Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 04:55

Parmi les nouveautés disponibles en format poche au printemps 2013, il faut retenir “Captif” de Neil Cross, chez 10-18. Romancier et scénariste, l'auteur montre ici une parfaite maîtrise des rouages de son histoire. Un excellent suspense noir.

 

Neil Cross : Captif (Éditions 10-18, 2013)

Kenny Drummond vit dans la région de Bristol, en Angleterre. Âgé d’environ quarante ans, cet homme aux cheveux déjà blancs vient d’apprendre qu’il n’en a plus que pour six mois à vivre. Kenny a peu d’amis proches. Il est resté en bon termes avec son ex-compagne Mary. Celle-ci est mariée à Steve, avec qui elle a deux enfants. Tous aiment bien Kenny. Quelques années plus tôt, il fut témoin d’une tentative de kidnapping. Il a gardé le contact avec la policière Pat Maxwell. Aujourd’hui retraitée, elle habite dans un mobil-home. Kenny repense à une amie d’enfance avec laquelle il fut complice à l’école. Il demande à Pat de retrouver cette Callie Barton. L’ex-policière confie cette mission à Paul Sugar, un détective ringard endetté.

Callie Barton a épousé Jonathan Reese, un paysagiste de Bath. Un couple sans enfant, pas sans problème. Dans les archives de la police, on trouve la trace d’une dispute conjugale ayant dégénéré. Callie retourna vivre auprès de son mari. En juin 2004, elle a brutalement disparu, s’est volatilisée du jour au lendemain. Le mari a subi quatre interrogatoires, mais n’a jamais été inculpé. Dans les journaux et par Internet, Jonathan Reese a lancé des appels pour avoir un signe de vie de Callie, sans succès. Kenny se rend à Bath dans son Combi orange vif, laissant Mary et Pat sans nouvelles. Il pénètre par effraction dans la maison de Jonathan Reese. Quand l’alarme retentit, Reese et son copain Ollie ne tardent pas à arriver. Pas plus que la police, ils ne repèrent Kenny. Il s’est réfugié dans le grenier, bloqué pour la nuit.

Pensant disposer d’assez d’indices, Kenny est convaincu que Jonathan Reese est le meurtrier de son épouse Callie. Il l’enlève et le séquestre dans son cottage près de Bristol. Tout ce que veut Kenny, dont la santé faiblit peu à peu, ce sont les aveux du mari. Celui-ci continue à nier toute implication. Ollie et Becks, la petite amie de Jonathan Reese, s’inquiètent de sa disparition. La police ne parait pas pressée d’entamer une enquête. Bientôt, la situation semble une impasse pour le ravisseur et son prisonnier...

Diaboliquement agencée afin d’offrir une belle intensité, l’intrigue progresse dans la noirceur. Difficile de lâcher ce suspense très prenant, ce récit raconté sur un rythme idéal. Ce n'est pas seulement grâce à son efficacité technique que ce roman s’avère si convaincant. L’histoire suit le héros, ne négligeant pas les importants rôles annexes. L’auteur nous présente des personnages issus du quotidien, donc très crédibles. La petite famille de Mary, Pat l’ancienne policière usée, un combinard pourri de dettes, un mari artisan qui a tourné la page après que sa femme ait disparu, autant de gens ordinaires entraînés dans une affaire sombre, criminelle. Incertaine et violente également, car Kenny n’a plus rien à perdre. Armé d’un simple pied-de-biche et d’un couteau, il peut causer de graves dégâts dans cette fuite en avant vers la vérité allant même un peu plus loin encore. Très excitant.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs Polar_2013
commenter cet article

commentaires

Serge 31 26/04/2013 22:54

Salut Claude.
Rien lu de lui. Cross est, comme tu le précises, scénariste. Notamment de la très convaincante mini série "Luther", diffusée il y a quelques mois.
Amitiés.

Claude LE NOCHER 27/04/2013 05:57

Salut Serge
Les deux titres de Neil Cross, "L'homme qui rêvait d'enterrer son passé" et "Captif", sont disponibles en poche. La tonalité du premier peut paraître un brin déroutante, c'est assez "sinueux", encore que j'ai bien aimé. "Captif" est d'une narration plus limpide. Davantage percutant et sous tension, façon scénariste, en effet. Si tu testes, je ne crois pas que tu seras déçu.
Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 25/04/2013 06:56

Salut Claude, Neil Cross, voilà un auteur dont j'ai essayé un roman et qui ne m'a pas plu. Je devrais peut-être ... quand les journées auront 48 heures .... Amitiés

Claude LE NOCHER 25/04/2013 07:43

Salut Pierre
Oui, même si nous sommes assez bien organisés, je crains que les journées de 24h soient bien trop courtes. En particulier, pour découvrir tous les polars intéressants. Je garde un très bon souvenir de ce titre de Neil Cross.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/