Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 14:54
 

Deux romans d'Alain Emery

(Astoure Editions, « Breizh Noir »)

Il n'y a pas que chez les grands éditeurs que l'on trouve des auteurs de talent, nous proposant de solides intrigues. Alain Emery en est la preuve. Lauréat de nombreux prix pour des nouvelles, il s'est lancé dans le roman en 2007. Ses deux premiers titres, aux récits fluides et aux ambiances sombres, sont de vraies réussites. Même s'il y est question d'enquêtes, c'est bien le climat de ces intrigues à suspense qui s'avère convaincant.

« Le bourreau des landes » (2008)

Monnier, jeune gendarme de 22 ans, est en poste dans la réqion d'Erquy en 1950. Son supérieur, le capitaine Fabre, l'impressionne beaucoup. Héros de la guerre, encore toute proche, le charismatique Fabre reste discret sur ses exploits. M.Sarlat vient d’être assassiné à son domicile. L'assassin a brûlé les billets du coffre de ce notable local. Selon Fabre, ce pourrait être une sorte d'exécution. Le brigadier Craspin sent que c'est le premier d’une série. Effectivement, M.Asland, vieil ami fortuné de Sarlat, a disparu alors qu’il devait être en voyage. On retrouve bientôt son cadavre et celui de sa jument. Le capitaine se heurte au prétentieux procureur, qui exige une enquête rapide. Aujourd'hui incarcéré, Méliès fut actif à l’époque de l’épuration. Ce douteux résistant ne cache pas sa haine des collabos. Opinion aussi entendue par les gendarmes dans les bistrots des environs. Mme Lebrac et son mari infirme furent des amis de Sarlat et Asland. Comme eux, elle a soutenu l’ordre nouveau nazi, ce dont elle est fière. Fabre n’est pas surpris qu’elle soit assassinée peu après qu’il l’ait interrogée. Le capitaine commence à discerner la logique du tueur, qui assouvit une mortelle vengeance...

« Erquy sous les cendres » (2007)

Octogénaire, Gaby Lardent raconte à un visiteur l’affaire qui a secoué la région voilà un quart de siècle… Un matin de novembre, Gaby repêche la jeune Lorette, 20 ans. Revenue depuis peu à Erquy, elle est apparue déboussolée, hagarde. Son suicide par noyade paraît certain. On évoque une déception amoureuse. Ses parents quittent bientôt le secteur. L’ex-petit ami de Lorette confie à Gaby que c’est elle qui a choisi de le quitter, pour aller vivre loin chez sa tante. Cette dernière n’a jamais hébergé la jeune fille, semble-t-il. La mère de Lorette prétend qu’elle serait partie avec un beau barman. Gaby n'y croit guère. Sa petite enquête dérange quelqu’un. Le conducteur d’un Range Rover provoque un accident, détruisant la voiture de Gaby. Le meurtre de William, turbulent fils de notable, trouble peu les habitants. Mais l’antipathique commissaire Hansen veut un coupable. Il fait erreur en arrêtant un petit voyou local, puis le sanguin fils Lorca...

© Claude Le Nocher

 

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 08:22
Samedi 29 mars 2008, Festival "Mauves en Noir" à Mauves-sur-Loire, près de Nantes.



 
 








La radieuse Claude AMOZ (photo du haut) et le dynamique Jean-Jacques REBOUX (photo du bas)


Photos de droite, de haut en bas : Max OBIONE et Jeanne DESAUBRY, des éditions Krakoen. L'auteur de "Last exit to Brest", Claude BATHANY. Et Thierry CRIFO, cerné par la foule des admiratrices.
Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 16:21
 

UN T-REX ENTRE FEU ET GLACE

En ce mois de mars 2008, les éditions L’Archipel proposent deux beaux romans à suspense, pour les amateurs d’aventures mouvementées.

Clinton McKinzie : “La Glace et le Feu”08-McKINZIE-copie-1.JPG

L’agent spécial Antonio Burns fut le héros d’une précédente aventure, “Au-dessus du gouffre”. C’est un flic passionné de montagne, muté pour avoir abattu trois dealers. Il avait infiltré leur gang, parce qu’ils venaient de violer une enfant. Depuis, sa carrière suit une mauvaise pente. Sa vie privée n’est guère plus encourageante. Ses relations avec sa petite amie Rebecca sont difficiles. Et son frère toxicomane Roberto vient de s’évader de prison. Pour ne rien arranger, il se laisse séduire par Cali Morrow, la fille d’une star hollywoodienne harcelée dont il assure la protection. Qui en veut à Cali ? Son ex-petit ami ou un déséquilibré ? Antonio Burns va devoir affronter son adversaire sur les plus hauts sommets des Rocheuses. 08-PRESTON.JPGLes pics enneigés du Wyoming, cernés de vallées dévastées par les flammes, tel est le terrain dangereux où l’entraîne l’ennemi.

Douglas Preston : “T-Rex”

Fils d’un excentrique milliardaire, Tom Broadbent mène une vie paisible avec son épouse Sally. Un jour, il découvre un chasseur de trésors blessé par balles. Avant de mourir dans ses bras, celui-ci lui confie un carnet rempli de chiffres mystérieux. Les investigations de Tom le mènent jusqu’aux canyons du Nouveau-Mexique, sur les traces d’un fossile de T-Rex. Les cellules de cet animal vieux de 65 millions d’années contiennent une étrange particule toujours active. Tom n’est pas le seul à vouloir retrouver ce T-Rex. Un paléontologue dément et son dangereux adjoint (ancien de la CIA devenu moine), ainsi qu’une mystérieuse agence gouvernementale, sont sur la même piste. L’affaire risque de causer quelques victimes. Une aventure riche en rebondissements et en frissons, œuvre d’un auteur confirmé.

 

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Boulevard du Polar
commenter cet article
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 16:14
 

Lisa Gardner : « Disparue »

(Albin Michel “Spécial Suspense”)

08-GARDNER-Lisa.JPGLisa Gardner construit de solides suspenses, riches en mystères, destinés à un large public. Voici quelques mots sur son nouveau roman, publié en mars 2008.

Pierce Quincy, la cinquantaine, est un ancien profiler du FBI, devenu consultant en affaires criminelles, avec sa compagne Rainie. Par une nuit très pluvieuse, la voiture de Rainie est retrouvée vide sur une grande route de l’Oregon, à Bakersville. Le moteur est resté en marche, le sac à main de Rainie est sur le siège du véhicule. Son pistolet a peut-être disparu. Le policier Carlton Kincaid, de la Criminelle, soupçonne Pierce Quincy, récemment séparé de la disparue. Le fait que Rainie abuse parfois de l’alcool explique mal les faits. Aidé par sa fille Kimberly, jeune et efficace agent du FBI, Pierce Quincy tente de comprendre au plus vite ce qui s’est produit. La disparition est-elle liée à une affaire actuelle, ou à un dossier passé ? Le cas du jeune Dougie, que Rainie a pris à cœur, a-t-il un rapport ? Un inconnu sait ce qui s’est passé cette nuit-là.08-D_HAGE.JPG Sous le pseudo d’un tueur en série arrêté 80 ans plus tôt, il a déjà contacté les médias. Il réclame de l’argent, la célébrité, le pouvoir. S’il n’obtient pas ce qu’il demande, nul ne reverra Rainie vivante. Pierce Quincy se lance dans une enquête désespérée pour sauver la femme qu’il aime encore malgré leurs différents…  

Adrian d’Hagé : « La menace Omega »

(First Éditions)

1981. Le pape Jean-Paul 1er s’éteint un mois seulement après son élection. Ce décès brutal et mal expliqué pourrait arranger certains dirigeants du Vatican. Vingt-quatre ans plus tard, Jean-Paul II est au plus mal. Dans l’ombre, l’ambitieux et sans scrupule cardinal Petroni espère bien lui succéder. Il rêve depuis si longtemps d’accéder au trône convoité. Pour cela, il va devoir écarter tous ceux qui menacent son autorité : le cardinal Giovanni Donelli, qui mène une enquête au sein de la banque du Vatican ; un journaliste américain, qui fouille dans son passé ; et surtout la fougueuse Allegra Bassetti, brillante archéologue spécialisée dans les analyses ADN. Cette dernière s’est mise en tête de rassembler les fragments d’un certain rouleau Omega, dans une Jérusalem en guerre. Tous trois s’aperçoivent que cette relique attire toutes les convoitises. Le Vatican met tout en œuvre pour préserver le secret de ce rouleau, une prophétie catastrophique. Ce best-seller d’un auteur australien est un authentique thriller, s’inspirant des éternelles manœuvres vaticanes pour protéger la doctrine catholique.

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Boulevard du Polar
commenter cet article
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 10:27
 

Deux romans d'Hervé Sard

aux éditions Krakoen (2007)

 

« Vice repetita »

Février 2004. La pluie tombe dru sur la Vallée de Chevreuse, ce soir-là. Le lendemain, dans le Bois Maudit, chemin du Puits, on découvre le cadavre de Sophie, étudiante aux Beaux-Arts. Elle a été violé et tuée. Le meurtrier a laissé quelques indices, que le commissaire Landier va exploiter. Il interroge des paysans à l’ancienne, des voisins dont le fils est un simple d’esprit. Bientôt, il s’intéresse à François Leyrat, habitant tout près, qui possède une galerie d’art parisienne. Ce dandy, qui n’a pas d’alibi sérieux, connaissait la victime. ’ADN du sperme et des cheveux noirs fournit une preuve accablante contre Leyrat. Il nie tout, se justifie peu, essaie de trouver une autre explication. Cette chaussure traînant sur le lieu du crime, c’est une piste non explorée. Jugé pour complicité, Leyrat est condamné à une longue peine. En mai 2008, le témoignage d'un vagabond laisse le commissaire sceptique, mais relance l'affaire– qui ne trouvera son dénouement que bien longtemps après...

Le policier-narrateur envisage beaucoup d’hypothèses crédibles, pourtant son enquête qui n’aboutit pas, le dossier restant incomplet. Il bute sur des évidences trop simples, sur les certitudes définitives de l’ADN. Un captivant roman, fluide et énigmatique.

 

« Mat à mort »

Voilà deux ans, ce policier expérimenté fut muté au cœur du terroir ardéchois. Depuis, il laisse son adjoint Sylvain, natif de la région, se charger des affaires courantes. Une série de morts suspectes se produit dans son secteur. Un quatrième quadragénaire est décédé, lui aussi, de mort naturelle. Malgré des éléments bizarres, Sylvain est d’avis de classer l’affaire. Coïncidences ? Le cinquième mort est un ami de Sylvain. Celui-ci s’inquiète. Rivaux depuis toujours, les villages de Robignon et de Calignon semblent visés par cette série criminelle, qui se poursuit durant les semaines suivantes. On compte un total de neuf victimes. Il existe un point commun entre ces personnes, une photo de 1975 : une équipe de garçons et filles posaient après un match de foot. Sylvain en faisait partie. On détermine qui prit cette photo : Maxime était un enfant attardé, considéré comme l’idiot du village. Pourtant, il révéla plus tard de curieuses capacités...

Un flic inspiré et opiniâtre, son adjoint qui prête à sourire, une galerie de portraits plutôt caustiques, une bonne énigme, une subtile “arme du crime”, des fausses pistes, et un juste tempo narratif : telles sont les qualités de cette comédie policière, très agréable roman d'enquête.

© Claude Le Nocher

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 10:21
 

Emmanuel Sys : « Chaud beffroi »

(Ravet-Anceau, Polars en Nord)

Yves Frémaux rentre chez lui, ce jeudi soir. Soudain, sa voiture est visée par trois tirs. Des éclats de vitres le blessent légèrement.Emmanuel_Sys.JPG Une voisine a vu s’enfuir l’agresseur. Le policier Frédéric Preux et à sa collègue Monin sont chargés de l'enquête. Yves Frémaux étant à la fois commerçant et politicien, l'affaire s'annonce délicate. La victime postule pour devenir candidat UMP à la mairie de Lille. On écarte rapidement l’hypothèse d'une implication de son épouse Hélène. Mais la police interroge quatre suspects sérieux. Sylvie Morel, gérante du bar-club Caraïbo appartenant à Frémaux, a été sa maîtresse. Il l’a quittée, mais elle reste gérante. Plouvier, serveur employé par Frémaux, a été viré pour vol. Ce jeune repris de justice fréquente une bande de voyous fachos. Desmet, ami d’enfance de Frémaux, qui fut son associé, l’accuse d’avoir causé son échec social. Rigal s’estime le candidat légitime de leur parti aux élections à venir. Huit jours plus tard, une agression similaire à la première cause la mort d'Hélène Frémaux, qui utilisait la voiture de son mari...

Il s'agit d'un roman d’enquête dans la meilleure tradition. Le contexte lillois actuel, fort bien restitué, sert de décor à une intrigue solide, à la narration maîtrisée. Malgré leurs soucis personnels, le héros et sa collègue étudient toutes les pistes. Un bon suspense.

 

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 15:46

 

Nicolas Jaillet : « Sansalina»

(Editions Après La Lune, “Lunes Blafardes”)

 

Mexique, 1927. Un carnage incendiaire vise la bibliothèque de Cazcùn et sa jeune directrice, Dolores. Elle est sauvée par un nommé Guzman. Il est chargé autant de la protéger que de l’amener à Sansalina, leur ville natale. Il exécute les ordres de Don Zorfi, chef mafieux local, ami d'enfance de Dolores.

08-JAILLET-2007.JPGDès l’école, Pablo Zorfi s’affiche comme un caïd en devenir. Son instituteur, Don Jaime Vasquez ne s’y trompe pas. Avec les trois frères Martìn et Eduardo Mendes, ils forment bientôt une première bande, les Buenhombres. Pour payer ses dettes, Ramon Zorfi vend son fils Pablo à Don Fernando. Dans la ferme de celui-ci, le garçon supporte les sévices. Il finit par tuer Don Fernando, avant de fuir avec Guzman. De retour à Sansalina, il obtient l’aide de la prostituée Raquel, et de ses amies, pour s’emparer de l’hôtel Colòn. Les Buenhombres renaissent : les frères Martìn, Mendes, Guzman et Zorfi se débarrassent de Don Sisco, patron de l’hôtel et maître du quartier.

Pendant les dix années suivantes, Don Pablo Zorfi domine son univers. Il respecte à peu près le pacte des Buenhombres, le recours au meurtre étant rare. Sauf dans le cas de son père, Ramon Zorfi, auquel il ne pardonne pas de l’avoir vendu. Sinon, tous profitent de son système. Il fait même bâtir une nouvelle école. Il n’a jamais oublié Dolores, la seule qu’il ait aimé, sans doute pour son caractère volontaire. Il sait qu’elle a réussi ce projet de bibliothèque. Dans l’ombre, Mendes planifie sa trahison. Utilisant Ramon Zorfi, qu’il n’a pas tué, et les pouvoirs d’un sorcier Indien, il déstabilise psychologiquement le caïd. Mais les Indiens n’aiment que son argent.

Guzman a été tué durant le trajet. Dolorès est enlevée par Mendes. Il veut faire passer Pablo Zorfi, qui agit tel un zombi, pour un fou dangereux. Lors d’un affrontement final, où Zorfi a retrouvé sa lucidité, tous deux sont abattus. Revenue à Cazcùn, Dolores médite une vengeance contre le maire - qui veut remplacer sa bibliothèque détruite par un casino…

Ces héros évoluent dans une atmosphère âpre, violente. Leur propre loi, leurs actes et leurs sentiments sont empreints de dureté. Survivre, défi permanent. « Le bilan était amer. Pablo était au bout de la course (…) Les Buenhombres avaient bâti un empire. Ils avaient accompli une œuvre immense. Mais ils avaient foiré quelque chose au passage. Pablo ignorait quand et comment, mais de toute évidence ils avaient loupé le coche et leur vie avait sombré dans le délire. » Soumis à un noir destin, ils n’en sont pas moins émouvants. À l’exemple de Sénèque, ils préfèrent la liberté du philosophe à la cruauté du tyran. Dans un décor original, un roman singulier, d’une belle maturité d’écriture.
Cliquer sur ma chronique sur "Intruse" de Nicolas Jaillet

 

 

 

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Coups de Cœur
commenter cet article
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 15:40
 

Huit romans de Michèle Corfdir

Si Michèle Corfdir utilise de pittoresques décors de Bretagne, ils servent avant tout de toiles de fond à des intrigues très réussies. Ses romans sont animés d’un vrai suspense, dense sans être trop oppressant. La psychologie des personnages et leur passé mal éclairci sont ici des éléments-clés. Une belle souplesse narrative pour des récits fort entrainants. Publiés aux éditions Alain Bargain, voici les huit premiers livres de Michèle Corfdir.

M-CORFDIR.JPG« Il court, il court, le furet des Abers» (2006)

Eté 1998, entre Brest et la pointe de Bretagne. Marie-Louise Le Barzic est une vieille dame autoritaire et détestable. Une chute accidentelle en fauteuil roulant cause sa mort. Son fils Henri, 50 ans, est commandant dans la marine marchande. Estelle, l’épouse d’Henri, est écrivain. Ils ont une fille de onze ans et demi, Gwenola, dont ils s’occupent peu. Etudiante, le jeune Solenn a été engagée pour garder Gwenola, chez la défunte. Annaïg, la sœur quadragénaire d’Henri, a vécu en célibataire avec leur mère. Elle a cependant un amant, Yoann, marin-pêcheur désargenté. Personne ne regrette Marie-Louise, pas même sa vieille voisine Suzanne, qui avait quelques griefs contre elle. Cette mort apparaît bientôt suspecte, d’autant que des bijoux ont disparu...

« Herbes amères à Belle-Isle-en-Terre » (2005)

Elise vit depuis sept ans en Bretagne. Son mari Marc exploite la ferme familiale de Keranilis. Ils ont deux enfants. Ex-enseignante, Elise est herboriste. Ses produits se vendent bien, notamment chez son amie Léa à Tréguier. Berthe, la grand-mère de Marc, habite près d’eux. Guérisseuse expérimentée, elle transmet en partie son savoir à Elise. En ce caniculaire été 2003, plusieurs incidents se produisent à Keranilis : sabotage, léger incendie, agression contre Berthe. Nerveux, Marc pense à des jalousies de voisinage. Elise devine que ces actes sont liés à son propre passé. Sylvie, une de ses élèves, se suicida sous ses yeux à l’époque où elle était prof. La famille de cette ado instable considéra Elise comme responsable de sa mort. Ces réactions hostiles incitèrent la jeune femme à changer de vie...

« Le cycle de Grimentz » (2005)

Artiste peintre célèbre, Irène Lang vient de mourir. Ses obsèques ont lieu en Bretagne, où vivent son compagnon Yann et leurs deux enfants trentenaires. Son agent prépare une exposition hommage. Sabine s’ennuie avec un mari trop impliqué dans le social. Elle accepte d’écrire une biographie originale sur sa mère. Yann lui-même sait peut de choses sur le passé d’Irène, avant 1968. Sabine se renseigne dans le Jura, où naquit Irène. Son acte de naissance correspond à un enfant mort en bas-âge. C’est en Suisse que Sabine peut retrouver la trace de cette famille. ailleurs, elle obtient des témoignages sur les débuts artistiques d’Irène. Elle se remémore aussi des souvenirs personnels. Leurs rapports furent conflictuels. L’artiste ne fut jamais vraiment ni épouse, ni mère...

« Vent contraire à Loguivy-de-la-mer » (2004)

21 juin 2002. Un jeune couple, Ewan et Justine, bivouaque sur l’île Madec, près de Loguivy. Ils sont agressés avec violence. Ewan est blessé. Le corps de Justine disparaît dans la mer. Automne 2003. Ewan a quitté la marine marchande pour devenir pêcheur. Il a acheté le bateau de son ami retraité Jos. Pour le policier Corlay, Ewan reste suspect tant que le dossier Justine n’est pas clos. Sa sœur Laure et son mari Nathan aident moralement Ewan. Récemment, une grosse affaire de braconnage maritime a éclaté. La société qui employait Justine n’a pas été inquiétée, bien qu’étant sûrement impliquée. Depuis, la famille Talavera a remplacé Pêchemer par une autre société, Groupaqua. Ils vont installer une vaste exploitation d’aquaculture dans le secteur. Quand Ewan réalise l’impact négatif du projet, il tente d’alerter ses amis pêcheurs...

« Larmes de fond » - ou le Retour du Crabe (2002)

Une journaliste, Manon Cormier, a tiré un roman de la série d’assassinats imputés au Crabe. Pour des raisons personnelles, elle revient à St Bredan quelques années plus tard, et tombe entre les mains d’un personnage redoutable. Enlèvement, maltraitance, séquestration… Manon réalise peu à peu que son geôlier est le Crabe, revenu incognito sur les lieux de son dernier crime. Il exige de la journaliste la réécriture de son roman qu’il juge inexact et mensonger. Il l’oblige à exposer sa propre version des faits…

« Chasse à corps à Bréhat » (2000)

Bréhat, veille de Pentecôte. Le temps est magnifique, les touristes affluent, c’est le début de la saison. Louant des chambres d’hôtes chez elle, Esther Mahé ne peut que s’en réjouir. Mais le temps change vite sur ces côtes. A la nuit tombée, sous la brume, l’île devient une terre sauvage et désolée où tout peut arriver, même le pire. C’est ce que découvre Esther lorsque se referme sur elle le piège d’une vengeance savamment élaborée. Cette vengeance ne peut s’accomplir qu’à Bréhat. Un huis-clos dans l’espace (sur une île) et dans le temps, puisque l’histoire ne dure que douze heures, le temps d’une marée…

« Mortel hiver sur le Trieux » (1999)

Une adolescente a disparu, on la recherche activement. Ce qui permet de dévoiler peu à peu le vrai visage des proches de la jeune fille. En particulier celui de sa mère, dont le passé effrayant apparaît dans plusieurs flash-back. Qui a enlevé Coralie ? Et surtout pourquoi ?…

« Le Crabe » (1998)

Bouquiniste à St Bredan, Julie a décidé de démasquer l’assassin de son amie d’enfance – dont le corps vient d’être retrouvé sur une plage de la Manche. Très vite, elle comprend qu’elle a affaire à un tueur en série. Il sévit depuis plusieurs années. Ses crimes ont toujours passé pour des accidents maritimes. Julie se met en danger. Elle risque d’être la nouvelle victime du Crabe…

© Claude Le Nocher

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/