Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 07:48

C’est à Montmartre que se situe l’univers du commissaire Léon. C’est là qu’il habite, avec sa envahissante mère Ginette. Plus Belge qu’elle, ça n’existe pas. Plus intrusive dans la vie de son fiston Léon, c’est pas imaginable. Il y a aussi le chien du commissaire, Babelutte. À peu près inutile, car sans le moindre flair. Toujours prêt à fuguer, dès que ses instincts sexuels se réveillent. Le QG de Léon, c’est Le Colibri, le bistrot de Jeannot (pas loin du Lux Bar, cher au regretté Bernard Dimey). La fine fleur de la faune montmartroise y est ancrée quasiment du matin au soir. Il paraît même qu’on y croise parfois des auteurs de polars, Thierry C. ou Mouloud A. Et puis, il y a le commissariat où Léon tricote en cachette de ses adjoints, pour s’empêcher de fumer. Nina Tchitchi, Pinchon et Bornéo, voilà une équipe de policiers hors norme qui s’active, même si leurs résultats peuvent laisser sceptique.

Le commissaire Léon part enfin en vacances, et même en croisière. Pas aux antipodes, sur un paquebot luxueux. Tout en restant aux portes de Paris, Léon et Babelutte vont naviguer sur le Canal de l’Ourcq. Un voyage bucolique et solitaire pour le commissaire, qui n’a pas embarqué sa mère Ginette et qui évitera de trop répondre au téléphone, si possible. Sauf que Léon découvre du côté de Sevran le cadavre d’une jeune rousse de dix-huit ans, complètement défigurée, attachée à une échelle sous l’eau, près de la rive. Si elle n’a pas été violée, elle a le lobe d’une oreille arraché. Léon appelle Nina, Bornéo et Pinchon à la rescousse, pour mener l’enquête tandis qu’il poursuit sa croisière sur l’Ourcq. Dans un coin de forêt, il découvre une maison lugubre, habitée par la petite Aurélie, qui ne parle pas, et par sa grand-mère impotente, à l’allure de vieille sorcière digne des contes d’antan.

Bien que Léon l’ignore, la fillette Aurélie est sacrément perturbée par l’image fantôme de sa mère disparue, qui s’adresse à elle dans sa tête. S’il est vrai que rôde un être pervers, la gamine pourrait être séquestrée dans la cale d’un bateau à l’abandon. Encore qu’elle soit capable de se sortir, momentanément, de ce mauvais pas. Un peu plus loin, dans les bois de Claye, c’est le cadavre d’un jeune pendu qui est à son tour retrouvé, le visage arraché comme pour la rousse. Rebelote pour l’équipe du commissariat. Léon rencontre alors Minouche et surtout son frère Bilou, drôle de bonhomme. Suspect, ce cantonnier de Villeparisis obsédé par les nains de jardin est longuement interrogé par les limiers-adjoints de Léon. Plus sûrement le profil d’un chtarbé que d’un criminel, le Bilou : en le cuisinant à point, peut-être livrera-t-il malgré tout un ou deux détails intéressants ?

Dans le même secteur géographique, une infirmière assez moche a été agressée par un type tout juste évadé de prison. En soupçonnant ce nommé Bullit, les enquêteurs sont-ils enfin sur la piste du tueur ? Rien n’est moins certain, mais en voilà un autre capable de fournir des indices. Tout en poursuivant son périple pas si paisible sur le canal, Léon va s’occuper de la petite Aurélie, tout en n’oubliant pas qu’un tueur reste dans l’ombre…

Nadine Monfils : Le silence des canaux (Pocket, 2016)

…Et s’il était entré dans la police, les histoires de sa grand-mère y étaient pour quelque chose. Elle lui avait donné le goût de l’intrigue et une fascination pour l’inexplicable. Pour lui, un criminel était une énigme.
La nature lui faisait du bien. Elle lui redonnait la force dont il avait besoin. Toutes ces nuits, il les avait passées à reconstituer les crimes. Il s’était mis tour à tour dans la peau des victimes et dans celle de l’assassin. Être flic, c’est comme être comédien ou écrivain. C’est se mettre dans la peau des autres pour ressentir et chercher à comprendre. Et le grand danger, c’est la compassion. Tant pour les bourreaux que pour les victimes. C’est là qu’on risque de basculer. De se prendre pour Dieu.

Inutile de préciser que “Le silence des canaux” est un jeu de mot en référence au roman de Thomas Harris “Le silence des agneaux”, mettant en vedette le célèbre Hannibal Lecter. Toutefois, ce sont plutôt des allusions à Georges Simenon et à son œuvre qu’il faut voir dans le présent roman. À bord de la péniche l’Ostrogoth, le créateur de Maigret navigua sur les canaux à travers la France vers 1930. De “La maison du canal” au “L’Écluse n°1”, en passant par “Le charretier de la Providence”, “Chez les Flamands” ou “Le baron de l’écluse”, canaux et cours d’eau lui servirent bien des fois de décors. Ici, le commissaire Léon embarque sur une péniche nommée “Le bateau d’Émile”, une nouvelle de Simenon. Il sera encore question d’un château de Saint-Fiacre, bien que celui de Maigret se situe dans l’Allier, alors que nous restons sur le Canal de l’Ourcq à quelques encablures de Paris.

Dans ses romans pleins d’inventivité, Nadine Monfils nous offre un feu d’artifice coloré de fantaisie, d’humour débridé, de caricatures réussies. Néanmoins, jamais elle n’omet que la "comédie policière" se base obligatoirement sur une intrigue criminelle, si possible forte. La noirceur qu’elle décrit est héritée des contes d’autrefois qui, s’ils sont édulcorés pour les enfants, étaient d’une férocité cruelle. Le crime n’épargne pas les petites filles, c’est un des thèmes souvent exploités par cette auteure. Le surnaturel ou l’ésotérisme ne suffisent pas toujours à les sauver des griffes d’obsédés martyrisant leurs victimes (et les ours en peluche), quel que soit le rôle joué par une sorcière dans l’histoire. Une drôle d’alchimie entre noirs mystères et francs sourires, voilà ce qui rend vraiment agréable la lecture des suspenses originaux de Nadine Monfils.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PIERRE FAVEROLLE 13/11/2016 16:32

Salut Claude, Lu ! j'ai lu les 4 premières enquêtes du commissaire Léon. Tiens, faudrait que je m'y remette ! Amitiés

Claude LE NOCHER 13/11/2016 16:57

Salut Pierre
Chronologiquement, c'était la 4e enquête du commissaire Léon, toutes excellentes.
Amitiés.

Philippe 09/11/2016 19:33

Rebonsoir M. Le Nocher,

Voyez aussi la réaction à l'élection de Donald Trump de l'auteur du blog Furrowed Middlebrow que je mentionne parfois.
( Je sais qu'Action-Suspense est apolitique, Furrowed aussi. Mais j'ai pensé pouvoir aborder ce sujet. )

http://furrowedmiddlebrow.blogspot.fr/2016/11/the-victory-of-barbarians.html

Cordialement

Claude LE NOCHER 09/11/2016 20:16

Bonsoir Philippe
N'étant pas électeurs américains, nous autres citoyens français ne pouvons émettre une opinion sur cette élection de Donald Trump. Nous avons seulement été témoins de la violence extrême du personnage et de ses partisans. Mme Clinton apparaissait moins enragée contre le reste de la planète que D.Trump, même si elle n'était pas non plus très convaincante, loin s'en faut.
Les électeurs anti-Trump ne se sont pas mobilisés, les électeurs anti-Brexit ne s'étaient pas mobilisés, les électeurs anti-Pegida en Allemagne ne se mobilisent pas... Puisque le peuple accepte d'être manipulé, tout va bien, non ?
Amitiés.

Philippe 09/11/2016 17:40

Par ailleurs, aviez-vous entendu parler du film " Marguerite et Julien " de Valérie Donzelli, avec Anaïs Demoustier et Jérémie Elkaïm, histoire vraie d'un amour incestueux au 16ème siècle sous Henri IV ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marguerite_et_Julien

https://fr.wikipedia.org/wiki/Julien_et_Marguerite_de_Ravalet

http://www.lebeautemps.fr/2010/10/16/les-anges-maudits-de-tourlaville-lhistoire-vraie-de-julien-et-marguerite-de-ravalet/

Je vous recommande surtout de regarder cette chronique-là, avec de belles photos de Tourlaville en Normandie.

Il est question d'un livre :

https://www.parislibrairies.fr/livre/9782258106581-les-anges-maudits-de-tourlaville-yves-jacob/

Les Anges maudits de Tourlaville
Yves Jacob
Presses De La Cité, Terres De France, 9 avril 2015

( Coquille dans le texte de présentation : ils furent non pas guillotinés comme indiqué, la guillotine malgré des précurseurs n'étant apparue en France qu'en 1792 sous la Révolution, mais décapités à l'épée de justice. )

Cordialement

Claude LE NOCHER 09/11/2016 18:23

Bonjour Philippe
Ce château n'est pas sans rappeler ceux des très belles illustrations de Michel Gourdon.
Puisqu'il est question de Normandie, de la région de Cherbourg, vous aurez sûrement apprécié la demande d'Hervé Morin :
http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/11/08/25001-20161108ARTFIG00293-herve-morin-exige-une-meteo-qui-mette-mieux-en-valeur-sa-region.php
Un ancien maire de Quimper avait aussi souligné que la météo de Brest n'était ni celle du Finistère en entier, ni celle de toute la Bretagne. On sait que les présentateurs météo sont plus accommodants avec les régions du Sud qu'avec tout le reste de la France.
Amitiés.

Philippe 09/11/2016 17:25

Bonjour M. Le Nocher,

Vous savez que le capybara, d'Amérique du Sud, est le plus gros rongeur du monde ? Figurez-vous une sorte de hamster géant mesurant jusqu'à 1m40 et pesant de 35 à 65 kg soit plus que certaines personnes.

http://capybarafacts.com/

https://fr.yummypets.com/mag/2013/05/15/le-capybara-un-nouvel-animal-de-compagnie-8769

Cordialement

Claude LE NOCHER 09/11/2016 18:29

Cher Philippe
Cette folie de ce que l'on a appelé les NAC a des conséquences désastreuses sur la nature en France, vous ne l'ignorez pas. Les mignonnes petites tortues et autres gentils serpents exotiques sont lâchés dans les campagnes dès qu'ils grossissent, car les citadins ne savent qu'en faire. Ce n'est pas être amoureux des animaux que de posséder ces bébêtes-là ! D'autant moins pour un "bestiau" comme ce capybara.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/