Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 16:00

Il arrive que le lecteur intensif que je suis s’interroge sur son propre enthousiasme. Le doute ne vient pas de la qualité du roman évoqué, mais du risque d’exagération. Si tel titre mérite des louanges, si j’ai flashé sur lui, peut-être ai-je tort de m’emballer. Certes, je ne me suis pas trompé sur des auteurs comme Marin Ledun, Romain Slocombe, Nicolas Mathieu, Joseph Incardona… Par la suite, tous ont été consacrés par de prestigieux prix littéraires polar, du Prix Mystère au Grand Prix de Littérature Policière, en passant par les Trophées 813 et quelques autres. Outre cette ribambelle de récompenses pour chacun d’eux, un large public s’est montré curieux envers ces auteurs de talent. La confirmation, ce sont les lectrices et les lecteurs qui l’apportent ainsi.

Néanmoins, même en faisant preuve d’un certain discernement, nul n’est à l’abri d’une erreur, d’une fausse impression. En mai 2016, quand est publié “Rien ne se perd” de Cloé Mehdi, j’ai été happé par la lecture de ce roman. Dès les premières pages, j’ai compris qu’il s’agissait d’un livre d’exception. Me voulant aussi objectif que possible, j’ai cherché la faille, quelque scorie qui aurait modéré mon sentiment très favorable. Impeccable, cette jeune Cloé Mehdi avait écrit le meilleur roman de l’année, à coup sûr. Enthousiaste, donc. Mais serais-je le seul à lui trouver tant de perfection ? Des échanges avec des lecteurs avisés me rassurèrent un peu, ainsi que la lecture de quelques chroniques très positives.

Prix Mystère de la critique : les vainqueurs 2017

Puis “Rien ne se perd” fut récompensé par le Prix Étudiant du Polar 2016, et par le Prix Dora Suarez 2017. Moi-même, je classai ce livre en tête de ma sélection annuelle, le TOP 20 des meilleurs polars 2016. Outre le Grand Prix de Littérature Policière, il existe une distinction que je respecte depuis toujours, c’est le Prix Mystère ― créé en 1972. Il suffit de consulter la liste des lauréats pour se convaincre qu’il n’y a pas de fausse note dans l’attribution de cette récompense-là. Quarante-cinq auteurs français de premier plan se succèdent au palmarès. La dernière en date, c’est donc Cloé Mehdi pour “Rien ne se perd”. Être satisfait d’avoir mesuré tôt son talent, c’est une chose. L’essentiel reste qu’un large lectorat adopte ce roman. Le Prix Mystère contribuera à une reconnaissance publique.

Les 32 membres du jury ont par ailleurs décerné le du Prix Mystère du meilleur roman étranger à “Cartel” de Don Winslow, suite de son best-seller “La griffe du chien”, publié aux Éd.Seuil.

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements Polar_2016
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 09:04
Jean-Louis Touchant, ex-président de 813, est décédé

Né en 1929, Jean-Louis Touchant s’impliqua durant de longues années dans la mise en valeur des littératures populaires et policières. Il occupa plusieurs postes au sein de l’association 813, dont il fut le président de 1998 à 2007. Il encouragea la périodicité régulière de la Revue de cette association, contribua à d’autres publications. Il publia en 2012 “Histoire véridique de 813, association des amis de la littérature policière” où il retraçait son parcours et son regard sur ce sujet. Après la regrettée Françoise Poignant, décédée en septembre 2015, qui fut elle aussi un pilier de 813, Jean-Louis Touchant a quitté le cercle des lecteurs de polars ce week-end du 7-8 janvier 2017. Tous ceux qui l’ont tant soit peu connu, qui savent quelle fut son action, auront une pensée pour sa mémoire.

© photos Droits Réservés

© photos Droits Réservés

La cérémonie en hommage à la mémoire de Jean-Louis Touchant aura lieu lundi 16 janvier à 16h au cimetière du Père Lachaise, salle Mauméjean.

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 06:04
Meilleurs Vœux pour 2017 aux passionné(e)s de polars !

Voilà qu’arrive 2017 ! Après quelques expériences ailleurs, en janvier 2008, j’ai senti la nécessité d’une autonomie pour partager mes plaisirs de lecteur de polars, pour suggérer des nouveautés me semblant de belle qualité. C’est ainsi que naquit Action-Suspense. Si cet espace dédié à la Littérature Policière existe toujours, c’est en grande partie grâce à la fidélité des visiteurs. Je l’affirme sans flagornerie, en toute sincérité. Car cela prouve la saine curiosité des lectrices et des lecteurs, le goût de beaucoup de gens pour la diversité. Certes, le “mainstream éditorial” domine avec ses best-sellers. Néanmoins, on constate qu’année après année, émergent de nouveaux talents auxquels tout un public s’intéresse, faisant progressivement grossir la notoriété de ces auteurs, hommes et femmes.

2016 fut un très bon millésime pour le polar et le roman noir. J’ai dû en zapper quelques-uns, comme tous les ans, ma capacité de lecture n’étant pas illimitée. Des titres majeurs, peut-être bien. Si j’ai opté pour d’autres romans, c’est principalement afin de présenter un panel le plus large possible. Et, plus égoïstement, parce je ne pourrais pas lire “toujours le même livre”, la variété étant indispensable lorsqu’on est un lecteur intensif. La plupart des passionnés en sont conscients. Outre mes "Coups de cœur" et mon "Top 20 de l’année", j’ai éprouvé un réel plaisir à lire tous les livres chroniqués en 2016. J’espère qu’il en aura été de même pour celles et ceux qui ont également testé ces suggestions.

Les premiers titres de 2017 laissent augurer du "très bon". Que ce soit pour les inédits en grand format ou en poche, car il s’en publie également. Mais encore pour des rééditions bienvenues, les formats poche permettant une sorte de rattrapage, pour des livres qu’on a dû occulter. Nous les découvrirons ensemble, si vous le souhaitez, au fil des semaines et des mois à venir, selon ce qu’auront programmé les éditeurs. J’accorderai évidemment une place de choix à des auteurs qui me sont chers, sans confondre bienveillance et copinage. Mon état d’esprit reste intact : sans prétention aucune, lire et chroniquer en toute liberté, proposer les meilleurs polars possible, partager avec celles et ceux qui ont l’amabilité de venir faire un tour par ici.

Je vous adresse mes

MEILLEURS VŒUX pour une belle année 2017

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 06:39
Joyeux Noël 2016 – et vive le polar !

Noël, c’est le moment idéal pour se faire plaisir. Les lectrices et les lecteurs de polars en profitent certainement pour s’offrir quelques romans, ou pour faire des cadeaux à leurs proches, à leurs amis.

Si l’on ne sait trop quels titres choisir, on peut toujours consulter le TOP 20 des meilleurs polars 2016 d’Action-Suspense.

Que vous fréquentiez ce site ponctuellement ou très souvent, merci de vos visites. Je vous adresse à toutes et à tous un très JOYEUX NOËL !

Les premiers titres de janvier 2017 sont déjà dans les starting-blocks : l’année à venir s’annonce encore riche en excellents polars, qu’on se le dise ! Je ne tarderai donc pas à en chroniquer un maximum ici.

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 06:06

En 2016, il s’est encore publié pléthore de polars en France. Confirmations ou nouveaux talents, la tendance est toujours à une très belle qualité. C’est vrai pour les titres français comme étrangers. Lorsqu’on a la capacité de lire beaucoup de polars noirs sur une année, il faut opérer des choix : être curieux d’auteurs qu’on n’a pas encore lus, ne pas négliger ceux que l’on connaît. Face à la diversité des inspirations, des intrigues, des tonalités, lire avec l’esprit ouvert apparaît une évidence. On est contraint de faire l’impasse sur quelques titres peut-être majeurs, mais qu’importe si c’est pour en découvrir d’autres également de très haut niveau. Le bilan de ces lectures variées n’est pas absolument simple à établir.

Cette année, ma sélection se compose de vingt romans. Dix pour cent des lectures ayant été chroniquées ici, environ. Ça ne signifie pas un rejet des quatre-vingt-dix autres pour cent, que j’ai aussi appréciés. Parmi eux, on trouve d’ailleurs un recueil de nouvelles de Stephen King, toujours hors-compétition. Ou certains qui m’ont semblé un peu trop conventionnels. Voire des auteurs émergents, qui auront plus tard toutes leurs chances, je leur fais confiance. Existe-t-il un point commun entre ces vingt romans qui apparaissent supérieurs ? Tous possèdent leur ambiance, leur écriture, et la plupart se rapprochent sur deux points : le contexte social et le caractère humain. Au-delà de l’intrigue, aussi forte ou perfectionniste soit-elle, la fiction a besoin de situations et de héros proches du réalisme.

Les 20 meilleurs polars de 2016 – la sélection de l’année

La révélation française de l’année, c’est incontestablement Chloé Mehdi avec “Rien ne se perd”. Si l’on ne devait en lire qu’un, ce serait celui-là. Les étudiants du Master Humanités et Industries Créatives de l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense lui ont décerné leur "Prix Étudiant Polar" à la Bibliothèque des Littératures Policières.

Confirmation pour trois autres auteurs français, entre social et Histoire : Hervé Commère (Ce qu’il nous faut c’est un mort), Romain Slocombe (L'Affaire Léon Sadorski), Emmanuel Grand (Les salauds devront payer). Trois excellentes surprises, alliant solidité et subtilité : Patrick Eris (Les arbres en hiver), Pierric Guittaut (D'ombres et de flammes) et Ahmed Tiab (Le désert ou la mer). Plus un roman d’aventure percutant issu de la meilleure tradition, signé Dominique Maisons (On se souvient du nom des assassins).

Les 20 meilleurs polars de 2016 – la sélection de l’année

Chez les romanciers étrangers, honneur à deux Britanniques du côté de l’Écosse, avec Gordon Ferris (Les justiciers de Glasgow) et Peter May (Les disparus du phare). Un Australien mérite d’être retenu : Peter Temple (La rose de fer). L’Italie est représentée par Giampaolo Simi (La nuit derrière moi). On n’oublie pas l’Asie dans cette sélection, avec deux Japonais : Kazuaki Takano (Treize marches) et Keigo Higashino (La fleur de l’illusion), ainsi que le Hongkongais : Chan Ho-kei (Hong Kong noir).

Chez les Américains, on ne peut passer à côté de Thomas H.Cook (Sur les hauteurs du mont Crève-Cœur), David Joy (Là où les lumières se perdent), Ron Rash (Le chant de la Tamassee), Alex Taylor (Le verger de marbre), et Ryan David Jahn (La tendresse de l'assassin). Rien que des lectures qui ont peu de risque de décevoir les lecteurs…

Les 20 meilleurs polars de 2016 – la sélection de l’année

Ci-dessous, pour plus de détails sur chacun, il suffit de cliquer sur chaque titre pour lire la chronique qui a été consacrée au roman cité…

 

Chloé Mehdi : Rien ne se perd (Ed.Jigal)

Hervé Commère : Ce qu’il nous faut c’est un mort (Fleuve Ed.)

Emmanuel Grand : Les salauds devront payer (Éd.Liana Levi)

Romain Slocombe : L'Affaire Léon Sadorski (Éd.Robert Laffont)

Patrick Eris : Les arbres en hiver (Ed.Wartberg)

Pierric Guittaut : D'ombres et de flammes (Série Noire)

Ahmed Tiab : Le désert ou la mer (Éd.L'Aube noire)

Dominique Maisons : On se souvient du nom des assassins (Éd.de la Martinière)

Les 20 meilleurs polars de 2016 – la sélection de l’année
Les 20 meilleurs polars de 2016 – la sélection de l’année
Repost 0
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 06:13

L’universitaire Régis Messac (1893-1945) est toujours à l’honneur, grâce à la revue trimestrielle “Quinzinzinzili” — dont le titre est à l’origine celui d’un de ses romans. Il publia d’autres livres, dont "Le miroir flexible", "La cité des asphyxiés", "A bas le latin !", "Valcrétin". Sans oublier sa thèse “Le «detective Novel» et l'influence de la pensée scientifique”, rééditée chez Les Belles Lettres, Prix Maurice Renault 2012 de l’association 813. L’objectif de cette publication n’est pas seulement de rappeler le parcours et les mérites de Régis Messac. Durant l’Entre-deux-guerres, les milieux intellectuels dont il fait partie sont très actifs, s’interrogeant souvent sur le futur. En tant que contributeur de la revue "Les Primaires", le pacifiste Régis Messac se fait l’écho des livres alors publiés, qu’il s’agisse d’intrigues policières ou qu’ils traitent de sujets sociaux et idéologiques.

Ce n°32 de “Quinzinzinzili” présente un hommage à André Castagné, décédé en 2015, qui fut un ancien élève de Régis Messac, début des années 1930. Cet éminent juriste de Montpellier cultivait d’autres passions plus artistiques, dont la poésie. Son érudition s’exerçait autant dans le domaine du Droit que sur les sujets culturels, ce dont témoigne Olivier Messac qui évoque leurs contacts. Autre hommage, par Anne Gabriel, au regretté Michel Jeury. Beaucoup de lecteurs se souviennent de l’auteur de SF qu’il fut. Pourtant, il faut également retenir chez cet “écrivain vagabond” une inspiration régionaliste. Ainsi que le montre un récent ouvrage, on trouve encore chez Michel Jeury une approche autobiographique, complétant le portrait de cet écrivain. Henri Barbusse, auteur de "Le feu", possiblement converti au communisme, est par ailleurs évoqué par Philippe Baudore qui a étudié ce personnage quelque peu controversé.

Le n°32 de la revue “Quinzinzinzili” est disponible

Quelques autres parutions de livres sont évoquées dans ce numéro, en lien avec l’époque de Messac. On notera par exemple la sortie d’un livre, signé Yves Frémion et Daniel Durandet, consacré à l’illustrateur Raylambert (1889-1967). Dans les années 1930, nous dit-on, il révolutionna les manuels scolaire grâce à des images beaucoup moins austères, bien plus vivantes. Il participa à élargir “les bienfaits de la découverte et l’appropriation du savoir” par ses illustrations plus chaleureuses… Une large place est ici faite à un échange de courriers entre Régis Messac (et plus tard sa famille) et son ami René Bonnet. Outre le contexte de leur temps, tous deux développaient le projet d’une bibliothèque, le “Musée du soir”, pour proposer des auteurs sélectionnés au public. Cette correspondance est évidemment le reflet d’une époque.

Autour d’un roman de Fitz-James O’Brien, “The diamond lens”, Étienne d’Issensac présente un tableau comparatif des quatre traductions de cette histoire. Exercice fort intéressant, qui permet d’observer (sur quatorze extraits, avec les phrases d’origine en Anglais) les nuances apportées par chaque traducteur. En préambule, dans l’article “La forme, c’est le fond”, Étienne d’Issensac rapporte avec malice des propos que j’ai écrits – dans une réponse à un commentaire – chez Action-Suspense. J’y explique, de façon assez souriante, pourquoi je ne cite jamais les traducteurs. Pour autant, il n’est pas question de minimiser leur rôle essentiel, qui va au-delà de la simple compétence, c'est certain. Vaste débat, les lecteurs ne pouvant se substituer aux éditeurs dans la mise en valeur de ce métier.

Chaque numéro de la revue “Quinzinzinzili” coûte 7€. On peut s'y abonner en s'adressant à la Société des Amis de Régis Messac (71 rue de Tolbiac, Paris 13e). À Paris, cette revue est disponible chez plusieurs libraires. Les romans et autres écrits de Régis Messac sont réédités aux éditions Ex-Nihilo, 42bis rue Poliveau, Paris 5e. Le prochain livre de cet auteur, tropical roman d’aventure intitulé “La loi du Kampilan” (un inédit) sera publié aux Éditions Ex-Nihilo dès le 16 janvier 2017. Ce tirage est limité, il n’est peut-être pas trop tard pour pré-commander ce livre.

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 16:08

Les Trophées 813 ont été décernés le week-end du 19-20 novembre 2016 lors du festival Noir sur la ville à Lamballe.

Les lauréats des quatre récompenses :

Trophée 813 romans français :

Christian Roux, "Adieu Lili Marleen", éd. Rivages.

Trophée 813 romans étrangers – Prix Michèle Witta :

Jo Nesbo, "Le Fils", Série Noire Gallimard, (traduit par Hélène Hervieux).

Prix Maurice Renault (documentaire) :

"C'est l'histoire de la Série Noire", Collectif, Gallimard.

Édition publiée sous la direction d'Alban Cerisier et Franck Lhomeau avec la collaboration d'Aurélien Masson, Claude Mesplède, Patrick Raynal et Benoît Tadié. Avant-propos d'Antoine Gallimard.

Trophée 813 Bande-Dessinée :

"Les Nuits de Saturne", dessin Pierre-Henry Gomont, d'après "Carnage constellation" de Marcus Malte.

Trophées 813 : les vainqueurs 2016
Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 06:05

La guerre d’Espagne pose un problème politique au gouvernement de Léon Blum. Un soutien visible aux Républicains est impossible, ce qui n’empêche pas la France de livrer des armes à ceux qui combattent le Général Franco et ses troupes. À Paris et dans plusieurs villes du pays, des attentats sont très certainement l’œuvre d’agents des services secrets espagnols traquant leurs adversaires. Aussi compétent soit-il, le ministre de l’Intérieur Marx Dormoy, proche de Blum, ne peut rien pour résoudre ces affaires. Même s’il imagine que les franquistes ont pu bénéficier de l’aide de l’extrême-droite, en particulier ceux de l’Action française.

En août 1937, la guerre civile se poursuit en Espagne, quand un sous-marin espagnol battant pavillon républicain fait escale dans le port de Brest. Le commandant de ce sous-marin est plutôt franquiste, mais il a craint une mutinerie. L’arrivée du C2 – c’est le nom du submersible – dans le Finistère n’échappe pas aux services secrets de Franco. Le 18 septembre, un commando dirigé par le commandant Julian Troncoso, maitre espion du Caudillo, basé à Irun, prend d’assaut le C2. Grâce à l’un des marins qui résiste, l’opération est un échec. Trois puissantes voitures prennent la fuite en direction de la frontière espagnole. Plus tard, la plupart des franquistes seront interpellés. Y compris Troncoso, malgré ses excellentes relations avec la France.

L’enquête de police sur l’affaire du C2 commence, révélant d’étranges liens avec les évènements parisiens, les attentats visant des Espagnols et l'extrême-droite française. Eugène Deloncle et les groupuscules fascistes restent actifs depuis le 6 février 1934, ratant de peu un coup d’État. Ils ont monté un réseau puissamment armé, en lien avec les dictatures européennes du moment : la Cagoule. Il existe des rapports très directs entre les services secrets de Troncoso (désavoué par Franco quand il sera arrêté) et les fascistes français, dont la police découvre les caches d’armes et met en prison les meneurs. Mais le contexte de ces années précédant de peu la 2e Guerre Mondiale ne permettra pas que toute la lumière soit faite…

"L’Affaire du sous-marin rouge" sur France 3 dès le 21 novembre

Écrit et réalisé par Hubert Béasse, "L’Affaire du sous-marin rouge" est une immersion documentaire dans la France de l’entre-deux guerres. Événement méconnu, l’affaire du C2 montre une nation divisée, proche de la rupture. La neutralité du gouvernement du Front populaire dans le conflit espagnol pèse sur ces années, tandis que progresse l’extrême-droite fascisante. Ce documentaire de 52 minutes présente quantité d’images d’archives, toujours impressionnantes, des animations retraçant certaines scènes, ainsi que l’analyse des faits réels et des aspects secrets du dossier par plusieurs historiens. Pour réaliser son film, Hubert Béasse s'est notamment appuyé sur le livre de Patrick Gourlay “Nuit franquiste à Brest” (Éd.Coop Breizh, 2013).

"L’Affaire du sous-marin rouge" est une coproduction Vivement Lundi !/France Télévisions avec la participation du CNC, de la Région Bretagne, de la Procirep et de l’Angoa. 

Diffusion sur France3 Bretagne et France3 Pays de la Loire le 21 novembre après le Grand Soir3 – Diffusion sur France3 Paris-Île de France le 5 décembre après le Grand Soir3 – Diffusion en replay gratuit pendant 7 jours sur Pluzz.fr à partir du 22 novembre 2016.

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/