses Kimball. Eliza interroge plus volontiers sa propre demie-sœur Fernie Kimball, à laquelle la victime hésitait à faire confiance. Enoch Christianson aurait été vu à Blister Creek récemment. Étrange, puisqu'il n'a plus le droit d'y revenir. Jacob et Eliza le contactent en se rendant au Caesar's Palace de Las Vegas. Difficile de lui faire dire ce qu'il sait, avant qu'il s'enfuie. Après avoir été menacés, le frère et la sœur retournent à Blister Creek. Découvrir quel juteux trafic est manigancé par certains de ces mormons s'avère fort dangereux...

Michael Wallace : Les Justes (MA Éditions, coll.Pôle Noir, 2013)

Le film “Witness” (1985) avait pour cadre une communauté amish, avec son rejet absolu de la modernité. Les mormons fondamentalistes décrits par Michael Wallace sont un peu moins rétrogrades. Bien qu'ils aient des relations avec l'extérieur, la plus stricte religion reste omniprésente dans leur vie. Les autorités fédérales gardent un œil sur ces “Églises”, tolérées tant qu'elles ne transgressent qu'une seule loi, la polygamie étant interdite aux États-Unis. Outre les règles religieuses visant la perfection, excluant sans merci les jeunes supposés moins forts, le mariage est obsessionnel dans cette secte. Des unions multiples qui n'empêchent probablement pas la consanguinité. Leur mode de vie sévère peut cacher des pratiques très peu honorables, la nature humaine étant partout autant faillible. Si un meurtre est commis en leur sein, on imagine que ces sectes agissent comme ici.

Eliza ne réalise pas pourquoi on les reconnaît alors qu'ils ont une allure ordinaire. Elle ne comprend pas que c'est leur arrogance, leur air supérieur qui les trahit. Réaliste, son frère compare leur communauté à des lions : “Une troupe de lions consiste en une poignée de mâles, souvent des frères, et un grand nombre de femelles. − Oui, et ce sont les femelles qui chassent, comme nous qui faisons tout le travail ici, quoi” réagit Eliza. Si l'intrigue est intéressante et bien menée, on retient en priorité le portrait d'une communauté insolite, atout majeur de ce suspense. On nous dit que l'auteur en est issu, ce qui explique qu'il en parle avec moult détails crédibles.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2013 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 09/06/2013 12:40

Bonjour M. Le Nocher,

A propos des Saints des Derniers Jours - donc pas ceux représentés dans ce roman - , j'avoue que cela me dérange quelque peu de savoir qu'Anne Perry - grand auteur et que j'ai eu le plaisir de rencontrer dans une librairie à Paris fin 2010 quand elle est venue présenter en France son dernier livre d'alors, sur la route de la soie - fasse partie de cette secte.

http://en.wikipedia.org/wiki/Anne_Perry

Later life

" For a period she lived in the United States, where she joined The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints in 1968. "

En parlant du film néo-zélandais de Peter Jackson Créatures célestes ( Heavenly Creatures, 1994, avec Kate Winslet ), avez-vous déjà vu le lien vers ce très intéressant mémoire ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9atures_c%C3%A9lestes

Juliet Hulmer et Pauline Parker : un cas d’homosexualité féminine à l’adolescence - Mémoire de DESS de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent revenant sur la relation entre les deux filles et sur leur crime

http://sommeils.free.fr/Juliet_Hulme_et_Pauline_Parker.pdf

Marie Carpentier

Faculté libre des sciences humaines
2004

Cordialement

Claude LE NOCHER 09/06/2013 17:11

Bonjour Philippe
Je jetterai un coup d'œil à ce (long) mémoire que vous citez.
Concernant Anne Perry, elle semble effectivement être devenue adepte des mormons de Salt Lake City, en 1968. Souvenons-nous que cette époque (+ou- celle de "Jésus Christ Superstar" ou, sur le mode ironique, du film de Jean Yanne "Tout le monde il est beau...") était propice aux conversions. Les mormons apparaissaient comme une Eglise plus sérieuse que la multitude de sectes existant aux Etats-Unis. Si toutes pratiquent un certain "bizness" autour de leur religion, les mormons sont assez subtils. Par exemple, en utilisant la généalogie, dont ils tiennent des registres exclusifs. Ou en évitant le prosélytisme direct (façon Témoins de Jéhovah), privilégiant des moyens plus détournés (même si ça fait partie de leur "formation"), en entreprise par exemple. En France métropolitaine, ils ne seraient que 36000, plus 22000 en Outre-Mer (au total, 120 lieux de culte). C'est dire qu'ils ont peu d'impact, quand même. Quant à leur position face à la polygamie, elle ne manque pas d'hypocrisie (c'est un avis perso). Soi-disant abandonnée dès 1890, elle est restée tolérée jusque vers la fin du 20e siècle. Aujourd'hui, Salt Lake City semble condamner les fondamentalistes.
Des infos ici : http://lesmormons.e-monsite.com/
Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 09/06/2013 08:42

Salut Claude, c'est bien pour cela que je vais le lire, pour le portrait d'une communauté que l'on ne connait pas. La semaine dernière j'ai lu Les hamacs de carton de Colin Niel et il m'a fait voyager en Guyane. ça sert aussi à ça le polar, voyager et rencontrer des gens qu'on ne cotoierait pas autrement. Amitiés

Claude LE NOCHER 09/06/2013 08:54

Salut Pierre
Si j'ai lu récemment deux romans (La Vierge-Folle, et La vengeance de Baudelaire) se passant vers 1860-1870 à Paris, c'était bien pour en découvrir le décor et l'ambiance. De même ici, c'est le contexte qui fascine. Le personnage lucide de Jacob nous aide à mieux cerner leur caractère profond. L'auteur ne les juge pas, mais constate leur décalage avec la société. Il y a le contraste aussi, entre Las Vegas et cette bourgade. Un roman à ne pas manquer, je pense.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/